Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Réhabilitation des quartiers de Fener et Balat à Istanbul

 
Article publié dans le journal "Aujourd'hui la Turquie" de mai 2008


Réhabilitation des quartiers de Fener et Balat à Istanbul financée par l’Union Européenne


Tout a démarré en 1996 lors de
  la conférence Habitat II de l’Unesco à Istanbul. 4 sites ont été choisis pour figurer sur la liste du patrimoine culturel de l’Humanité : le parc archéologique de Sultanahmet, le complexe de la mosquée de Soliman, le quartier de Zeyrek et les murailles byzantines.


Les mairies des arrondissements concernés ont voulu obtenir des financements pour améliorer les conditions de vie et l’environnement urbain. En 1997, celle de Fatih a réalisé une étude préliminaire en partenariat avec l’Union Européenne, l’Unesco et l’Institut Français des Etudes Anatoliennes pour la réhabilitation de Fener et Balat.


                          


Ces quartiers, composés en son temps par des maisons en bois, ont été la proie d’incendies dévastateurs dans les années 1856 et 1886. La plupart des constructions ont disparu sous les flammes. Celles construites par la suite sont en brique, à l’architecture particulière, toutes mitoyennes et de 4 étages en moyenne.

                         

                                      Maisons traditionnelles de Fener
                           
Une demande de financement a été soumise en 2000 à l’Union Européenne. En 2002, le contrat a été signé et l’appel d’offres lancé auprès d’entreprises spécialisées ; le contrat d’Assistance Technique a débuté en janvier 2003.


Le consortium chargé des services techniques est dirigé par Foment S.A, société de développement de la Mairie de Barcelone, l’entreprise WYG International et une ONG turque pour la valorisation du travail des femmes. La société française Gret, concernée par les analyses sociales, en faisait partie à l’origine puis a quitté le consortium.

 

L’étude de base portait sur la réhabilitation de 200 bâtiments mais a été sous-estimée financièrement. L’Union Européenne a accordé un financement de 7 millions d’Euros dont le montant n’a pas été revalorisé durant les 5 ans du Programme.

 


Les quatre actions du projet  

 

1)      Réhabilitation des habitations

 

Les travaux prévus étaient de type « légers » et visibles : protection des bâtiments vers l’extérieur, couverture, fermeture, ravalement de façades avec des techniques d’origine et l’utilisation de matériaux compatibles avec ceux employés à l’origine. Il est apparu au fur et à mesure des études que certains immeubles nécessitaient des travaux plus lourds tels que la consolidation des fondations pour la protection contre les risques sismiques.


               
                                     Maisons en cours de réhabilitation     
 

Au total, 121 immeubles auront été restaurés en trois étapes :

- le premier de 26 maisons pour des travaux extérieurs

- le second de 52 maisons pour des travaux légers et 22 pour des travaux lourds

- le troisième qui va se terminer en juin 2008 concerne en tout 21 habitations dont 14 pour des travaux lourds.


                           
                                  La maison de Balat restaurée que je préfère
      


Des réunions publiques ont vu le jour dans le but d’
informer la communauté, de répondre à leurs questions, à leurs inquiétudes. Les propriétaires concernés ayant accepté la réhabilitation de leur immeuble (ce qui n’a pas été le cas de tous) ont signé un accord spécifique avec la mairie. Ils ont pour obligation de ne pas vendre leur habitat dans les 5 ans qui suivent l’achèvement des travaux et d’augmenter les loyers au taux légal de l’inflation.

  

 

2)      Réalisation de trois centres sociaux destinés aux femmes et aux enfants

 

Deux seulement auront été achevés. En 2003, la mairie devait fournir les locaux adaptés aux activités prévues, mais faute de trouver de tels immeubles, des bâtiments existants ont été réhabilités.

 

Un des centres se trouve dans la demeure de l’écrivain roumain Dimitri Kandemir qui a habité cette maison à la fin du XVIIème siècle. Le premier étage est utilisé comme musée en son honneur. Le second centre a été réalisé tout près des locaux administratifs des responsables du suivi du projet.

                       

                    
                La maison de Dimitri Kandemir et en arrière-plan le lycée orthodoxe de Fener   


Les plans destinés au 3ème centre, prévu dans un immeuble de taille plus importante, ont été remis à la mairie qui prendra en charge les travaux.

Une ONG turque a réalisé durant 14 mois  un travail de qualité destiné à l’amélioration des services sociaux de base dédiés aux femmes et aux enfants.

