Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La région de Zonguldak regorge de grottes

 

Zonguldak, au bord de la mer Noire, n’est pas la destination la plus courue en Turquie. Pourtant, ce n’est pas faute de richesses et elle mérite bien plus d’attention comme d’autres coins du pays.


Mes fidèles lecteurs et lectrices se souviendront sans doute que je vous ai déjà fait partager la visite de la grotte de Karaca près de Gümüşhane dans le nord-est de la Turquie

 


Afficher Zonguldak sur une carte plus grande

         

Quand on vient par les terres, peu avant l’entrée de la ville sur la droite, un panneau indique “Gökgöl mağarası”, la grotte de Gökgöl.

 

Elle a accueilli environ 500 000 visiteurs depuis son ouverture au public en 2001. Datant de l’ère tertiaire, sa datation se situe entre 2 500 000 et 7 000 000 d’années !


                      

                                                       Peu après l'entrée
 

Le début de la visite libre ne laisse pas présager des beautés qui se découvrent au fur et à mesure qu’on parcourt les 875 m du chemin aménagé. Sa longueur totale, si l’on rajoute tous les affluents, porte le tout à 3350 mètres tout de même.


             
                                   Cascade de dentelle
    
 

Composée de roche, de calcaire, cette grotte a également la particularité d’être riche en calcium, en carbonate, en magnésium et en fers minéraux. Pour cette raison, de nombreux patients souffrant de l’asthme viennent y respirer l’air bénéfique. Une aire a d’ailleurs été aménagée peu après l’entrée afin de s’y asseoir.

 

La hauteur sous plafond y est importante (jusqu’à 18 m de haut), le lieu est vaste. Aucune chauve-souris aux alentours pour vous faire sursauter de son cri ou de son vol...


               

                                   Envie d'effleurer, de caresser !
 

Le silence... et tout à coup une voix qui vous rappelle qu’il est interdit de prendre des photos sauf quand on en a obtenu la permission comme c’était mon cas (encore que j’ai croisé bon nombre d’intrus qui n’ont à mon avis pas forcément demandé....).

 

Un peu plus loin, de la musique douce pour donner plus d’ambiance encore au site.



 

La dentelle se fait plus présente, les formes les plus diverses font travailler votre imagination, les pointes des hérissons, des crocs effilés, les pattes d’un éléphant, la langue du même pachyderme, des formes plus... phalliques,.... de quoi se laisser emporter par la rêverie.


            

                 Des formes certaines caractéristiques, d'autres plus originales....


             


             
 

Cà et là, de l’eau pour rappeler que dans toute grotte, elle est présente, qui va et vient, se faufile dans des passages de formes diverses.

 

Des bruits, ceux des gouttes qui inlassablement tombent et résonnent dans vos oreilles.


             


             
 

Quelques marches vers le fond permettent d’admirer certaines salles particulièrement volumineuses de toute beauté.

 

En juin 2008 s’y est tenue la 3ème édition du festival international de la cité du charbon avec une exposition et la venue de groupes folkloriques de différents pays (Bulgarie, Géorgie, Macédonie,....). Dommage, j’aurais bien aimé être là !


              
                                 Une véritable pièce montée !
 

Gökgöl n’est pas la seule grotte de la région, à l’est de la ville, deux ou trois autres au moins figurent sur ma carte mais leur découverte sera... pour une autre fois.

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mirage 03/07/2008 16:52

Superbes les photos d'autant que moi aussi j'aime beaucoup les grottes, surtout l'été ça permet de se raffraîchir un peu!
Et bon à savoir aussi pour les asthmatiques. Au fait le voyage en bus a duré combien de temps d'Istanbul à Zonguldak?

Nat 03/07/2008 20:10


Je me suis arrêtée non pas à Zonguldak mais à Devrek à environ 70 km avant Zonguldak. A l'aller, 6 h de route et au retour... 5 h 15 (car il n'est pas passé par Gebze et Harem tout simplement).


Chantal 03/07/2008 08:57

comment attirer l'attention de la télévision pour faire un reportage pour des Racines et des ailes ? si je le savais je t'aiderai .. mais je ne connais personne dans ces sphères alors je te remercie tout simplement pour tes billets

Nat 03/07/2008 12:30


Merci pour ton attention. J'ai écrit il y a quelques temps a Thalassa mais sans succes. Je peux toujours essayer des Racines et des Ailes grace qui m'avait donné l'envie de venir la premiere fois a
Istanbul. Désolée pour les accents, je rectifierai ce soir de mon clavier personnel.


Jacqueline 03/07/2008 00:07

Quelles merveilles naturelles et que de trésors tu nous fais découvrir..
Tu es une ambassadrice absolument hors pair!!

Nat 03/07/2008 05:47


L'ambassadrice est touchée par tant de reconnaissance ! Merci.


Claude B 03/07/2008 00:02

ça me fait penser que par ici aussi il y a de belles grottes, j'y suis allée il y a une vingtaine d'année et je me souviens de cette impression étonnante que j'ai eu en visitant cette endroit si beau et froid...impressionnant de beauté...
bises

Nat 03/07/2008 05:46


Je dois dire que les grottes m'ont toujours fascinée, j'en avais déjà visité pas mal en France (dans le Jura, dans le Périgord,...) et à présent je commence à découvrir celles en Turquie.


Cat 02/07/2008 22:37

Ton sujet est délicieusement onirique!Et tu nous donnes vraiment envie de faire cette promenade!

Nat 03/07/2008 05:45


Et bien on va réserver un bus pour y aller tous ensemble !