En route pour Gökçeada

Une fois quitté Istanbul vers l'ouest, un peu d’autoroute en direction d’Edirne puis la sortie pour Tekirdağ. Nous sommes dans la partie occidentale qu’on appelle la Thrace, située totalement en Europe.

 

Des champs de tournesols à perte de vue, des collines fertiles, les vignes de la région font partie du paysage qui défilent à toute vitesse sous nos yeux. 

     


          

Après avoir dépassé Şarköy, nous longeons le détroit des Dardanelles. Je le trouve bien moins séduisant que le Bosphore. Hormis la végétation (bien plus fournie de ce côté-là du détroit), il n'a ... pas grand chose, pas de yalı, ces magnifiques villas de bois qui font le charme du Bosphore.

 

Par contre, il y a tout autant de trafic puisque c'est le lieu de passage obligé pour les bateaux en tous genres entre la Mer de Marmara et la Mer Egée. En venant d'Istanbul, à l'entrée du détroit à Gelibolu, on peut même s'y baigner.
 

             

 

Avant d'arriver dans la petite ville d'Eceabat, un des points de passage des Dardanelles, un panneau indique vers la droite la direction de Kabatepe d'où part le ferry pour notre destination de vacances, Gökçeada.

La chance est avec nous car le bateau de 13 h n'a pas encore levé l'ancre et il reste de la place pour embarquer. Heureusement, sinon c'était ... 3 heures d'attente pour le suivant.

           

Bien peu de monde en fait, la plupart des voyageurs sont des turcs, essentiellement d’Istanbul, qui viennent passer quelques jours au calme.

 

Une motocycliste fait la sieste sur son véhicule, un 4/4 se prépare à grimper quelques pentes ardues comme on en trouve sur place, les appareils photos sont déjà mis en route durant la traversée.

 

 

             

Une petite grimpette vers le poste de pilotage ou le capitaine et son adjoint sont heureux de converser et de nous accueillir… autour d’un thé bien évidemment. Les deux pilotes sont de la Mer Noire. 6 jours de travail, puis 6 jours de repos est leur rythme normal. La société qui gère ces traversées dépend de l’Etat turc. En été, 6 liaisons quotidiennes, en hiver 3 seulement.


  
 

Durant la mauvaise saison, environ 10 jours/an, les traversées sont annulées en raison de la tempête. L’île est le paradis des surfeurs, c’est dire le vent qu’on y trouve presque en permanence.

 

Dommage, durant la traversée, pas de dauphins ni de requins à l’horizon, pourtant ils sont nombreux dans ce secteur. Nous croisons uniquement un autre bateau qui fait le trajet en sens inverse.


 
 

1 h 40 plus tard, le capitaine active le klaxon pour signaler notre arrivée !!!

 

Merci messieurs pour ce petit moment bien sympathique en votre compagnie qui nous a permis de découvrir un peu votre univers, le radar, le GPS, les manivelles, la liaison radio, la radio tout court, tous les boutons et autres accessoires dont je ne connais pas encore toutes les fonctions. 

   

Au retour, j’irai rendre visite à vos collègues pour la suite de la formation….


                

camille 19/08/2009 18:56

merci beaucoup de cette réponse tres rapide :) les turques appliquent ils réellement le réglement de l'europe (2 ans de permis obligatoire pour louer?) d'apres vous?
sinon pour aller d'une ile à l'autre c'est possible?

