Le musée du Louvre s'est exposé à Istanbul

Il était grand temps hier de me rendre au musée privé Sakip Sabancı à Emirgan au bord du Bosphore pour profiter des dernières heures de  l'exposition "Istanbul, Isfahan, Delhi - Trois capitales de l'art islamique - pièces majeures de la collection du Louvre".

En effet, celle-ci ferme ses portes ce soir après trois mois et demie de succès (depuis le 19 février dernier).

Le lieu de cette exposition tout d'abord, cette superbe demeure historique connue sous le nom d'Atlı Köşk  (la villa au cheval) érigée sur les hauteurs d'un parc qui surplombe le Bosphore. La date  de sa construction n'est pas exactement connue mais elle a été la demeure de nombreux sultans au XIXème siècle avant d'être achetée en 1951 par Haci Ömer Sabancı, riche industriel ...puis occupée par la famille Sakip Sabancı de 1970 à 1998. Depuis lors, la villa dépend de l'université Sabancı.





Le cheval de bronze sur son piédestal  visible à l'entrée de la propriété est de manufacture... française.

        

Le musée qui a ouvert ses portes en 2002 est consacré à l'art calligraphique, aux documents religieux et d'Etat, mais aussi aux peintures de l'ère ottomane. Mais depuis fin 2005, il accueille des expositions temporaires d'une qualité exceptionnelle : tour à tour, les oeuvres de Picasso, puis de Rodin, ensuite celles de l'époque de Genghis Khan ont vu déferler des visiteurs curieux et avides de culture.

L'exposition proprement dite : Le musée Sakip Sabanci et le Musée du Louvre ont signé le 20 mars 2007 un protocole culturel et scientifique pour une coopération de 5 ans, des relations entre les deux institutions basées sur la réciprocité et le partage d'expériences.

J'aurais eu des regrets de ne pas y aller tant les 216 objets présentés, tapis de valeur, manuscrits, dessins, céramiques, pierres, bijoux, etc sont de toute beauté.



Quatre siècles d'histoire présentés à travers la splendeur d'un art de cour qui s'est développé et épanoui dans les trois grands empires du monde musulman : l'Empire Ottoman, l'Empire Moghol (ou baburide) et l'Iran Safavide. Les oeuvres choisies illustrent quatre grands thèmes : le monde iranien et ses influences stylistiques, les relations entre les trois empires et la Chine, le style spécifique développé par chaque empire, les relations avec l'Europe.

Je vous propose de découvrir ensemble une toute petite partie de ces superbes pièces.

         

Chope ottomane datant d'environ 1480-1510 - base de bois recouverte de cuir, décoration en repoussé, nacre, bois verni et peint



Assiette aux paons - faïence d'Iznik datée de 1550 environ - la décoration de ce plat est typique du style de Kara Memi, un artiste de la cour ottomane du milieu du XVIème siècle



Dessus de lit ou rideau brodé à la main du XVIIème siècle - empire ottoman - Tissu de lin et de coton brodé de fil de soie



Coupe ottomane en jade datant du milieu du XVIème siècle - support de jade recouvert de rubis et de peinture d'or - objet caractéristique de l'orfèvrerie ottomane




A gauche, carafe en faïence d'Iznik de 1575-1580 - à droite plat avec couvercle en faïence d'Iznik de 1585

           

     Manche de poignard en jade du XVII ou XVIIIème siècle - empire baburide indien




Tiroir en bois incrusté de tek, d'ébène et d'ivoire - seconde moitié du XVIIème siècle - empire baburide Nord-Ouest de l'Inde




Carafe en zinc couvert d'argent - second quart du XVIIIème siècle - empire baburide




Boîte en ivoire avec charnières originales en argent - fin du XVII ou début du XVIIIème siècle - empire baburide



Jeune homme jouant du zurna - empire iranien safavide - fin du XVIIème ou première moitié du XVIIIème siècle - peinture sur émaux



Aiguière pour hamman - Début du XVIIème siècle - empire iranien safavide ou baburide - support fonte avec ciselures en pâte de terre



Et pour terminer, un petit clin d'oeil ! Qui oserait dire qu'en Turquie les enfants même en bas âge, ne se cultivent pas ???

Richard Lejeune 02/10/2008 11:00

Qu'entends-tu exactement par "musée privé" ?

Comment vit-il ? Comment fonctionne-t-il ? D'où viennent les fonds qui permettent ce partenariat avec le Louvre, notamment ?
D'une richissime famille, je présume alors ? Ou d'un groupe industriel mécène ?

Privé, à mes yeux, signifie que l'Etat n'y a pas droit de regard. Est-ce bien cela qu'il faut comprendre pour ce musée ?

Nat 02/10/2008 16:42


Oui, le musée appartient à la richissime famille turque Sabancı et il vit sans aucun regard ni aucune aide de l'Etat. Que ce soit cette famille ou l'autre riche famille Koç, chacune possède des
biens énormes tels que banque, université, hôpital, groupe d'assurance et oeuvre parallèlement à travers le mécennat dans le domaine culturel. Rami Koç a par exemple créé le superbe musée de
l'Industrie au bord de la Corne d'or, encore un sujet intéressant a traiter à rajouter sur ma longue liste.


jean-marc 04/06/2008 00:24

un joli voyage avant le dodo

Nat 04/06/2008 06:29


J'espère que le voyage vous aura permis de passer une agréable nuit !


Cat 02/06/2008 18:14

J'ai un faible pour l'assiette aux paons et pour le musicien en peinture émaillée!

Nat 03/06/2008 04:37


Nous avons les mêmes faiblesses !!!


Chantal 02/06/2008 11:14

Magnifique il aurait été vraiment dommage de rater ça. Amitiés

Nat 02/06/2008 12:20


En effet ! Schmoutz


Chams 02/06/2008 10:20

Merci pour cet article !
Ça m'a rappelé de très bons souvenirs car j'ai vu cette exposition il y a tout juste deux semaines !
Le cadre du jardin avec la vue sur le Bosphore est également magnifique.

Nat 02/06/2008 11:03



Ravie que tu aies pu en profiter aussi !



NANCY 01/06/2008 18:42

tres agreable visite (comme d'habitude) et des objets tous aussi beaux les uns que les autres ...

Nat 01/06/2008 19:06



Merci, c'était un très agréable moment que j'ai passé avec ces objets de toute beauté.



Claude B 01/06/2008 14:25

étonnant que tu es pu prendre des photos de l'intérieur... Certains musées ne veulent pas que l'on fasse de photos.
très belle collection.
Bon dimanche.

Nat 01/06/2008 14:49


Pas de souci pour prendre des photos là-bas du moment que ce n'est pas au flash... Bonne fin de journée.


nasah 01/06/2008 09:20

de très jolies pièces, je regrette de ne pas y être allée ! la prochaine fois je serais plus attentive !
Quelle que soit leur origine, les enfants ont tous la même soif de dévouverte, tu ne crois pas ?

Nat 01/06/2008 14:01


On ne peut pas tout faire et j'ai vraiment eu du mal à me bloquer un créneau... Pour ce qui est des enfants, je pense en effet que si on leur aiguise la curiosité, ils sont ouverts à tout, en
Turquie ou ailleurs...


esperance 01/06/2008 09:18

ton blog est vraiment tres instructif merci de ces partages
j ai un peu délaissé le mien et les autres, par manque de temps, mais je pense beaucoup à vous tous,
bisous du dimanche

Nat 01/06/2008 13:57


Normal, tu vadrouilles encore plus que moi et ce n'est pas peu dire ! A bientôt !


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog