Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La saison des "petits princes" bat son plein à Istanbul

Lorsqu'on se promène le week-end dans le quartier d'Eyüp à Istanbul en cette période de l'année, des dizaines de "petits princes" s'y trouvent également avec leur famille au grand complet.



Des garçonnets revêtus de leur tenue d'apparat, sans oublier le sceptre, la cape et la coiffe, posent, seul ou à plusieurs, avec leurs parents.

            

Mais qui sont-ils ? Tout simplement, de futurs circoncis. En principe, quelques jours avant l'opération, c'est à Eyüp que les "petits princes" fleurissent, fêtés pour la circonstance.

Cette coutume religieuse pratiquée, entre autres chez les musulmans (qu'on appelle sünnet en turc),  symbolise le passage de l'enfance à celui d'adulte. C'est en principe vers l'âge de 6-7 ans qu'elle a lieu et plutôt à un âge impair. L'enfant, vêtu de son costume, se rend en famille à la mosquée pour prier.

             
                                         Je perds ma coiffe !

Le garçon est accompagné par son kirve, l'équivalent du parrain chrétien.

Dans les villages, c'est encore bien souvent à la maison que l'opération a lieu mais en ville, celle-ci s'effectue surtout dans des centres spécialisés. D'ailleurs, j'ai remarqué ces dernières semaines des affiches informant la population des modalités d'inscription et des lieux où  s'adresser.

             

                       Un petit moment de détente pour nourrir les pigeons

             

Après l'opération, le cordon qui ceint sa taille en signe de virilité est enlevé. L'enfant est couvert de cadeaux et de compliments pour marquer l'évènement.

               

                                            La famille pose !

Pourquoi viennent-ils à Eyüp ? C'est un des lieux de pélerinage les plus importants de la ville, on vient se recueillir devant la tombe du sultan Eyüp située dans l'enceinte de la mosquée.

  
                         Il y a foule devant le mausolée du sultan Eyüp

Dans les villages, c'est à dos d'âne ou de cheval que le garçon fait la tournée, souvent précédé par des musiciens et entouré des hommes de sa famille.


                                                         Dans les rues d'Iznik

Même si le sérieux est de rigueur, cela n'empêche pas les "petits princes" de s'amuser, d'être toujours encore des enfants finalement...

                  



                  

Ces moments importants dans la vie des petits garçons turcs méritent bien d'être immortalisés !


                   

 


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

siba 12/08/2014 21:44

Bonsoir. Je recherche une tenue complète comme sur la photo.ou je pourrais l acheté. Urgent . Merci

siba 12/08/2014 21:43

Bonsoir. Je recherche une tenue complète comme sur la photo.ou je pourrais l acheté. Urgent . Merci

melanie 07/09/2010 19:26


je viens de découvrir votre site et j'adore!!! moi qui est beaucoup d'amis en turquie, çà fait plaisir de voir un autre visage de la turquie(par le biais de vos photos...) ce pays que j'adore.


Nat 08/09/2010 05:58



Bienvenue parmi le fan-club !



lomanet 05/05/2009 18:55

j'habite dans la région lyonnaise, et il existe des magasins turcs où l'on trouve des habits traditionnels pour le "sünnet".
celui de bourgoin-jallieu (38300) s'appelle Akcenter et fait tout ce qui concerne les mariages et les sünnet.

Nat 10/05/2009 06:23


Ça peut toujours servir, merci pour l'info !


mercan 15/01/2009 13:54

slt a tous je voudrai savoir si un d'ente vous savent ou acheter les vetements pour le sunnet a paris merci de répondre

Nat 15/01/2009 17:55



Pour Paris, je ne suis pas en mesure de répondre malheureusement, si cela avait été sur Istanbul, j'aurais pu. Si un lecteur parisien connaît des adresses... Le quartier turc étant dans le
10ème arrondissement, tu as toutes tes chances d'en trouver là bas je pense.



sylvie 21/07/2008 11:15

ca me rappelle ozgur. quelle fete. beaucoup de souvenirs et toute la famille etait la meme ceux qui habitaient tres loin

Nat 21/07/2008 13:48


Il faut vraiment que je trouve moyen de participer d'ici l'année prochaine à un "sünnet" pour en savoir encore plus


Ismail 25/06/2008 10:42

Nat disait:
"... on vient se recueillir devant la tombe du sultan Eyüp ..."

Juste pour faire remarquer que la mosquée est appelée "mosquée du Sultan Eyyüp", mais que cela peut prêter a confusion car le Eyyüp en question(Abou Ayyoub Khalid ibn Zeyd el Ansari, son prénom était donc Khalid, Eyyüp étant le prénom de son fils) n'était pas un Sultan ni ottoman ni même seldjoukide mais un compagnon du prophète Mohammed.

Il est mort au combat au portes d'Istanbul lors de la conquête musulmane de la première heure (668-669).

Il n'y a aucune source fiable quand au lieu exact de sa tombe. Ce n'est que bien plus tard (au XVe siecle, 800 ans plus tard) qu'un soufi "inspiré" a désigné l'endroit de sa sépulture.

Nat 25/06/2008 10:50



 Merci encore pour toutes ces précisions historiques bien intéressantes je dois dire. Je n'avais pas approfondi le sujet mais c'est bien que vous le fassiez ici.



Ismail 25/06/2008 10:13

Ayşın disait:
"Les Turcs qui ne sont pas croyants et qui sont rebutés par tout le "tralala" font circoncire à la naissance."

En fait ça n'a absolument rien a voir avec le fait de croire ou de ne pas croire. Ce qui motive les gens (la majorité en Turquie) de faire pratique la circoncision a 6-7 ans, c'est en fait uniquement une affaire d'attrait pour le "tralala" et ça n'a rien avoir avec les textes fondateurs de l'Islam.

On pourrait dire donc ajouter que : "Les Turcs (et les reste des autres musulmans) qui sont pratiquants et qui sont rebutés par tout le "tralala" font circoncire à la naissance."

Les textes sunnites (la sounna du prophète Mohammed en l'occurrence) incitent en effet a circoncire les garçons le 7eme jour, voire le 14eme ou le 21eme jour, il n'y a AUCUN texte préconisant de le faire a 6-7 ans.

Si on élimine les deux catégories mentionnées par Ayşın et moi-même (et qui sont toutes deux minoritaires), il reste ... l'immense majorité des turcs qui sont croyants et attirés par le "tralala" et qui sont décrits dans le post de Nat.

Nat 25/06/2008 10:20



Merci İsmail pour ton complément d'informations. Ce "tra la la" a aussi son charme, donc pourquoi s'en priver... A bientôt !



Cat 24/06/2008 14:46

J'adore leurs costumes!

Nat 24/06/2008 17:29


Ce n'est qu'en Turquie qu'on les trouve pour l'occasion.


Mirage 23/06/2008 21:18

Merci Aline08 et Aysin pour vos précisions, car je m'étais souvent interrogée pourquoi certaines familles de culture musulmane pratiquaient la circoncision en (très) bas âge.

Nat 24/06/2008 04:27


Si chacun et chacune apporte ainsi ses connaissances, c'est comme cela qu'on peut avancer. Merci !