Nat 19/08/2009 19:16


Je ne sais pas si cette réglementation européenne est appliquée en Turquie ou pas. Le plus simple serait que vous contactiez une agence de location connue style Hertz ou Avis pour leur demander...
Il n'y a pas de liaison maritime entre les deux îles qui sont très éloignées l'une de l'autre... Il faut passer par la terre. Bonnes vacances !


camille 19/08/2009 18:22

tres beau! je pense y aller dans deux semaines début septembre, peut on se baigner? (vous parlez de requin (!!) et d'autres sites parlent d'eau gelée...?)
je viens d'avoir mon permis donc je ne pense pas pouvoir louer une voiture, puis je quand meme aller découvrir cet ile sans trop de difficulté ? (location de scooter? vélo? stop (on est en couple) ? )
avez vous un endroit où dormir à recommender?
enfin cela vaut il le coup (et est ce possible?) d'aller voir l'ile voisine (le nom m'échappe, la 2eme qui etait grecque avant..)
merci de votre aide, et encore bravo pour vos tres beaux articles :)

Nat 19/08/2009 18:53



Les requins ne vous mangeront pas, c'est certain... L'eau très froide est à Bozcaada, la seconde île dont vous cherchez le nom...  et à laquelle j'ai consacré un article http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-21186161.html  A Gökçeada, l'eau est bonne. Je n'ai pas souvenir qu'on puisse
louer de scooter ou de vélos sur place et les transports en commun y sont limités. La voiture, c'est vraiment le meilleur moyen pour visiter les anciens villages perchés.
Pour dormir, il y a plein de pensions sur toute l'île, cela dépend où vous voulez rester.
Les deux îles valent le coup d'être vues, mais elles sont très différentes... A vous de voir !



salih 28/07/2008 18:28

franchement un grand grand chapeau, j'ai pas vu un autre site aussi complet sur les particularités de la Turquie qui y fait tous son charme, je suis fan, continue comme ca c'est tro beau ce que tu fais, j'en suis meme jaloux parfois... hosça kal et ps je suis d'alsace également, de strasbourg précisément

Nat 28/07/2008 19:00


Hoşgeldin (bienvenue) ! Je suis toujours ravie d'apprendre que des turcs francophones sont de plus en plus nombreux à connaître mon blog et si en plus... ils habitent en Alsace....


Cat 28/07/2008 14:54

Avec tes reportages, ce qui est bien, c'est que l'on a toujours droit à l'envers du décor, à savoir là, la cabine du capitaine!

Nat 28/07/2008 16:23


curieuse comme je suis je ne peux pas résister


Mirage 27/07/2008 23:01

J'ai pu me représenter une partie du parcours même si nous n'avons pas pris l'autoroute mais la route le long de la côte jusqu'à Terkidağ et au retour la route "nationale"(?).
La route le long de la côte présente d'ailleurs à plusieurs reprises de magnifiques paysages. J'ai "ragé" d'être au volant et de ne pouvoir prendre des photos.
Au fait combien de temp faut-il en voiture d'Istanbul à l'embarcadère pour Gökçenada?

Nat 28/07/2008 05:54


Oui, tu as raison la route est par endroits vraiment de toute beauté. Nous avons coupé par Sarköy et là c'est encore plus chouette. Il faut compter 4,5 à 5 h d'Istanbul à l'embarcadère de Kabatepe.


27/07/2008 22:23

J'ai pu me représenter une partie du parcours, même si nous n'avons pas pris l'autoroute mais la route le long de la côte jusqù'à Tekirdağ et au retour la route "nationale"(?).
La route le long de la côte offre d'ailleurs à plusieurs reprises de magnifiques paysages. J'ai souvent "ragé" d'être au volant et de ne pouvoir prendre des photos.
Au fait il faut compter combien de temps en voiture d'Istanbul à l'embarcadère pour Gökçeada?

Mustafaaa 26/07/2008 23:53

Nous voici sur le ferry, Nathalie on revie ces moments dans tes recits, tu passera notre bonjour aussi, meme si on ne peut pas si rendre notre coeur y sera....

Nat 27/07/2008 05:32



Ca va être un peu tard pour transmettre le bonjour mais on peut essayer avec une bouteille à la mer...



Chantal 26/07/2008 20:44

merci pour ce début de récit et BONNE FETE Nathalie

Nat 27/07/2008 05:33


C'est gentil d'y penser Chantal, c'est bien ma fête aujourd'hui dimanche 27 juillet.


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog