Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Direction Halfeti


Dring, il est: 4 h, l'heure de se lever car mon avion décolle à 6 h 20. Je quitte la maison vers 4 h 40 et suis étonnée de l'effervescence qui règne sur la place de Taksim, des taxis par dizaine, du bruit comme en plein jour !

A cette heure-ci les transports en commun sont encore peu nombreux et c'est avec un bus Havaş que je me rends à l'aéroport. L'avion est à l'heure, destination Gaziantep à 891 km d'Istanbul à vol d'oiseau - 9900 m d'altitude et 1 h 10 de vol. Pas de survol du Bosphore, la trajectoire se fait par Bursa, Ankara, Nevşehir, Kayseri puis Gaziantep.

L'atterrissage se fait sans encombre à 7 h 35, l'aéroport n'est pas bien grand, mais à l'allure moderne. Un bus est affrêté par Turkish Airlines pour se rendre dans le centre-ville, à une vingtaine de kilomètres.

Je saute dans un mini-bus pour me rendre à l'otogar lui-même situé à l'extérieur à quelques 6 km du centre, mais dans une autre direction. Le chauffeur, bien sympathique, me taille la tchatche de bon matin,... en allemand. En 15 mn de trajet, je connais déjà la moitié de sa vie, passée entre Köln et Münich en  Allemagne. Je monte dans un mini-bus qui va sur Birecik, passage obligé pour se rendre à Halfeti.

Je retrouve là déjà la Turquie authentique que j'aime, la musique locale dans les transports, les hommes qui roulent leurs cigarettes habillés de leur şalvar (pantalon bouffant),le son du tambour et des femmes qui dansent dans la rue et qui annonce un mariage, çà et là un troupeau de moutons ou de chèvres,....

J'arrive à Halfeti, au bord de l'Euphrate vers 11 h 30. La couleur du fleuve est toujours aussi turquoise et l'approche de ce petit coin de paradis me remplit de joie.

                           
 
Que de monde en ce samedi, lors de mon premier passage, nous étions les seuls visiteurs mais c'était en semaine... Là, plusieurs groupes de turcs attablés sous les tonnelles, l'un ou l'autre bateau à moteur chargé de passagers déjà parti.

Je cherche des yeux capitaine Mehmet, figure du coin ;  ne le voyant pas, je m'approche de quelques personnes et m'adresse a un jeune homme qui, en fait, est un de ses fils que je ne connaissais pas encore, heureux hasard !  Il m'indique où est son père qui m'accueille avec plaisir et m'İnvite immédiatement a venir passer la nuit chez eux, ce qui ne m'étonne absolument pas, connaissant l'hospitalité légendaire  des turcs et sa promesse faite il y a 3 ans.
 
Un second petit déjeuner avalé rapidement sur une terrasse au bord de l'Euphrate me voila partie en bateau avec son fils Yasın pour retourner, dans un premier temps, faire la balade d'il y a 3 ans en remontant vers le Nord.

                               

             
    

                        
Je retrouve ces paysages arides et déchiquetés, cette végétation qui vient adoucir la rudesse des berges, le chant des oiseaux se mêlant au ronflement du bateau, le bonheur !


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mirage 29/04/2008 21:49

Ah, la tchatche en allemand! Cela nous est également arrivés plusieurs fois à Istanbul. Entre autres avec un membre de l'équipage du "Tarihi Eminönü Balikçisi" qui "rameutait" les clients pour le fameux "Fisch-Kebap". Il nous a même offert le thé de la thermo de l'équipage et moi je lui ai proposé du su-börek que je venais d'acheter au bazar égyptien. On a bien discuté ce soir-là. Le reste du su-börek je l'ai remmené à Stuttgart et réchauffé au four le soir de notre retour!
Dommage que nous ne l'ayons pas retrouvé l'an dernier! J'aurais bien aimé rediscuté avec lui.

Nat 30/04/2008 06:01


Cela me fait penser au fabuleux bateau qui a été construit tout récemment, fait de bois et... de feuilles d'or qui est destiné au Tarihi Eminönü Balıkçısı et que j'ai vu à Rumeli Feneri. Il a du
être livré depuis. J'espère que tu le verras lors de ton prochain séjour.. ainsi que la personne dont tu parles.


