Ağlasun, charmant village de montagne sur la route de Sagalassos

  • Nat
  • Taurus

Dans les montagnes du Taurus qui séparent le plateau anatolien de la côte méditerranéenne, de nombreux villages traditionnels méritent le détour et tout particulièrement celui d'Ağlasun.

Situé dans la province de Burdur, à 7 kilomètres du magnifique site antique de Sagalassos,  il ne peut que ravir les amateurs de la Turquie profonde et authentique.

Dans les rues d'Ağlasun

Dans les rues d'Ağlasun

A 1140 mètres d'altitude, ce charmant village constitue un point de chute idéal pour découvrir la région en profitant d'un environnement rural et montagnard de toute beauté où la quiétude est le maître mot.

Sur la place centrale à laquelle on accède dès l'arrivée, le regard est immédiatement attiré par un gigantesque et superbe platane. Il serait vieux de 1000 ans et figure sur la liste des arbres classés.

Les anciens aiment venir s'asseoir sur un des bancs installés sous les imposants branchages pour faire la causette et observer les allées et venues. Quelques villageois y vendent fruits et légumes à l'abri du soleil.

Le platane millénaire d'Ağlasun

Le platane millénaire d'Ağlasun

A l'arrière du platane, le traditionnel jardin de thé constitue le lieu de rendez-vous incontournable d'Ağlasun.

Situé dans un environnement végétal fort agréable, il abrite quelques éléments de colonnes et de piliers romains, tous répertoriés au musée de Burdur, formant ainsi un décor original.

 

Dans le jardin de thé d'Ağlasun en Turquie

Dans le jardin de thé d'Ağlasun en Turquie

Dans le jardin de thé d'Ağlasun

Dans le jardin de thé d'Ağlasun

Pour connaître les attraits du village et des alentours, l'agence de développement Méditerranée Ouest a réalisé en 2011 plusieurs brochures fort intéressantes dans le cadre de la valorisation et la promotion des ressources culturelles et naturelles d'Ağlasun dans la perspective du tourisme durable.

Demeure d'Ağlasun

Demeure d'Ağlasun

Plusieurs promenades y sont proposées, permettant ainsi de découvrir les nombreuses demeures traditionnelles ainsi que quelques vestiges bien cachés.

Maison traditionnelle d'Ağlasun

Maison traditionnelle d'Ağlasun

Derrière la frêle porte en bois d'une propriété située tout près de la place centrale se trouve un hammam seldjoukide de proportions modestes et composé de deux pièces.

Il faisait partie d'un caravansérail construit vers 1220 ap. J.-C. dont il ne reste malheureusement plus d'autre trace à ce jour.

Derrière cette petite entrée en bois se trouve un des trésors d'Ağlasun

Derrière cette petite entrée en bois se trouve un des trésors d'Ağlasun

Ancien hammam seldjoukide d'Ağlasun

Ancien hammam seldjoukide d'Ağlasun

Le quartier de Bala au nord-est de la place regroupe une importante concentration de maisons traditionnelles dont les plus vieilles ne dépassent néanmoins pas 100 ans.

Construites en pierre et en brique crue, elles permettent de se faire une idée de l'architecture en milieu rural de la région.

Maison traditionnelle d'Ağlasun

Maison traditionnelle d'Ağlasun

Le rez-de-chaussée permet d'abriter les bêtes durant la période hivernale et sert également de lieu de stockage.

Les tâches domestiques ainsi que les pièces de vie se trouvent à l'étage supérieur. Celui-ci comprend souvent une terrasse extérieure permettant de sécher fruits et légumes accrochés en guirlandes.

Maison traditionnelle d'Ağlasun dans le Taurus

Maison traditionnelle d'Ağlasun dans le Taurus

Demeure typique d'Ağlasun

Demeure typique d'Ağlasun

Ağlasun était doté de nombreuses fontaines monumentales, toutes approvisionnées en eau par les sources de Sagalassos.

