Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 19 ans.

Du bretzel au simit

Le premier sermon de Saint-Paul à Antioche de Pisidie

Article publié dans la lettre aux abonnés de janvier 2023 de la revue Le Monde de la Bible

En plein cœur de l’Anatolie Centrale, dans la magnifique région montagneuse abritant de nombreux  lacs dont celui d’Eğirdir, à côté de la paisible petite ville de Yalvaç, voici le site d’Antioche de Pisidie, peu connu du grand public et découvert par des voyageurs durant le XIXème siècle.

Antioche de Pisidie

Si la fondation de la cité pourrait être imputable au roi séleucide Antiochos 1er (281-261 avt J.-C.), il est avéré qu’elle fut une des plus importantes des cinq colonies romaines de la région décidées par Auguste à partir de 25 av. J.-C.

Pour les chrétiens, le nom de cette ville antique est associé à celui de Saint-Paul et évoqué dans le chapitre 13 des Actes des Apôtres. Lors de son premier voyage missionnaire avec Barnabé entre les années 46 et 48, c’est en effet là que le prénommé effectue son premier sermon un jour de Sabbat.

Les premières fouilles du site installé à 1100 m d’altitude sur une colline au-dessus de la rivière Anthios remontent à 1924 et sont alors menées par les archéologues William Mitchell Ramsay et David Moore Robinson ainsi que l’université du Michigan. 

Antioche de Pisidie

Cette année-là fut découverte, à proximité des remparts et au sud des thermes, l’église paléochrétienne, dite  de Saint-Paul, dont la construction est estimée remonter au milieu du IVème siècle de notre ère. Le sol de la basilique, orné de mosaïques composées de motifs floraux et géométriques, comporte également des inscriptions évoquant Optimus, évêque de la ville entre 375 et 381. 

Mais qu’en est-il de la localisation exacte de la synagogue dans laquelle Paul a pris la parole ? Cette église a-t-elle bien été érigée au-dessus, comme indiqué sur certains documents ? Selon les scientifiques ayant effectué des fouilles sur place, rien n’est moins sûr.

Eglise du site d'Antioche de Pisidie

Visiteurs et pèlerins n’en font pas moins une halte sur l’un des bancs installés au niveau de l’abside semi-circulaire et entourant l’autel de pierre très minimaliste ajouté dans le décor. En fermant les yeux, les plus imaginatifs peuvent ainsi s’imaginer revivre l’époque où la mission de l’enfant de Tarse l’a, entre autres, amené à Antioche de Pisidie.

Ils profiteront ensuite à loisir de la quiétude du site pour admirer les différents vestiges, qu’il s’agisse notamment du théâtre, des thermes, des deux autres petites églises, de la voie à colonnades appelée Tiberia Platea, des fondations du nymphée ou encore des superbes décors des frises de l'architrave à hauteur de la porte principale.

Les fouilles sont bien loin d’être terminées et peut-être qu’un jour, le mystère de l’emplacement réel de la synagogue sera finalement éclairci…

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci Nathalie.<br /> Toujours des articles très fouillés et très intéressants.<br /> Je redécouvre ce site que j'ai dû visité car il est coché dans mon guide bleu des années 70 !<br /> Mais je n'ai aucun souvenir de l'année !<br /> Avec l'âge on commence à oublier !<br /> Amical salut.<br /> Christian
Répondre
N
Merci pour ton intérêt Christian, ta visite remonte à bien longtemps et sans doute y a-t-il eu des changements depuis... Bien amicalement.