Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Une légende entoure la construction de l'église de Hah



           
A deux reprises déjà, j’ai eu le privilège de voir cette église perdue au milieu de nulle part, dans la région de Mydiat (sud-est de la Turquie) dans le secteur montagneux de « Tur-Abdin ». La matérialisation du village de Hah sur une carte routière faisait défaut lors de ma première visite et les llieux sont très peu desservis par des transports en commun.


              

Tout d'abord l'étonnement quand on découvre ce lieu clos à l'arrivée ! Un portail majestueux laisse entrevoir la beauté qui se trouve à quelques mètres.


                         

Meryem Ana Kilisesi située à Hah, village dont le nom est devenu depuis Anıtlı, est un joyau unique au niveau architectural pour les syriaques orthodoxes.
 

                     

Le monastère de Hah serait l’un des plus anciens de la Chrétienté. L’église est dédiée à la Vierge Marie dont elle porte le nom. Il fut un temps où Hah était une cité d’importance et le siège de l’évêché.

             

                                
Une légende entoure la naissance de ce lieu. Celle-ci est en lien étroit avec la naissance de Jésus : douze rois arrivèrent de l’Est en suivant une étoile qu’ils reconnurent comme signe de la naissance d’un roi, au pays de Judas. Le roi de Hah les reçut et ils envoyèrent trois d’entre eux vers Jérusalem. Ceux-ci trouvèrent l’enfant Jésus et lui firent des présents. Comme souvenir, ils reçurent un lange du nouveau-né.

                        
 
De retour à Hah, ils ne purent se décider à le partager entre eux et le brûlèrent finalement pour s’en partager les cendres. Celui-ci, en brûlant, se transforma en douze médailles d’or. Lorsque les rois virent ce miracle, ils décidèrent d’ériger un monument en l’honneur de la Sainte-Vierge, édifice qui devrait subsister jusqu’à la fin des temps. 

                      

C’est dans le champ qui se trouve à côté de l’étang de Hah que l’on dit que le miracle s’est passé.

Jusqu’à aujourd’hui, on nomme l’endroit « parpupo » qui signifie « le déchirement ».


                      
  
Tant la porte qui donne accès à la chapelle même que cette dernière sont délicatement ouvragés.

De par d’autres sources, il se pourrait que l’église ait été érigée aux environs de l’an 50 après J-C. Par des récits historiques, la forme actuelle de l’abbaye est apparue à l’époque byzantine, aux alentours de l’an 500 après J-C. 


                       

                                                         
Livre de prières
 
Les formes de l’église, et plus particulièrement des arcs et du dôme de style comparable à l’architecture de l’Aghia Sophia de Constantinople, sont un véritable témoin pour l’histoire de l’architecture byzantine.
                         

                        

                     
Au cours des siècles, d’autres bâtiments ont été ajoutés au cloître. Le croquis datant de 1892 réalisé par O.H. Parry nous renseigne sur la forme passée du dôme. Il montre un carré à pointe conique, entouré de colonnes. C’est l’abbé Uske qui entreprit la transformation de la partie supérieure du dôme en 1907 en demi-sphère.


     undefined

C'est en 1939 de par l'initiative de l'abbé Malke Aydin de Hah et de son architecte Aylias de Muksi Alyas de Mydiat que le dôme de forme semi-sphérique a été transformé de l'extérieur en un dôme de forme carrée, entouré de colonnes.

                          
                                         Le clocher est délicatement ouvragé


                         

                           

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mar Philipose-Mariam (Mgr Philippe-Marie) 27/01/2011 13:53


Je vous en prie. Mais, vous savez, tous vos articles m'intéressent ! Ce n'est pas pour rien que je m'y suis abonné ! Ainsi, je les imprime, et la communauté du Monastère Syriaque sont heureux,
ainsi que nos hôtes, d'en bénéficier. Ils sont toujours très beaux et d'une grande qualité culturelle. De plus, pour nous autres, moines (l'évêque un peu moins, hélas!) qui ne sortons guère, c'est
une sorte de "voyage virtuel" et, lorsque vous survolez le "Tu Abdin" ou d'autres contrées, c'est un pèlerinage...Oui, grand Merci à vous chère Madame.Je reste votre respectueusement .+Mar
Philipose-Mariam


Nat 27/01/2011 20:35



Nous retournerons "virtuellement" à Tur Abdin très bientôt dans le cadre d'autres articles...



