Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

De retour à Ani, ancienne capitale du royaume d'Arménie - 2


Et si nous allions poursuivre notre promenade dans ces lieux magiques où le temps semble s'être arrêté...

Après avoir dépassé l'église du rédempteur dont se dresse seulement encore une bonne moitié et que vous avez eu loisir d'admirer, on approche des gorges de l'Arpa Çayı. Rien ne laisse présager de la merveille qui se situe en contrebas de la route avant d'en être tout près.

 

Un modeste panneau donne la direction de Tigran Honentz, l'église Saint-Grégoire-de-Honentz qu'on appelle en turc Resimli Kilise (l'église aux images), et à juste titre. Il faut descendre un certain nombre de marches pour aller à sa rencontre, comme on va voir sa belle, c'est presque un rendez-vous en amoureux.

 

C'est sans hésiter pour moi mon "coup de coeur" d'Ani et j'aurai du mal ensuite à continuer mon chemin tellement cet endroit me "parle".

Lors de ma première visite l'an passé déjà, c'est là où nous sommes restés le plus longtemps ; il s'en dégage une quiétude très agréable.

              

De plus, l'intérieur est tellement riche, bien que les peintures soient partiellement écaillées de çi, de là, qu'il y a fort à faire pour observer toutes les scènes qui y sont représentées.



C'est un livre d'histoire réuni en un seul lieu.Certaines représentations sont religieuses, comme ci-dessus semble-t-il la mise au tombeau.

Et là, je dois dire que des explications sur toutes ces tranches de vie auraient été la bienvenue.



Tigran Honentz, servant de Dieu, a fait construire cette église au début du XIIIème siècle en hommage au premier patriarche arménien Grégoire 1er ; pouvait-il un instant s'imaginer à quel point les 16 à 17 000 visiteurs par an qui ont le privilège - car c'en est un - de voir cette cité-fantôme inhabitée depuis plus de 300 ans, tomberaient en extase devant elle ?

                         

Les scènes de guerres et de massacres, nombreux déjà à l'époque de son édification, sont également mises en image.




L'extérieur, quant à lui, est une ébauche de dentelle où se mêlent avec bonheur l'élégance de frises et de bas-reliefs ainsi que de quelques peintures.


               

Il fallait être artiste et contortionniste pour arriver à mettre en des endroits aussi peu inaccessibles des souvenirs pour l'éternité.

              

La façade latérale du côté de la rivière comporte une série de textes en arménien et des arcades dansent de bout en bout.




Entre chacune d'entre elles, une représentation d'animaux et d'oiseaux savamment stylisée.




Tant l'édifice que le site au complet mériteraient, à mes yeux, de figurer au patrimoine mondial de l'Unesco afin de pouvoir bénéficier des protections nécessaires à sa préservation.





Que ce soit la façade arrière, ci-dessous, que toutes les coutures de cette demeure divine, elle reste pour moi le moment fort de la visite d'Ani. Si je devais y retourner une fois de plus, c'est avec des feuilles et un crayon que je m'installerais cette fois-ci.


                       

La visite de ce seul bâtiment aura peut-être semblé longue pour certains d'entre vous, mais j'estime qu'il mériterait bien un billet à lui tout seul.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chantal 31/08/2008 11:13

les dentelles sculptées sont magnifiques et dommage que nous ne soyons pas mécènes !!

Nat 31/08/2008 11:49


c'est bien vrai, je ne manquerais pas d'idées...


Céline 24/08/2008 11:17

La dernière photo de cet artice mériterait bien d'être reproduite sous forme de dessin...

Les connaissances que tu as par rapport à tous ces édifices me fascine !

Je n'en sais même pas autant sur Notre-Dame de Paris ^^

Nat 24/08/2008 22:04


La connaissance, je l'acquiers au fur et à mesure de mes découvertes qui m'amènent à en savoir plus.


Jacqueline 21/08/2008 21:28

Bonsoir Nathalie ..cela fait un ptit bout de temps que je n'étais venue...tu nous offres là un voyage émouvant.Non seulement les vestiges sont de toute beauté mais l'histoire, cruelle et terrible en sont l'ossature..
Brava!

Nat 22/08/2008 06:30


Cela fait plaisir de te "revoir".


Mirage 21/08/2008 00:24

Emouvant, poignant!!!
Un grand merci pour les photos et les détails!!!

Nat 21/08/2008 04:43


Merci liebe Mirage.


Claude B 20/08/2008 17:56

il est très étonnant de voir encore des peintures dans ces lieux à ciel ouvert...

Nat 21/08/2008 04:43


Elles perdurent tant bien que mal malgré l'épreuve du temps.


Jean-Yves 20/08/2008 11:16

C'est désertique comme lieux. Et pourtant on peut imaginer la vie qu'il y avait ici, au regard de ces fresques et de ces sculptures.
La dernière photo me semble intemporelle, je ne sais si c'est le bon mot mais c'est ce que je ressens.

Nat 21/08/2008 04:53



Même si le mot "intemporel" a plusieurs significations, je trouve en effet qu'il est adapté à plusieurs états d'esprit qu'on peut avoir en voyant cette photo.



Cat 20/08/2008 10:36

Cette promenade est particulièrement émouvante et tu as bien fait ressortir à travers tes clichés le parallèle entre la beauté de ces fresques et de cet édifice et entre l'impression que tout celà s'efface inexorablement faute de soins...

Nat 21/08/2008 04:57


Impeccable dans ce cas... si la boucle est bouclée.


aytekin 20/08/2008 10:29

Salut Nat,
Je comprends que ce lieu te "parle" car il est exceptionel au vu des photos. Merci pour toutes les photos. J'aime surtout la dernière avec l'église sur fond de ciel bleu. Il ya presque une ambiance magique.
Bises

Nat 21/08/2008 05:01


Salut Aytekin, cette dernière photo serait-elle aussi "intemporelle" comme pour Jean-Yves ??? L'ambiance est de toute façon magique pour moi à Ani. Öptüm


Delwiche 20/08/2008 07:12

Pourquoi ne passes-tu pas les examens pour devenir guide touristique turque officielle ? tu ferais cela très bien !

Nat 20/08/2008 07:33



De nombreuses personnes m'en ont déjà parlé. Mais :
1, je ne suis pas historienne et il faut des connaissances que je n'ai pas,
2. il n'y a que 24 heures dans la journée,
3. on ne peut pas tout faire et j'ai déjà assez d'objectifs comme cela,
4. comme je le disais à Richard, j'ai déjà organisé quelques virées entre amis pour le plaisir de partager, mais je ne me verrais pas faire cela à longueur de journée, je pense sincèrement que la
voie que je suis en train de tracer pas à pas me conviendra beaucoup mieux.