Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Mardin aux portes de la Syrie

Article publié dans le journal "Aujourd'hui la Turquie" de novembre 2007


Cette ville d’environ 60000 habitants est située à 1082 m d’altitude et à une vingtaine de kilomètres de la Syrie dont elle domine la plaine. 

       
              
                                       Vue sur la plaine syrienne
 
Le charme dégagé par ses constructions provient de la pierre aux tons de miel utilisée pour celles-ci et des moitifs architecturaux qui les ornementent.
 
C’est un véritable régal pour les yeux de se promener dans la vieille ville, d’arpenter les ruelles étroites et les escaliers interminables qui relient les différents quartiers entre eux. Les pentes sont si ardues et les passages si étroits que les ânes sont nombreux et précieux pour véhiculer les biens, les matériaux … et même pour collecter les ordures.

                  

              
Un des monuments les plus somptueux est sans doute la Sultan Isa Medresesi, école coranique datant de 1385 connue sous le nom de Zinciriye par les locaux. Ce bâtiment a fait l’objet l’an passé d’une restauration réussie. Le portail à lui-seul mérite le détour, sa décoration est d’une richesse impressionnante. 

        

                    
                                                                                  
                        Zinciriye Medresesi et sa fameuse porte à l'architecture délicate

Ce monument est situé juste en-dessous de la citadelle qui surplombe la ville, mais qui ne se visite pas puisqu’elle est occupée par les militaires turcs.
 
Le bureau de poste, quant à lui, a été aménagé dans un caravansérail du XVIIème siècle aux fenêtres richement décorées.

             

       
             
                    

                           
                               La poste et un de ses splendides encadrements de porte 
 
Le musée de la ville, pour sa part, se situe dans un superbe bâtiment de pierre construit à la fin du XIXème siècle.

        
              
                                     Le musée de Mardin 

Hormis les bâtiments administratifs, à chaque coin de rue, une maison attirera votre regard, qui une fenêtre à encorbellement de toute beauté, qui un dessin sculpté sur une façade. 

                        
                        

                        
     
Légèrement en contrebas de la voie principale qui traverse la vieille ville, et tout près du sympathique bazar, on découvre l’Ulu Camii, mosquée seldjoukide construite au XIIème siècle. C’est surtout le minaret qui attire l’attention avec ses sculptures étonnantes.

                        
 
Toute proche, la Latifiye Camii datant de 1371 et construite sur les ordres d’un sultan artukide comprend deux portes monumentales richement décorées.

                         

Une importante communauté chrétienne habitait autrefois Mardin et de nombreuses églises sont visibles aux hasards de la promenade. La plus connue est sans doute Kırklar Kilisesi (l’église des 40 martyrs).

                        

                         
                                                       Kiriklar Kilisesi  
 
Juste accolée au musée, l’église assyrienne catholique de la Vierge-Marie mérite également une visite. Il suffit de demander à un enfant de vous indiquer où habite la personne qui abrite l’imposante clé qui en ouvrira les portes.

                     
            
         
                     
                                 L'entrée de Meryem Anna et une vue intérieure
 
A six kilomètres de la ville a été construit dans un paysage très dépouillé sur des collines de rocher le magnifique monastère de Deyrul Zafaran, autrement dit le monastère du Safran.
 
                           
                    A l'arrière-plan le monastère qui se confond avec la couleur du paysage

La communauté est composée d’une cinquantaine de membres qui parlent et prient dans le langage du Christ, l’araméen. C’est l’ancien siège du patriarcat de l’église syrienne orthodoxe transféré depuis à Damas. 

            
                                                        Deyrul Zafaran                                    

La ville de Mardin est également connue pour sa gastronomie aux influences syriennes prononcées.
 
C’est une visite inoubliable qui attend les curieux et récompensera les amateurs de belle pierre et d’architecture ayant choisi cette destination.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

blanblan 05/05/2009 22:53

Je trouve que vos photos sont magnifiques. Vous avez bien de la chance d'habiter dans ce beau pays.

Nat 10/05/2009 06:25


Merci, quant à la chance d'habiter en Turquie, je l'ai saisie au vol !


chahine 10/02/2009 23:03

merci de votre reponse et de votre gentillesse
sur les photos de mardin.et au sujet des rues
mon papa me raconte que les voiture qui entre
de dans pour sortir posser aux bras car elle n'avait la marche ariere,mon pere est nee en 1917 a mardine et vive en suéde actuelement
au sujet de la cuisine,dans tout le moyenne
orient ont mange les memes plats,avec de la vinde hacher. merci FAHIM CHAHINE

Nat 11/02/2009 07:59


Circuler dans certaines rues de Mardin n'est pas facile, en effet. Je garde un souvenir d'une cuisine exquise aux saveurs particulières. Je prévois de retourner cette année dans la région car j'ai
encore plein de coins à découvrir aux alentours et à Mardin même dont je ne me lasse pas. A bientôt Fahim.


Fredesk 06/12/2008 21:21

La richesse de vos commentaires, documents et descriptions font de votre site une merveille. Grand merci.

Nat 06/12/2008 22:34



Stop, je vais finir par rougir. Merci tout de même !



Chantal 12/01/2008 08:16

magnifique !!!!
l'âne a son cousin germain dans la Medina de FEZ
A Fez il y a ausi un hopital qie les américains ont construit pour soigner et sauver les ânes de la Médina !!
à plus
Bisous Chantal

Nat 12/01/2008 10:11

Rien que les ânes et leurs chargements divers et variés mériteraient un article à eux tous seuls ! Intéressant ce que tu me donnes comme information, je vais essayer d'en savoir plus en consultant internet. Bisous.

Ismail 11/01/2008 12:34

Petite correction, l'altitude de la ville de Mardin est de 1083 m, pas 1325 m !

Nat 11/01/2008 12:58

Merci pour cette information que je viens de vérifier (1082 m sur le site de la ville de Mardin en fait) et de rectifier sur mon billet. Kendinize iyi bakın !

Cat 08/01/2008 09:53

Quelle architecture flamboyante! Merci de nous faire voyager.

Nat 09/01/2008 06:24

C'est sans doute une des villes de Turquie où l'architecture est la plus belle en effet. On continuera de voyager ensemble sur le web, pas de souci. A bientôt.

Marie-France 08/01/2008 09:04

Snif :( Mais ton article me prouve une chose : il vaut mieux visiter Mardin sous le soleil !
Merci pour ce billet ;)

Nat 09/01/2008 06:22

Tous les endroits sont plus attrayants sous le soleil ! Alors, c'est pour quand la virée à Mardin ?