Mar Philipose-Mariam (Mgr Philippe-Marie) 27/01/2011 00:08


Je lis un commentaire en lequel il es dit que notre Eglise célébrait l' Hosanna . Je tiens à préciser qu'elle célèbre en effet, avec toutes les autres Eglises de la famille Syro-Orthodoxe, le
"Dimanche des Rameaux" appelé chez-nous "Dimanche des Hosanna". Cela me fait aussi l'occasion de vous remercier pour ce blog magnifique. Votre respectueusement dévoué.
+Mar Philipose-Mariam, métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone.


Nat 27/01/2011 07:36



Chlomo, merci pour votre précision ainsi que pour l'intérêt que vous portez à mon site. Il y aura encore d'autres articles à venir susceptibles de vous intéresser.



manuel 13/02/2009 20:50

Je suis d'origine araméenne et mes ancêtres ont vécu là-bas jusqu'en 1980 ; date de l'exode suite aux massacres, aux génocides et à l'islamisme de plus en plus menaçant.
Cette Eglise est une parmis tant d'autres qui fût batie par le peuple araméen. Les autres Eglises osnt encore quelque peu fréquenté par les anciens qui sont restés dans les villages, celle-ci est vide car il s'agit d'un village où ne subsistent plus aucun habitant. Tur Abdin signifie "montagne des serviteurs de Dieu". Je t'envoye des liens faisant référence à la construction de cette édifice.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_de_la_Vierge_Marie_de_Hah

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syriaque

http://home.scarlet.be/vexilla/ASN/050601RUchrTurq.pdf

http://www.chris-kutschera.com/Derniers%20Chretiens%20Turquie.htm

ps : ces liens font référence à cette Eglise, aux syriaques (Araméens), a Tur Abdin. Si tu veux d'autres infos, je reste disponible. Merci

Nat 13/02/2009 23:35


Merci Manuel pour ces informations, je vais étudier cela de plus près, ayant particulièrement admiré à deux reprises cette merveilleuse église au milieu de nulle part... ou presque. Je reviendrai
sans doute vers toi.


manuel 07/02/2009 21:07

Pour information, cette Eglise fût batie par les Araméens. Je confirme c'est un très bel édifice.

Nat 07/02/2009 21:23


Merci pour l'information, j'aimerais bien savoir quelles sont vos sources.


Eulalie07 22/03/2008 22:53

Quelle jolie légende, et surtout quelle magnifique architecture! Merci de nous faire connaitre ces merveilles.

Nat 23/03/2008 05:58



C'est un plaisir que je partage avec joie !



Cat 17/03/2008 18:44

C'est vraiment magnifique et prends tout son sens à travers la légende!

Nat 17/03/2008 19:13

Oui, c'est vrai que la légende de sa construction est particulièrement belle.

nasah 17/03/2008 16:07

Vous avez parlé de l'heure de la messe, c'était juste une allusion ramenée à celle des rameaux célébrée par les chrétiens ce dimanche. J'ignorais effectivement si les syriaques fêtaient les rameaux.
J'ai vu que l'église syro-orthodoxe francophone fêtait " l'Hosanna " Hymne qui se chante le jour de la bénédiction des rameaux....HLL

Nat 17/03/2008 18:00

Cela mérite vraiment qu'on se penche sur la question ! Réponse bientôt je l'espère !

nasah 16/03/2008 09:23

Effectivement, pour la messe des Rameaux ça fait un peu loin !
Très bel édifice, quelle qu'en soit l'origine.
Merci pour toutes ces découvertes.

Nat 16/03/2008 18:50

Je ne sais même pas si chez les syriaques orthodoxes, on fête les Rameaux !! Bonne question... à creuser ! Bonne fin de dimanche tout de même.

Claude B 16/03/2008 08:30

Je te souhaite un bon dimanche
:0010:

Nat 16/03/2008 08:53

A toi aussi, allez c'est l'heure d'aller à la messe ! Mais Hah ça va faire un peu loin pour aujourd'hui...