1er mai mouvementé à Istanbul

Depuis le coup d'état de 1980, le 1er mai n'est plus jour férié chômé en Turquie. Et donc, on est sensés travailler, encore faut-il pouvoir accéder à son lieu de travail.

J'habite à 5 mn à pieds de la place de Taksim qui accueille d'habitude les manifestations du 1er mai. Celles-ci dégénérant d'année en année, il a été décidé qu'elle serait totalement interdite aujourd'hui d'accès tant pour les manifestants que pour les usagers. 

  
                    
                        9 h du matin, les policiers sont en place, les routes menant à Taksim sont barrées


                                           

De toute façon, depuis ce matin, plus de transport en commun ayant accès direct à cet endroit, plus de métro, fouille systématique à la sortie des bateaux, dans certains autobus qui transitent dans les quartiers "sensibles" du jour que sont Şişli, Pangaltı et Nisantaşı, entre autres.

Les hélicoptères tournent autour du quartier depuis 7 h 30, 30 000 policiers ont été mis en place pour la journée. Il y en a partout autour de chez moi, à tous les coins de rue, dans le parc qui mène au stade de Beşiktaş, devant le palais de Dolmabahçe, près de l'embarcadère de Beşiktaş, armés, munis de gourdins et de tout le matériel nécessaire pour parer aux émeutes attendues.

Je ne ferai pas de commentaire sur la journée "torride" qui s'est passée ici, les médias s'en chargent largement que ce soit en Turquie ou en Europe, juste un chiffre, plus de 500 personnes en garde à vue à 19 h et... le dispositif de sécurité maintenu finalement jusqu'à minuit ce soir ... au lieu de 14 h comme prévu initialement.
                            


           
                    Pour le moment, c'est encore l'heure de la détente !

                               

Le retour ce soir a été plus "compliqué" que le départ car la route empruntée à l'aller... était devenue interdite entre temps. J'ai été obligée de passer par le quartier contigu au mien que je connais finalement très peu... ses pentes étant pires que le mien....

Pas le choix cette fois-ci, sinon j'étais bonne pour faire le grand tour en redescendant vers le Bosphore puis en remontant vers Cihangir.

Une descente vertigineuse avec une pente heureusement munie d'une rampe et ... au passage un endroit que j'avais aperçu une fois par hasard mais étant véhiculée, l'église qui abrite le siège du patriarchat catholique syriaque.

Soyons positifs, au moins j'aurais situé où il se trouve, dommage que l'accès y soit si difficile.


                                  

Cat 03/05/2008 14:26

Normal que l'atmosphère soit "caliente" un peu partout sur la planète. La crise est mondiale...

Nat 04/05/2008 07:57


J'ai fait un peu le tour du monde du premier mai, l'atmosphère était électrique dans beaucoup de pays comme tu dis.


Chantal 02/05/2008 15:25

Dommage pour le jour férié du Premier mai mais peut être faudrait il leur faire connaître le muguet !

Nat 04/05/2008 07:54


Excellente idée, je commence la plantation aujourd'hui pour être prête dans un an !


esperance 01/05/2008 23:44

dur dur
les manifestations il y en a partout le 1er mai j en avais vu une annee en grèce aussi
je t embrasse bonne semaine

Nat 02/05/2008 05:28


Oui, elles ont été "chaudes" un peu partout ! Bonne fin de semaine à toi aussi, biz.


Mirage 01/05/2008 21:40

Oui, bien sûr, les médias européens se chargent, comme tous les ans, de nous montrer les images d'Istanbul, le 1er Mai! Mais nous montrent-ils ce qui se passe ailleurs? Voici un article rapportant ce qui c'est passé aujourd'hui entre autres à Hamburg, comme à chaque 1er mai depuis des années, mais aussi à Nuremberg: http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,550964,00.html. Pour une fois, depuis 10 ans c'est jusque maintenant resté assez calme à Berlin!

Nat 02/05/2008 05:25


J'ai l'impression que d'année en année, les tensions se font de plus en plus vive partout lors des manifestations de la fête du travail. Je vais faire un tour sur le lien en question, merci.


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog