Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Commémoration de la mort d'Atatürk le 10 novembre 2012 au palais de Dolmabahçe

En ce samedi pluvieux, petits et grands arborant fièrement les couleurs de la Turquie, se pressent devant les portes de Dolmabahçe à Istanbul pour rendre hommage à Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République, qui a rendu son dernier souffle dans ce palais le 10 novembre 1938.

 

Il y a foule tous les 10 novembre pour voir la chambre où est mort Atatürk au palais de Dolmabahçe à Istanbul

 

En cliquant ici, vous pouvez visionner le diaporama correspondant.

 

Tout le monde essaie d'être à l'intérieur de ce lieu particulier pour 9 h 05 lorsque hurle durant deux minutes la sirène avant que ne retentisse l'hymne national.

 

La Turquie toute entière, une fois de plus, est unie autour de celui qui a consacré sa vie à en faire un pays aux valeurs républicaines et à le transformer en vingt années d'une façon radicale.

La foule est tous les ans au rendez-vous le 10 novembre à Dolmabahçe pour commémorer la mort d'Atatürk

 

Je vous propose de revivre en direct ce moment très particulier en cliquant ici.

 

Munis d'oeillets rouges et blancs, de drapeaux et fanions, une rosette épinglée en évidence à la boutonnière, le visage parfois couvert d'un masque avec la tête d'Atatürk, chacun avance vers une des portes massives donnant sur le Bosphore pour aller saluer le père de la nation turque.

 

Après avoir traversé l'immense salon rose et regardé l'ancien bureau du grand homme, il faut marquer un temps d'arrêt avant de pouvoir franchir la porte qui donne accès à la chambre à coucher où Atatürk s'est éteint.

 

En effet, c'est la relève de la garde qui intervient toutes les demi-heures ou toutes les heures selon des critères qui m'échappent...

 

10 novembre 2012 au palais de Dolmabahçe à Istanbul, la Turquie se souvient de la mort d'Atatürk

 

Ecoutez et regardez ce moment émouvant en appuyant .

 

Alors que le responsable des policiers vérifie le moindre détail des deux préposés, la foule défile doucement et est autorisée à s'arrêter quelques secondes à peine devant le lit et le canapé sur lequel sont déposés des fleurs par milliers.

 

De nombreuses chaînes de télévision turques sont présentes, soit à l'extérieur sur le perron, soit dans la chambre d'Atatürk pour assurer un reportage en direct.

 

Alors que la presse est courtoisement invitée à plier bagages, certains oeillets tombent à même le sol et se multiplieront sans doute au cours de la journée, 15 à 20000 personnes étant au rendez-vous de cette journée pas comme les autres au Palais de Dolmabahçe.

 

Avant de repartir, pourquoi ne pas ramener chez soi un petit souvenir à l'effigie du père de tous les Turcs ? Ce n'est pas le choix qui manque et il y en a pour toutes les bourses...

 

Bien que les écoles soient fermées le samedi en Turquie, de nombreuses classes sont aussi venues des quatre coins d'Istanbul...

 

... et c'est l'occasion à la fois de visiter un lieu chargé d'histoire et de vivre ce moment fort main dans la main, quel que soit l'âge... et de poser pour une photo de classe dans un lieu inhabituel...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article