Perrine 25/04/2008 20:58

Et non,j'allais à l'unif ce matin,et j'étais assise dans le tram quand j'ai vu à travers la vitre quelques ters lale à côté d'autres tulipes rouges et jaunes,j'en croyais pas mes yeux parce qu'avant que tu en parles j'en avais jamais vu!

Nat 27/04/2008 20:23


Je dois dire que je n'en avais jamais vu ni entendu parler non plus avant !!! Je les trouve vraiment merveilleuses !


Perrine 25/04/2008 17:48

Coucou! J'espère que t'es bien rentrée à Istanbul!! Aujourd'hui j'ai pensé à toi parce que devine quoi? J'ai vu des ters lale dans un petit parterre à Bruxelles!!

Nat 25/04/2008 18:21


Inanmıyorum, tu les as prises en photo ?


Legleg 25/04/2008 16:49

le coin m'a l'air super joli.
Je cherche des idées de vacances pour cet été (genre week end prolongé)
C'est à combien de km de Gaziantep? y a t'il des hôtels sympas (pour une famille avec un bébé?)

Nat 25/04/2008 18:18


On ne compte pas en km mais en durée de route, 1 h 15 environ jusqu'à Birecik puis 45 mn jusqu'à Halfeti. Non, il n'y a pas d'hôtels, mais il y a une maison aménagée avec des chambres sympas et
propres pour les touristes et .... l'hébergement chez l'habitant est facile. Mais attention à la chaleur !!!


aytekin 25/04/2008 10:00

Salut Nat,
Les photos sont superbes comme d'habitude.
Ca donne envie de prendre le sac à dos et d'y aller.
Il me reste encore qques mois avant mon voyage en Turquie.
Bises

Nat 25/04/2008 18:21


Salut Aytekin et merci, vivement cet été !!! Öptüm


Gaëlle 24/04/2008 18:13

Chère Nathalie,
Je laisse mon premier commentaire sur ce blog alors que cela fait des semaines que je vous lis. Je suis devenue fan, merci de vos billets et de nous faire découvrir tous ces endroits loin d'Istanbul. Je regrette de ne pas recevoir correctement toutes vos photos, je ne sais pas d'où vient le problème. N'avez-vous jamais songé à inclure une carte du pays avec vos destinations de voyages indiquées? J'avoue que je ne localise pas toujours vos pérégrinations, alors je sors l'atlas pour les retrouver! A demain

Nat 24/04/2008 21:20


Chère Gaëlle, recevoir un PREMIER commentaire est toujours pour moi un p'tit moment de bonheur car je vois que je partage mes rencontres, mes voyages, mes découvertes avec UNE personne de plus. Il
y a parfois des photos qui disparaissent et quand on me signale sur quel billet, je peux les réinclure facilement. Bonne idée d'inclure une carte pour localiser, je l'avais fait tant bien que mal
pour Aşağı Aydere Köyü mais n'étant pas encore une pro de Power Point je vais m'y remettre. A très bientôt et merci pour votre fidélité.



Claude B 24/04/2008 16:56

l' Euphrate, un nom de fleuve que je ne connais que par mes cours d'histoire Géo.... qui remontent d'ailleurs à la nuit des temps...
bises

Nat 24/04/2008 21:17


C'est vrai que tant le Tigre que l'Euphrate sont des fleuves mythiques, qui m'enchantent tous les deux par leur différence, je les compare à des frères que tout unit et tout sépare à la fois !


Marie-France 24/04/2008 15:39

Mais comment se fait-il que je ne sois pas partie avec toi ?!?
Superbe récit, on s'y croirait, dépêche toi d'écrire la suite !!! :)

Nat 24/04/2008 21:16


Ah Marie, c'est clair que tu aurais succombé sous le charme aussi ! Une autre fois j'espère avec grand plaisir.


Cat 24/04/2008 11:55

Tu nous fais là une description très vivante et très émouvante. On a envie d'y être pour l'ambiance et la beauté des paysages que l'on admire à travers tes belles photos. Bonne continuation de voyage, Reporter Nat!