Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Roumi le brûlé, un livre de Nahal Tajadod

Ce roman publié aux éditions JC Lattès est l'oeuvre de Nahal Tajadod, iranienne qui vit en France depuis 1977. Traductrice de Roumi, elle a puisé dans son oeuvre les sources de son livre qui retrace l'histoire de cet homme au destin inégalé.


                     

Roumi, plus grand poète soufi, est aussi l'inventeur de la danse des derviches tourneurs. Auteur de 50 000 vers inoubliables, cet homme, savant à la base, a connu l'extase et est ressorti illuminé, enflammé et dansant après 40 jours et 40 nuits passés avec un vagabond bizarre et frileux, Shams de Tabriz.

            
                                           Derviche lors d'un sema

Cet écrit permet de mieux connaître l'histoire mais aussi de découvrir des facettes cachées voire intimes de cet être d'exception.

C'est en fait après mon voyage à Konya et à Hacibektaş en juin 2007 que j'ai souhaité en savoir un peu plus sur Roumi.

Ce voyage au coeur de l'univers mystique et la lecture de "Roumi le Brûlé" m'ont confortée dans mon idée sur la grandeur de la pensée soufiste.



                                                                               "J'étais mort, vivant me voici,
                                                                                J'étais larme, ris me voici,
                                                                                Arriva le bonheur d'amour,
                                                                                Bonheur éternel me voici."
 
                                                                                                                Roumi

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
il faut à tout prix que j'assiste à une représentation lors d'un prochain voyage en Turquie !
Répondre
N

En dehors des représentations "touristiques" il est difficile de s'y introduire... et ça viendra bien un jour.


C
le monde des derviches est vraiment fascinant!
Répondre
N

Oh que oui !