Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Départ pour le nord-est de la Turquie


Jeudi 7 août 2008 - 4 h 50 - 28° déjà : c'est l'arrivée à Taksim pour prendre le bus à destination de l'aéroport Sabiha Gökçen sur la rive asiatique d'Istanbul. Celui-ci porte le nom de la fille adoptive d'Atatürk et qui est devenue célèbre http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-17445372.html.

C'est la première fois que je pars de cet aéroport qui est en train de prendre de l'essor. Il accueille tant des compagnies aériennes à bas prix que des vols réguliers intérieurs ou internationaux et est de mieux en mieux desservi.

Tout d'abord, direction Ankara pour une escale de plus d'une heure trente avant de s'envoler à destination de Kars avec un boeing 737 d'Anadolu Jet, compagnie low coast, filiale à 100 % de la compagnie Turkish Airlines, dont le vol inaugural date du 23 avril 2008.

L'aéroport Esenboğa de la capitale est à l'image de celle-ci, tranquille. Ce n'est pas l'effervescence d'Istanbul, ici tout est quiétude et sérénité. Situé à une trentaine de kms au nord d'Ankara, sa modernité n'a rien à envier à l'Atatürk Airport de l'ancienne Constantinople. 

 
 
































 


Le trafic aérien y est relativement faible et les vols internationaux directs peu nombreux. Il fonctionne peu par rapport à ses capacités. Compte-tenu de la position géographique de la ville, c'est surtout un lieu d'échanges pour les vols domestiques.

    

Mis en fonction en 1955, il porte le nom d'un village dont la signification est "taureau en bonne santé", ce qui est pour le moins original.

 

Compte-tenu du calme qui y règne, j'ai tout loisir d'observer les passagers autour de moi. Un charmant grand-père qui s'occupe très tendrement de sa petite-fille attire mon attention dans un premier temps. 

              

Une vieille dame attend patiemment son vol, sans un mot, seule... ou alors momentanément car ce n'est pas habituel ici de laisser une personne âgée ainsi.

           

Des fillettes observent le grand oiseau dans lequel elles vont embarquer, peut-être la première fois. Elles se retournent en me voyant, se serrant l'une contre l'autre, pour poser... Dommage, si j'avais réagi plus rapidement, j'aurais pu les attraper avec le nez collé contre la vitre.
 
                
        
L'appel pour le vol vers Kars est annoncé, il est temps de ranger l'appareil pour sortir la carte d'embarquement et présenter patte blanche...

1 h 25 de vol.... et la suite pour demain.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 24/08/2008 11:30

Tes photos sont très réalistes, prises à l'improviste elles donnent l'impression que le temps s'est arrêté.

Nat 24/08/2008 22:08


En prenant le temps d'observer ce qui se passe autour de soi, cela permet justement de "voir" le réalisme des situations.


Jean-Yves 19/08/2008 16:51

Toujours aussi intérressant tes reportages ! Superbes photos, bien vide cet aéroport, pourtant quand on voit le nombre de guichets on se dit qu'il on tout prévu.
On ne risque pas de se faire piétiner en faisant la queue !

Nat 19/08/2008 17:17


Merci Jean-Yves, il est certain que les infrastructures de l'aéroport d'Ankara ont été prévues largement.


Cat 19/08/2008 13:51

C'est hallucinant de voir la modernité des aéroports ailleurs que chez soi. Déjà celà m'avait marqué à Louxor, cet aéroport ultra moderne planté aux portes du désert égyptien.

Nat 19/08/2008 14:55


Hum, je me souviens en effet de l'aéroport de Louxor qui bien que petit et dans un endroit aussi particulier, soit très moderne.


meryem 15/08/2008 15:44

Ca y est je suis rentrée, il y a 2jours, je suis completement démoralisée, la Turquie me manque déjà, ici rien a plus de gout pour moi, jai plus faim jai plus rien...
Je m suis jamais sentie aussi bien, aussi chez moi dans ce pays que durant cette semaine...
Et c'est repartis pour la morosité de la France...
Jsuis dégoutée...

Nat 15/08/2008 20:34


Canım benim, üzülme. Je comprends fort bien que la Turquie puisse te manquer mais diffuse plutôt la chaleur et le soleil turcs en Alsace, cela te remontera le moral et fera du bien autant de toi.
Öpüyorum seni.


chantal 15/08/2008 15:25

il est grandiose cet aéroport mais sur la rive asiatique ce n'est pas toujours pratique ?

Nat 15/08/2008 20:26


Je pense que tu fais la confusion entre les photos qui représentent l'aéroport d'Ankara et celui de la rive asiatique, mais qui est super moderne également. Du coup, je vais vérifier ce que
j'ai écrit pour voir si les risques de mélange sont possibles.


Mirage 14/08/2008 20:52

Oh, tu sais si bien nous mettre l'eau à la bouche!!! Ça va être dur d'attendre les plats de résistance!

Je répondrai à tes mails dans quelques jous (Schade, dass es nicht geklappt hat), mais pour le moment il faut que je potasse des livres en français sur Atatürk pour un étudiant turco-allemand.

Biz

Nat 15/08/2008 05:11


Voilà qui est une lecture intéressante...