Julien Viaud alias Pierre Loti, le plus grand des turcophiles français

Tout le monde ne le connaît peut-être pas sous son vrai nom mais si je vous dis Pierre Loti, je suis presque certaine que vous en avez forcément un jour ou l’autre entendu parler.

 

Officier de marine et écrivain, Julien Viaud est né à Rochefort-en-Mer le 14 janvier 1850. J’ai découvert une première fois sa maison natale devenue musée en1986. Bien que troublée et fascinée par cette demeure hors normes, je ne pouvais m’imaginer à cette époque que je reviendrai la voir en 2003, quelques semaines avant de venir m’installer à Istanbul.


                       

                       Reproduction extraite du livre "La maison de PIerre Loti à Rochefort"

Une vie de voyages, de livres, de la découverte et d’une passion pour un pays, la Turquie. Il en a fait sa deuxième patrie et rêve de devenir autochtone, de vivre à la turque, d’être Turc…. Il se fait passer pour, habillé comme les locaux de l’époque, il en apprend la langue et ne cessera de louer Istanbul, ses quartiers, ses cafés, son art de vivre…

                   
                       Loti en guerrier turc, extrait du livre "La maison de Pierre Loti à Rochefort"


  
                            Le pont de Galata en 1905 tel qu'a du le voir Pierrre Loti
 

Il rencontre l’amour de sa vie, Aziyadé (Hatice) qui vit au harem. De cette merveilleuse aventure naîtra sans doute son livre le plus connu et qui porte le nom de sa douce, publié en 1879 et qui sera son premier grand succès.

 

Il séjourne en Turquie en 1880, en 1900, habite Istanbul de 1903 à 1905, principalement dans le quartier d’Eyüp (Eyoub à l’époque). Pour rester ici, il songe même à devenir officier turc alors que son navire doit repartir… Il reviendra dans son pays d’adoption après sa retraite, en 1910 et en 1913.


 
                                              Dans le quartier d'Eyüp, 1909 
 


Il soutient l’Empire ottoman en tant que journaliste et écrivain, pourtant ennemi sérieux de la France à cette époque.

 

Le 27 décembre 1921, une délégation menée par l’épouse de l’ambassadeur d’Ankara à Paris rend visite à l’écrivain qui a tant défendu le peuple turc. Elle lui remettra un tapis tissé par des jeunes filles orphelines dont les pères sont morts en martyrs lors de lutte pour l’indépendance, présent très symbolique.

 

Combien d’insultes, de menaces, Pierre Loti a-t-il affronté durant ces années à défendre les Turcs, ce peuple qui lui a tant donné…


             
                 Portrait de Loti paru dans le journal "Le Monde illustré" du 9 avril 1892,
                         extrait du livre "La maison de Pierre Loti à Rochefort"
 


Cet homme hors du commun meurt à l’âge de 73 ans, en 1923, dans sa maison d’Hendaye. Il sera inhumé à Saint-Pierre d’Oléron dans le jardin de la demeure de ses aïeules, selon ses dernières volontés.

 

C’est un peu un père spirituel pour moi ; à ma façon, je suis ses traces et j’aime autant que lui ce pays qui ne ressemble à aucun autre. J’écris, je photographie, j’ai aussi dessiné déjà… tout comme il l’a fait et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin…

 

     

               La mosquée bleue et l'hippodrome, que Loti a cité dans ses ouvrages, Reproduction
 

"Être Turc, c'est aussi être divisé, être dédoublé, entre l'Europe et l'Asie." 

                                                                      Pierre Loti

 


 

Richard LEJEUNE 03/07/2008 11:00

"Réagissez, avant qu'il soit trop tard. Contre l'invasion dissolvante, défendez-vous, - non par la violence, bien entendu, non par l'inhospitalité et la mauvaise humeur, - mais en dédaignant cette camelote occidentale dont on vous inonde quand elle est démodée chez nous. Essayez de préserver non seulement vos traditions et votre admirable langue arabe, mais aussi tout ce qui fut la grâce et le mystère de votre ville, le luxe affiné de vos demeures. Il ne s'agit pas là que de fantaisies d'artistes, il y va de votre dignité nationale. Vous étiez des Orientaux (je prononce ce mot avec respect qui implique tout un passé de précoce civilisation, de pure grandeur), mais, encore quelques années, si vous n'y prenez garde, et on aura fait de vous de simples courtiers levantins, uniquement occupés de la plus-value des terres et de la hausse des cotons."

