Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Petits trésors de la Mer Noire entre Ağva et Şile

La région de la Mer Noire est réputée pour sa végétation, sa nature, ses paysages où se décline toute la palette du vert.

C’est un régal pour les yeux, pour les amateurs de tranquillité, loin de la foule, plus authentique. On recharge les batteries, on profite de la sérénité qui se dégage.

.

                                        Du vert le plus tendre au plus foncé


Que l’on emprunte la route qui longe la côte entre Ağva et  Şile ou bien que l’on passe à l’intérieur des terres, ce sont plein de petits bonheurs qui vous attendent à chaque virage. 

A Gökmaslı tout près d’Ağva, des chutes d’eau de près de 3 m de haut viennent s’écraser. Lors de mon récent passage, il avait tellement plu les jours et semaines précédents que les chutes … n’étaient plus visibles. Nous sommes tout de même restés un bon moment dans ce havre de paix pour déjeuner de délicieuses brochettes et de köfte préparés par les maîtres des lieux et pour écouter le chant des oiseaux, admirer la nature environnante.

 



 

             Repas-G-kmasl--C.jpg

Sur la route qui serpente au-dessus d’A
ğva, un autre petit lieu magique, Kılımlı Koyu, rochers aux formes déchiquetées qui ont fière allure.


 

                                                  Kılımlı Koyu



Tous ces petits villages que l’on traverse possèdent des maisons encore souvent  faites de bois, caractéristiques de la région.

Les roses sont ici omniprésentes, qu’elles soient blanches, rouges, roses, anciennes ou de composition plus récente, elles colorent de leur éclat les routes et les jardins pour notre plus grand bonheur.

 
 

                 

S’arrêter, respirer, échanger avec les fermiers ou les habitants, vivre tout simplement… ce sont tous ces petits riens dont on se souviendra longtemps.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est vrai que les régions bordant la Mer Noire sont très intéressantes à visiter. J'ai de grands et beaux souvenirs de Düzce, Akçakoca, Bartin, Safranbolu, Kastamonu, Amasya...Un voyage de 4
semaines l'été 1982, qui s'est poursuivi par Tokat, Sivas, Erzurum, Kars, Ani, Artvin, Hopa, Rize, Trabzon, Sumela, Giresun, Yağmurca Köy , Samsun, Ankara, retour à Istanbul. De belles rencontres
humaines dans les autobus, les minibus, les villes et les villages, les lokantas. Un délicieux "bain" dans l'hospitalité turque. Bravo et merci Nathalie pour ces belles photos toujours agrémentées
de textes très ciselés.
Répondre
N


J'ai eu l'occasion de visiter il y a quelques années de cela une bonne partie des lieux que vous citez, certains même à plusieurs reprises. Il y a 30 ans, cela devait être encore bien
différent...



C
tout simplement ravissant MERCI
Répondre
N

Ces p'tits trésors sont un plus beau que l'autre...


C
tu sais, ici les architectes recommencent à faire des maisons toutes en bois, c'est la grande mode ;))
bisous
Répondre
N

C'est une bonne idée, chassez le naturel il revient au galop ! Biz


C
Tes photos sont de plus en plus somptueuses!
Répondre
N

Serais-ce l'effet de mes différents cours de photos depuis le début de l'année ???? Merci en tout cas.


N
De magnifiques photos, apaisantes. Quant à nos rosiers, ils auraient pu rivaliser avec ceux de Turquie s'ils ne ployaient pas sous l'arrosage naturel (pluie)qui dure déjà depuis quelques temps, mais ne nous plaignons pas nous avions besoin d'eau.
Répondre
N

Merci chère Nasah, il faut de l'eau c'est certain maintenant de là à noyer vos pauvres rosiers, c'est dommage....


A
Ton blog est franchement apaisant. Quand je viens ici, je me retrouve tout de suite dans un autre monde. C'est sûrement à cause de tes photos. Tu aimes photographier la nature et moi j'ai une passion pour la nature.
Répondre
N


Ceux qui fréquentent mon blog aussi assidûment que toi pourraient donc être pris en charge par la Sécu ou par les mutuelles pour son effet thérapeutique, c'est bien ça ? Sérieusement, c'est
vrai qu'autant j'aime les gens, autant recharger mes batteries dans des endroits tels que la Mer Noire ou d'autres, au milieu de la nature, est nécessaire pour mon équilibre compte-tenu de la vie
trépidante que je mène.



P
Quel rosier!! Dire que dans mon jardin y en a un et qu'il doit y avoir au maximum 4 fleurs dessus et qu'on trouve déjà ça extraordinnaire;-)...
Répondre
N

Ah les rosiers de Turquie..... 4 c'est mieux que rien, faut positiver ! Iyi günler canim