 

3)      Revitalisation des rues commerçantes de Balat

 

Le projet a permis de réhabiliter 28 commerces (toiture et façades) et 5 autres ont fait l’objet d’une restauration intégrale. Le coin a retrouvé son animation et son âme.

                  

                                       Boucherie de Balat réhabilitée                         


4)     
Traitement et récupération des déchets recyclables

 

Il a fallu tenir compte des us et coutumes du pays où par exemple la récupération de certains déchets, tels que le papier ou le métal se fait par ramassage direct de personnes qui en vivent.

 

Une campagne d’information a été faite dans les écoles. Environ 2500 poubelles ont été distribuées fin avril 2005 dans les différentes habitations avec l’organisation de deux collectes hebdomadaires. L’action a duré finalement … un an et s’est arrêtée depuis.


                         
                                      Le siège administratif du consortium à Fener


Le programme s’achèvera en juin prochain et aura mobilisé en permanence deux personnes au niveau de la mairie de Fatih et une équipe de 7 personnes dirigée par Monsieur Luis Mezzano, architecte avec une maitrise en urbanisme et aménagement du territoire, co-directeur international du programme et représentant le consortium. Cette équipe, à son pic d’activité, comptait jusqu’à 25 personnes.


 

                         
                                                      Luis Mezzano


Les travaux réalisés ont eu une répercussion sur la valorisation immobilière du quartier et son attractivité.

 

A quoi ressembleront Fener et Balat dans quelques années ? Il n’est pas exclu que certains investisseurs étrangers trouvent un intérêt à acheter et rénover d’autres immeubles dans ce secteur qui a retrouvé une vie et des couleurs, il suffit d’y promener pour s’en rendre compte.

 

 

Je voudrais remercier tout particulièrement ceux sans qui cet article n’aurait pas vu le jour :

 

- Monsieur Luis Mezzano, arrivé en octobre 2004 pour prendre la direction de ce programme d’envergure ; sa disponibilité, sa passion et sa maîtrise du sujet lors de nos rencontres ont démontré tout l’intérêt que peut avoir le partage des connaissances pour améliorer les conditions de vie quotidienne des habitants concernés par le projet

 

- Fatma Ensaroğlu du service urbanistique de la mairie de Fatih.


                  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Yves 09/09/2008 19:30

Les photos 1,2,3 et quatres me font penser à San Fransisco ! Ces constructions sont vraiment atypiques.
C'est bien de pouvoir suivre l'évotution d'un projet et le mener à terme. Bravo aux intervenants.
A demain.

Nat 09/09/2008 19:54



Ce mélange de bois, de briques ... et aussi de broc me plait finalement bien, c'est une vraie image d'Istanbul, la diversité de la ville.



Tanguy 17/05/2008 18:28

Bonjour,

je suis Tanguy le fils aîné de l'architecte émérite, je tenais seulement à vous dire qu'il est vraiment agréable de lire un article reconnaissant le dévouement de mon père pour son travail et son professionalisme. Je n'en suis qu'encore plus fier ;)

Tanguy

Nat 18/05/2008 05:33



Bonjour Tanguy, votre commentaire m'a beaucoup touché. Vous pouvez être fier de votre père, c'est vraiment quelqu'un d'exceptionnel et j'ai eu beaucoup de plaisir à le connaître.



Mirage 16/05/2008 22:49

Bonne introduction pour notre ballade dans ces quartiers d'ici quelques jours!!! Dès demain je commence à faire les valises... je ne tiens pratiquement plus d'impatience!!!!!

Il faudrait énormément de programmes de ce genre non seulement pour Istanbul mais aussi pour d'autres villes de Turquie. Car il y a vraiment un patrimoine extraordinaire à conserver.

Nat 17/05/2008 05:08


Oui, te voilà déjà un peu en balade à Fener et à Balat. Tu as raison, de nombreux endroits dans le pays pourraient profiter de ce genre de programmes.


Cat 16/05/2008 14:07

Bel article bien documenté! J'aime bien les façades avec les "bow-windows". Je trouve ça très romantique!

Nat 17/05/2008 05:07


Les différentes facettes de ces deux quartiers me plaisent beaucoup et j'aime particulièrement errer dans les ruelles.


esperance 15/05/2008 20:55

te voila de retour avec un bel article
je pars demain jusque fin du mois en croatie
bosnie montenegro je reviens le 25
bisous

Nat 15/05/2008 21:12


Merci, comme on dit par ici "iyi yolculuklar" ce qui veut dire "bon voyage".
Reviens vite... Bisous