Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Tire, une petite ville égéenne aux trésors cachés

La petite ville égéenne de Tire située à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Selçuk est essentiellement connue et courue pour son traditionnel marché du mardi, un des plus typiques de Turquie.

 

Elle récèle aussi de nombreux trésors cachés, vestiges de la période ottomane, et qui lui confèrent un attrait tout particulier.

Rue de Tire

Rue de Tire

Cour de Tire

Cour de Tire

Dans les ruelles étroites et pentues de la vieille ville se trouvent de nombreuses anciennes demeures traditionnelles. Couvertes de toits de tuiles, parfois agrémentées de jolis moucharabieh, certaines ont fait l'objet de travaux de restauration, d'autres s'en verraient enrichies...

 

 

Ancienne demeure de Tire

Ancienne demeure de Tire

Maisons de Tire

Maisons de Tire

Plusieurs mosquées méritent d'être visitées, notamment Yeşil İmaret camii, connue également sous le nom de Yahşi Bey camii, première mosquée en Turquie érigée avec un demi-dôme. Halil Yahşi, commandant sous les ordres du sultan Murat II, a ordonné sa construction en 1441.

 

Yeşil İmaret Camii, Tire

Yeşil İmaret Camii, Tire

Son minaret orné de faïences vertes est à l'origine de son nom le plus usité. Cet édifice a servi durant un temps de lieu d'ermitage à des derviches tourneurs.

 

Yeşil İmaret Camii, Tire

Yeşil İmaret Camii, Tire

Le complexe de Yoğurtluoğlu qui date du XVème siècle abrite la mosquée du même nom ainsi qu'une ancienne medrese - école coranique - qui ont fait l'objet d'une restauration complète en 2005.

 

Les coupoles de plusieurs hammams se dessinent au hasard de la promenade. Deux d'entre eux parmi la vingtaine que comprenait Tire ont été remis en état ; dans l'un des deux sont exposées à présent d'anciennes machines à tisser et l'autre appelé "Eski-yeni hammam" (littéralement "ancien-nouveau"), construit au XVème siècle est le seul actuellement en service de nos jours. Ce dernier avait déjà été réhabilité une première fois en 1876 pour une somme de 6952 kuruş.

 

Eski-yeni hammam, Tire

Eski-yeni hammam, Tire

Second hammam restauré à Tire

Second hammam restauré à Tire

Un hammam de Tire parmi bien d'autres...

Un hammam de Tire parmi bien d'autres...

Le bedesten, autrement dit ancien marché couvert, abrite encore une cinquantaine de commerces qu'il est agréable de découvrir. Appelé aussi "Kapan han", ses deux portes d'accès étaient chaque fois refermées à l'heure de la prière du soir.

 

Bedesten, Tire

Bedesten, Tire

Bedesten de Tire

Bedesten de Tire

Tout près de là, les vestiges du "Kutu han", caravansérail construit en 1441, sont envahis d'herbes folles. A l'origine, trois niveaux composaient l'édifice avec 80 magasins. Deux graves incendies survenus en 1857 et 1916 ont provoqué de gros dégâts... et malheureusement sa perte. Il semblerait qu'une remise en état soit projetée...

 

Kutu han, Tire

Kutu han, Tire

Il est possible d'entrer dans la cour de "Çöplüce han", un autre petit caravansérail édifié également au XVème siècle, doté d'un étage seulement et de 23 pièces. Aujourd'hui, quelques chaises permettent d'y boire un thé au milieu de la vigne vierge et de rosiers grimpants.

 

Çöplüce han, Tire

Çöplüce han, Tire

Le musée de Tire ouvert en 1946 abrite une collection d'objets et de monnaies antiques ainsi qu'un département ethnographique permettant de mieux connaître le passé récent des habitants de la ville.

 

Plusieurs cafés très agréables, dont Ali Efe, le plus connu situé dans les hauteurs de la vieille ville, permettent de profiter de la pause pour observer les anciens, la tête recouverte d'un béret ou d'une casquette, palabrer des heures durant autour d'une table.

 

Au café Eli Efe à Tire

Au café Eli Efe à Tire

Ne quittez pas cette sympathique petite ville sans avoir goûté aux délicieux köfte de Tire accompagnés d'un ayran maison, ce yaourt liquide additionné d'eau et de sel et particulièrement rafraîchissant... Afiyet olsun ! Grand bien vous fasse !

Köfte de Tire, la spécialité locale

Köfte de Tire, la spécialité locale

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Monique 04/09/2014 17:26

J'adore votre blog. J'étais en Turquie en 2011.

Gisèle Durero 18/08/2014 23:50

Très beau reportage sur cette ville très intéressante. Il y a environ 6 ans, j'y étais allée pour rechercher la maison de Lamartine mais elle n'est plus qu'une misérable ruine servant de décharge...

Nathalie Ritzmann 19/08/2014 08:55

Je ne savais pas que Lamartine était passé par là...