Au détour des ruelles, il est possible de voir les traces de certaines d'entre elles, parfois agrémentées de belles ornementations.

Restes d'une ancienne fontaine monumentale d'Ağlasun

Restes d'une ancienne fontaine monumentale d'Ağlasun

La plus ancienne propriété du village, également située à Bala, abrite dans sa cour de biens curieux vestiges.

 

Une fois déplacée une partie des bottes de foin qui l'encombrent en été, apparaissent, d'un côté un sarcophage datant de l'époque romaine décoré d'un buste féminin et d'un beau visage d'homme, et de l'autre une imposante fontaine.

Sarcophage romain dans une propriété d'Ağlasun

Sarcophage romain dans une propriété d'Ağlasun

Ancienne fontaine dans une propriété d'Ağlasun

Ancienne fontaine dans une propriété d'Ağlasun

Un four réutilisant partiellement une urne à crémation antique trône également là ainsi que quelques éléments en pierre dont l'un pourrait avoir servi de pressoir à huile ou à raisin par le passé.

Dans la cour de la plus vieille maison d'Ağlasun, ce sarcophage romain et ce four

Dans la cour de la plus vieille maison d'Ağlasun, ce sarcophage romain et ce four

La mule semble intéressée par cette pierre, peut-être un ancien pressoir - Ağlasun, Turquie

La mule semble intéressée par cette pierre, peut-être un ancien pressoir - Ağlasun, Turquie

Le vendredi, Ağlasun est animé par son marché hebdomadaire particulièrement typique.

 

Les femmes revêtues de şalvar - pantalon bouffant traditionnel - sont nombreuses à y tenir de minuscules stands, parfois à même le sol, où elles proposent leur marchandise.

 

L'ambiance y est bon enfant et permet de faire provision de délicieux produits de la région à moindre coût.

 

               

Au marché du vendredi à Ağlasun,Turquie

Au marché du vendredi à Ağlasun,Turquie

Quelques anciens d'Ağlasun en grande discussion

Quelques anciens d'Ağlasun en grande discussion

Ağlasun est assurément un petit coin de pays où il fait bon vivre et qui offre la possibilité de s'oxygéner en alliant repos, belles balades et nombreuses découvertes culturelles dans la région.

 

 

Didier 01/09/2014 23:10

Je suis passé dans ce village après ma visite sur Sagalassos écrasé de soleil !
Un peu d'ombre et un arrêt pour acheter des boisssons !

Parente Arlette 01/09/2014 16:01

Quelle belle région, riche en histoire...!

Danielle Bajomée 01/09/2014 11:47

Magnifique article, Nathalie, merci beaucoup ! cela donne envie de visiter intelligemment en prenant en compte les traditions de chacun.Et puis, ces merveilles qu'il faudrait sans doute mieux protéger...mes amitiés
Danielle

Nat 01/09/2014 07:37

C'est effectivement dommage que ces vestiges ne soient pas protégés et cela m'a aussi fait mal au coeur de voir ces graffitis.
Par contre, à Sagalassos, tu verras bientôt que les Belges font un travail extraordinaire depuis quelques années...

Richard LEJEUNE 01/09/2014 07:27

Enfin je retrouve chez toi, Nat, un article qui fait allusion au passé antique.

Mais quelle "déception" de constater que ces vestiges ainsi disséminés, patrimoine de grande importance, ne sont pas d'office emmenés dans un Musée, pour être enfin à l'abri des intolérables déprédations humaines que je ne m'imaginais même pas rencontrer au fin fond de la Turquie profonde, de la Turquie vraie.

Ce qui prouve, une fois encore, que la civilisation - dans ce qu'elle a parfois de plus malheureux : ici, ces graffiti rouges, inacceptables - peut atteindre les endroits, parce qu'éloignés, que l'on eût espéré protégés du vandalisme imbécile ...

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog