Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Zonguldak, une ville toute jeune

La ville de Zonguldak qui abrite 107 400 âmes est une ville au passé …. très récent.

 

Elle s’est construite avec le début de l'activité des mines de charbon à la moitié du XIXème siècle. Elle n’a que 150 ans au compteur à peine. Dans le centre-ville, un monument a été érigé en honneur de ses mineurs qui nourrissent des familles entières.



 

Toute son économie repose sur le précieux minerai. Elle n’a pas le passé glorieux de la belle Istanbul, ni le charme de la proche Safranbolu mais elle a un cœur qui bat, une énergie et une quiétude à la fois.


 


Située tout au bord de la Mer Noire, son emplacement est finalement très stratégique pour l’acheminement de la pierre noire vers ses destinations finales.


 


Ses maisons et ses immeubles sont ceux de personnes qui travaillent dans des conditions difficiles.

 

Mais ici comme partout, on retrouve les mêmes habitudes et les mêmes images.


Le maïs cuit dans l'eau et qu'on grignote dans la rue à n'importe quelle heure.

 


Celles du cireur de chaussures qui parfois abandonne son poste pour aller boire un thé.


 


La statue d’Atatürk, le père des turcs, est visible aux yeux de tous ici sur son cheval, un peu plus loin sur un monument commémoratif.

                


Ici aussi, le portable est omniprésent, chez les jeunes et… les moins jeunes.


                   

                                                     Allo, prépare la soupe j'arrive !


Fin juin, à Zonguldak, comme dans toutes les villes de Turquie et d’ailleurs, les mariages se comptent à la pelle, parfois dans une estafette, … parfois dans une limousine.


                 




Il fait bon se promener dans une petite embarcation à moteur pour longer les côtes parfois échancrées de la ville, aller jusqu’à la plage voisine, observer les gens qui se baignent dans les rochers ou sur les cubes de béton.

 

 


 
                             Heureusement que vous ne pouvez pas zoomer !!!!

 

Même si cette cité n’a pas les honneurs d’un coin touristique, elle n’en demeure pas moins chaleureuse et agréable.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

esperance 05/07/2008 01:15

encore une ville dont je n avais jamais entendu parler
merci de tout ce partage
bisous

Nat 05/07/2008 06:08


L'intérêt, c'est justement d'en découvrir aussi des moins connues.


Perrine 04/07/2008 20:32

Coucou!! Je visite ton site tout en étant devant la télé(vive les ordis portables;-), on parle des résultats du bac du coup je pense à ta fille! Comment ça a été pour elle?

Nat 05/07/2008 06:07


Merci de penser à elle, 12 à son bac de français, maman en est fière !


Jacqueline 04/07/2008 13:03

Tu sais raconter et donner les informations les plus importantes ..
Les gueules noires sont encore d'actualité (je ne sais pas si il faut dire hélas dans ce cas?)
La jeune marièe est d'un charme fou ..on lui souhaite beaucoup de bonheur à cette petite!!
A bientot Nathalie!

Nat 05/07/2008 06:06



Les "gueules noires" font vivre cette région. Oui, la jeune mariée est vraiment charmante au possible.



Mirage 04/07/2008 12:28

Comme tu le dis, cette ville plutôt ouvrière a l'air bien agréable. J'ai d'ailleurs du mal à m'imaginer qu'on y extrait du charbon. C'est certainement du à la côte et ses rochers qui lui donnent tout de même un petit air de vacances!

Nat 05/07/2008 06:05


L'avantage d'être en bord de mer avec, comme tu le soulignes, la côte et ses rochers, lui donnent un cachet plus particulier et plus agréable.


Cat 04/07/2008 10:36

Ces plages ont un côté surréaliste!

Claude B 03/07/2008 20:11

le meilleur mariage n'est pas forcément celui qui coûte le plus cher...Elle est très jolie cette jeune mariée.
si je comprends bien toi tu as zoomer Hi Hi Hi
bises

Nat 03/07/2008 20:23


Tu dis vrai tant pour le mariage... que pour le zoom !!!