Ce n'est qu'un au revoir, Halfeti !


Après une bonne nuit de sommeil mais un réveil matinal comme d'habitude, je passe en revue mes photos de la veille qui semblent plutot réussies et je complète mon cahier à spirales.
 
Le petit déjeuner est prêt un peu avant 8 h et je me rends avec une des filles et le plus jeune fils dans la maison du fonds.
 
Dernières photos, dernier recopiage d'adresses électroniques, de numéros de portables des plus grands enfants pour rester en contact plus régulier. Il est déjà l'heure de prendre congé.

                       
              Le petit déjeuner est servi !                            Petit Mehmet est déjà debout
             
                               
                                              Ayşe  et son captain Mehmet de mari


Je descends à pied avec Mehmet le père et Mehmet le fils sur la route principale à l'affût d'un dolmuş qui ne vient pas pour parcourir les 10 km qui séparent Nouvel Halfeti de Ancien Halfeti. Finalement c'est une voiture qui va qui nous y emmener. 

Je vais faire un tour dans le village prendre encore quelques photos apres être descendue à pieds de la route pour voir une dernière fois l'Euphrate et le village du haut de la route en lacets, profiter de la tranquillité des lieux, du chant des oiseaux.
 
Je passe oh surprise devant un bâtiment que je n'avais pas regardé de plus près avant et je découvre qu'il y a une prison encore en activité. Pour les photos on repassera sinon je risque de me retrouver derrière les barreaux. Elle n'est pas énorme mais semble bien sinistre... comme toutes les prisons.
 
Je monte les ruelles escarpées pour découvrir la plus vieille demeure d'Halfeti, habitée par un couple âgé qui me laisse rentrer dans la cour pour admirer l'architecture de cette maison qui a 175 ans.

     

Apres une courte promenade, une petite conversation avec une mamie du coin et un dernier çay, je prends congé de mes hôtes emportant dans mon sac des roses noires séchées d'Halfeti, une autre particularité des lieux ainsi que des roses au toucher de velours et qui dégagent un parfum d'une sensualité extraordinaire. 

                       
             Un dernier thé, une rose


                           
                     

Je vais m'installer en face de la banque et du poste de police attendre une voiture pour remonter sur Nouvel Halfeti et de là continuer ma route. Mais on est dimanche et pas un chat ou presque.... Une demi-heure finalement pour trouver un véhicule qui prend la route et d'ailleurs les flics ont intercédé en ma faveur, ce qui en fait n'a rien changé les gens ici étaient habitués.
 
Papotage en cours de route sur le cours de la pistache, l'évolution de Halfeti du point de vue touristique et économique, le gars me propose de venir chez eux et que sa femme me prépare à manger. Mais sachant le temps que cela prendrait, je refuse poliment pour avancer dans ma route. Encore un petit quart d'heure d'attente pour trouver un dolmuş qui va à Birecik où je me retrouve finalement peu avant midi.

esperance 30/04/2008 21:35

c est tres beau toujours chez toi
tres belle cette maison
je t embrasse bon 1eer mai

Nat 01/05/2008 05:24



Attends, le récit de mon escapade n'est pas terminé ! Bon 1er mai à toi aussi !



Mirage 29/04/2008 22:08

Superbe la maison de 175 ans! Est-elle habitée au rez-de-chaussée? Depuis toujours? Car la photo me fait penser aux maisons du Midi de la France, les vigneronnes, qui en général étaient habitées à l'étage, le rez-de-chaussée étant réservé à l'entreposage des récoltes.

Rien que les photos de roses et déjà je suis ennivrée!!! D'ailleurs je me demande où je vais cette année me procurer le savon à la rose d'Isparta. Car lors de mes deux derniers séjours je l'avais acheté au marché du ramaddan de Taksim.

Nat 30/04/2008 06:03


En effet, elle est très belle cette demeure. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de discuter assez longtemps avec les occupants. Mais ce que tu dis est vrai, le rdc était souvent destiné soit
aux récoltes, voire aux animaux.. Je demanderai quand je retournerai. Pour ton savon à la rose, j'ai mon idée, je t'en reparlerai.


Claude B 29/04/2008 21:21

désolée de me plus passer tout les jours, je ne sais pas comment c'est chez toi, ;)) mais ici les journées ne font que 24 heures, ;))) et c'est pas toujours suffisant
Gros Bisous

Nat 30/04/2008 05:58


Ne t'excuse pas, j'ai les mêmes "soucis" que toi actuellement, il me faudrait bien 36 h au moins par jour pour tout faire. Biz


Cat 29/04/2008 15:52

Tu devrais publier tes impressions de voyage! Ce serait dommage que tous ces échanges et découvertes passionnantes restent prisonniers d'un blog. Songes-y!

Nat 29/04/2008 20:52


Je n'aurai jamais assez d'une vie pour faire tout ce que j'ai au programme !!! Mais j'ai déjà des idées de publication qui ne demandent que... du temps beaucoup de temps.


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog