Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Quelques belles façades d’Istiklal Caddesi à Istanbul

Pour ceux et celles qui habitent ici, les immeubles qui bordent de part et d’autre la belle avenue d’Istikal n’aiguisent pas ou plus leur curiosité.

Pourtant, il suffit de lever un peu le nez pour découvrir ou redécouvrir des façades parfois très originales et dotées d’intérêt. Les détails dans l’architecture, les frises, l’élégance sont au rendez-vous. 



Je ne ferai pas l’étalage de toutes ces bâtisses souvent une plus belle que l’autre, il y en a bien trop.

Çà et là, certaines m’interpellent plus, me font un clin d’œil afin que je parle d’elles, que je vous donne envie de les voir ou de les revoir….

         

De nombreux passages relient l’avenue à d’autres rues ; il fait bon les traverser, sans se presser pour se retrouver dans une cour intérieure ombragée, boire un thé, apercevoir des vitrines dont on ignorait jusque là l’existence, trouver des petits trésors en tous genres,…

Çiçek pasajı, autrement dit “le passage aux fleurs », est sans doute le plus connu. C’est une ancienne galerie marchande, œuvre d’un architecte français pour le compte d’un banquier et érigée sur le site d’un ancien théâtre après l’incendie qui a ravagé le quartier en 1871. Ce passage sert de marché aux fleurs jusque dans les années 1930 où il déménage à côté du marché aux épices à Eminönü. Des restaurants prennent alors place et cet endroit devient un des lieux du quartier où l’animation nocturne est la plus intense. Les mezze et le poisson sont au rendez-vous, le rakki coule à flots et la musique fasil envahit les tables.



           
            

Rumeli Pasajı ou « passage de Roumélie » Datant de 1894, ce passage d’architecture italienne, composé de 3 immeubles, a été construit à la demande d’un certain Ragıp Paşa pour servir d’habitation ; à présent, on y trouve un atelier d’art, des bars, cafés et restaurants branchés à tendance culturelle.

 

  Repertoire-7-0789-copy.jpg
 

  31-mai-057-Cit--Roum-lie.jpg

                     

Le passage Hazzopulo porte le nom de la famille grecque qui l’a fait réaliser. De taille modeste, en venant d’Istiklal, le chemin est étroit et sombre, abritant de part et d’autres de petites échoppes. Par contre, j’apprécie la cour intérieure et ses cafés pour sa quiétude.

                   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
A suivre ...?
Répondre
L
C'est vrai qu'on oublie de lever le nez quand on fend la foule de l'Istiklâl. Je regarderai mieux la prochaine fois. Les inscriptions grecques sont intéressantes, comme celle de la Cité Roumélie :
Agora Romulias.
Répondre
N


Il y a d'autres inscriptions sur différentes bâtisses dans le quartier de Beyoğlu et ailleurs, effectivement il faut lever le nez...



J
Bonjour...je dècouvre avec bonheur ton site...je publie aujourd'hui des photos de façades ..d'Alger...(quand les inspirations se croisent!!!) je suis une méditerranéenne et je reve de venir là où tu habites!!! j'espère qu'au printemps prochain j'y réussirai...je reviens très vite voir tes articles
A bientot
Répondre
N

Bienvenue à toi Jacqueline. Les grands esprits se rencontrent parfois ! Au plaisir de te voir sur le site... et peut-être d'ici quelques mois...


C
magnifique et cela vaut vraiment le coup MERCI
Répondre
N

Il y en a tellement qui sont belles, il faudrait un livre entier pour les répertorier.


C
Toute cette architecture me fait penser au style néo-classique et art nouveau début de siècle! Celà vaut vraiment le coup de lever le nez pour voir toutes ces merveilles!
Répondre
N

Cela ne doit pas empêcher de regarder où on met les pieds ...pour ne pas tomber dans les bras du premier venu !!