Pierre LOTI

Extrait d'un texte (pamphlet ?) admirable : "La mort du Caire".
(Dans "La mort de Philae")

C'est aussi cela, cet admirable et bien trop peu lu Pierre Loti !

Nat 03/07/2008 12:31


Les oeuvres de Pierre Loti sont véritablement de grande qualité. C'était un grand défenseur de l'identité de chaque peuple et Dieu sait qu'il en a connu pas mal. Je viens d'ailleurs de relire
Aziyade dont je parlerai prochainement, du pur bonheur.


Mirage 27/06/2008 22:09

Je me joins à ce qu'a dit Cat, il nous faudrait aujourd'hui beaucoup de Pierre Loti pour défendre la cause turque!

Ce qu'il a si bien fait avec ses articles et ses interventions auprès du gouvernement pendant la première guerre mondiale, vu que pour lui l'expédition des Dardanelles était de la folie!. D'ailleurs en 1915 le gouvernement lui avait confié une mission secrète auprès du gouvernement turc espérant ainsi obtenir le rédition de l'Empire ottoman. Mais il n'y a pas eu les résultats escomptés.

En lisant ton billet où tu parles de ses séjours à Istanbul, je me suis rappelé certains passages de son journal des années de guerre (Pierre Loti Soldats Bleus, Journal intime 1914-1918, La Table Ronde)
1er novembre 1914: "Jour de plus horrible angoisse: la Turquie s’est décidément jetée dans la mêlée – et c’est la fin de Stamboul, qui va être anéanti dans des flots de sang ; fini de mes souvenirs et de ma jeunesse…"
1er décembre 1916 :"La lettre de Mlle de Bridieu, m’annonçant que les Allemands ont mis le feu à cette maison, que j’avais habitée au Bosphore en 1910, en 1913, pendant quelques semaines enchantées, - et où je gardais, malgré tout, envers et contre tout, un invraisemblable espoir d’habiter encore avant de mourir."

Mais j'espère que je n'ai pas trop dévoilé, vu que tu veux faire d'autres billets sur Loti que j'attends avec impatience!

Et pour ceux et celles qui aiment les vielles photographies et cartes postales, je me permets de faire un petit peu de pub pour le site d'un copain (turc). Il propose des reproductions d'anciennes cartes postales de Turquie et d'autres pays sous différents formats soit comme poster papier, soit sur toile, ou bien encore comme panneaux muraux ou même puzzle.
Le site n'est malheureusement pas accessible en français mais en allemand, en anglais et en turc: http://www.oldpictures.info/xtcommerce/index.php/language/en

Nat 28/06/2008 06:38


Non, chère Mireille, bien au contraire, tu m'en as appris aussi et je t'en remercie. Hayırlı işler pour ton copain turc !


Chantal 27/06/2008 16:45

cet pas cette !!!! erreur de viellesse de ma part ou étourderie

Nat 27/06/2008 17:36


Pas toujours aux mêmes !


Chantal 27/06/2008 16:26

tout simplement Merci pour cette exposé

Nat 27/06/2008 17:36


Exposé carrément ??? Bon bon !!!


Cat 27/06/2008 12:21

Quel visionnaire et comme il serait utile aujourd'hui pour défendre la cause turque pour l'entrée dans l'Europe! Ton article est vraiment à la hauteur. Et j'y ai appris beaucoup de choses que j'ignorais, le connaissant surtout comme auteur. Merci merci vraiment pour cet article! Cat

Nat 27/06/2008 17:35



Je suis vraiment heureuse que ce billet, dont tu es l'initiatrice, te permette d'en connaître un peu plus sur cet homme hors du commun. Bientôt d'autres infos à son sujet.



NANCY 26/06/2008 20:23

tres sympas la p'tite histoire de Loti ... une simple et belle grande histoire d'amour...!Mais il Y a quoi en turquie, qui nous fait ce drole d'effet ?!
Ps: j'ai la meme reproduction ( la mosquée bleue ) dans mon salon !!autant dire que j'aurai adoré connaitre Istanbul à cette epoque ça devait etre vraiment quelque chose...

Nat 26/06/2008 20:25



Il y a en Turquie des sites bien sûr, mais aussi des couleurs, des odeurs, des bruits, des saveurs, des gens... tout ce qui fait battre le coeur... Oui, moi aussi, j'aimerais retourner en arrière
à cette période pour découvrir Istanbul !



Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog