Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

La vallée du Munzur, un joyau de la nature

La Turquie regorge de sites naturels de toute beauté dont la vallée du Munzur. Elle porte le nom des montagnes environnantes et de la rivière au cours sinueux qui prend sa source à l’ouest d’Ovacık, se fraie un passage jusqu'à Tunceli avant de poursuivre sa route vers le sud pour s’unir avec la rivière Pülümür et se jeter ensemble dans la retenue du barrage de Keban.

La rivière Munzur dansant au milieu des montagnes du même nom

Moraines et lacs glaciaires, roches volcaniques et calcaire composent la chaîne montagneuse Munzur. Elle comporte 10 sommets de plus de 3000 m d'altitude et forme la plus haute chaîne de la partie occidentale de l'Anatolie dans le prolongement du Taurus.

Le 21 décembre 1971 fut créé le parc national de la vallée du Munzur, le plus grand du pays, avec plus de 42 ha de superficie. Doté d'une biodiversité d'une richesse extraordinaire, pas moins de 1518 plantes - dont 113 endémiques - y ont été recensées.

Loutres, chèvres sauvages, loups, renards, ours ainsi que de nombreuses variétés d'oiseaux y ont élu domicile au milieu des innombrables chênes. Si la chance vous sourit, l'une ou l'autre chèvre peut même apparaître au détour d'un chemin...

Une des deux chèvres sauvages croisées au détour du chemin dans la vallée du Munzur, août 2019

L'eau du Munzur, considérée comme sacrée par la communauté kurde alévie qui constitue la majorité des habitants de la région, y joue littéralement de la musique tout au long de son parcours. Telle une percussion, des sons différents émanent de cette eau couleur turquoise, au rythme des pierres qu'elle frappe et des reliefs qu'elle caresse sur son passage.

Vallée du Munzur

Même en plein été, alors que la température ambiante est élevée, celle de l'eau l'est bien moins, ne décourageant pas pour autant les plus aguerris de s'y baigner, que ce soit à hauteur de "Halvori Gözeleri" ou au lieudit "Kutu Deresi Köprüsü", par exemple. D’autres, adeptes de rafting, y trouvent également leur bonheur.

Kutu Deresi Köprüsü dans la vallée du Munzur, un lieu de détente au milieu d'un panorama magnifique

 

Les pieds dans l'eau à Halvoreli Gözeleri dans la vallée du Munzur

Si les turcs habitant à l'étranger et originaires de la région constituent la majorité des visiteurs estivaux, de plus en plus de touristes turcs et étrangers viennent découvrir cette merveilleuse contrée.

Pour les amateurs de randonnées, les amoureux de nature, les passionnés de faune et de flore, l'écotourisme est appelé à s'y développer, ce qu’a bien compris Fatih Mehmet Maçoğlu, le seul maire communiste de Turquie et à la tête de la ville de Tunceli.

Une nature pour le moment encore préservée dans la vallée du Munzur

Ce joyau de la nature qu’est la vallée du Munzur est également convoité pour bien d’autres raisons.

Depuis 10 ans se profile au sein même du parc naturel la construction de barrages (Konaktepe 1 et 2) et d'une centrale hydroélectrique. Dans le cadre de la bataille juridique entamée par les opposants dès 2010, un examen d'experts a été décidé par le tribunal administratif mi-octobre 2019.

En outre, 145 projets miniers menacent les montagnes du Munzur - parc national compris - déclarées sites miniers fin juillet 2019. Un recours en justice a été déposé contre cette décision pour tenter d'empêcher l'exploration et l'exploitation de mines d'or, d'argent, de chrome et de cuivre.

Si de telles réalisations devaient être mises en œuvre, des milliers d'espèces végétales seront perdues à jamais, les eaux souterraines gravement affectées… et la faune ne sera plus bercée par la musique de la rivière.

Dans la rivière Munzur, les truites sont nombreuses... et goûteuses... 

La beauté époustouflante de la vallée du Munzur a inspiré de nombreux poètes et artistes. Quelques strophes d’une ballade (türkü) en guise de conclusion...

Bir uzun havadır bu Munzur Dağı

Mor bir katar gibi dizilir gider

Saz çalınır akşamları cem olur

Gönlüm terazisi bozulur gider

----------

Ce mont de Munzur est un long et libre chant

Il se déroule et avance tel un convoi pourpre

A la tombée du soir vibre le luth et l'on s'unit

Et bat mon coeur dont le rythme s'altère.

 

Pour s'y rendre : 

en avion : aéroport d'Elazığ, puis 2 h en voiture jusqu'à Tunceli par Pertek (90 km)

 

Merci à Liz Behmoaras pour la version en français.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patricia KAUR 11/02/2020 10:18

Encore une belle région méconnue qui aurait bien besoin d’être protégée de toute urgence! Merci pour cet article de sensibilisation.

Nat 11/02/2020 11:39

Oui Patricia, méconnue par beaucoup et qui mérite à la fois d'être connue... et protégée !

Gisele Durero 10/02/2020 09:06

Endroit qui semble très intéressant par sa beauté sauvage, l'article donne envie d'aller le voir...

Nat 11/02/2020 11:40

Bayıldım Gisèle, si tu as l'occasion d'y aller, vas-y, ça mérite le détour !