Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

De retour à Ani, ancienne capitale du royaume d'Arménie - 3


Même si je peux passer des heures à Ani et ... autant pour vous en parler, je vais presser un peu le pas car j'ai encore tant à vous raconter encore de mon séjour dans la région et afin de ne pas lasser certains d'entre vous.

Au temps glorieux où Ani était capitale du royaume d'Arménie, sa population se montait à plus de 100 000 habitants et on l'appelait "la ville des 1001 églises".

Construire entre 987 en 1010, la cathédrale - Surp Asdvadzadrin en arménien ou Azize Meryem Katedralı en turc - a vu passer le roi Smbat II puis Gagik 1er au règne glorieux durant la période de son édification.

 

C'est la construction la plus large et la plus importante du site. Son architecte, Trdat Mendet, était le plus célèbre de l'Arrménie médiévale.

Comme nombre d'autres édifices chrétiens, elle s'est vue transformer en mosquée de la Victoire (Fethiye Camii) lors de l'occupation des lieux en 1024 avant de revenir aux chrétiens en 1124. Et elle continuera ainsi à passer de mains en mains au gré des conquérants.

          

Des niches faisant office de fenêtres ornent ses façades pour faire entrer des jets de lumières. Sa hauteur sous plafond est impressionnante et  les colonnes y sont nombreuses et imposantes.

                     

Sa décoration intérieure est plus sobre que l'église d'hier par exemple, sans doute y avait-il très peu de fresques. Elle dégage une tendance presque austère et rigide et c'est uniquement les rayons du soleil qui jouent à cache-cache à travers les ouvertures qui lui apportent un tant soit peu de gaieté.

Elle aussi a besoin depuis quelques mois de béquilles pour appuyer sa pesanteur.



Quelques dizaines de mètres plus loin, une curieux bâtisse attire l'attention avec sa forme rectangulaire et son minaret octogonal, il s'agit de la Menücer Camii, qui serait la première mosquée érigée par les turcs seldjoukides d'Arménie en 1072.

            

Elle se dresse sur les hauteurs du ravin et aurait été construite sur demande de l'émir Minuchihr. Certains, des Arméniens surtout, prétendent que le bâtiment aurait été bâti avant la conquête turque et était à l'origine un palace de l'époque bagratide, transformé ensuite en mosquée. 

En fait, son orientation n'est pas habituelle pour une mosquée et est décalée de 20° par rapport à la normale...

   

C'est un curieux mélange de couleurs et de formes géométriques diverses. Les plafonds sont ornés de pierres polychromes. 

       

Heureusement, un panneau précise est interdit d'utiliser l'escalier d'accès intérieur au minaret. Il est aisé de comprendre à quel point cela ressemblerait à de l'acrobatie tant il est escarpé.

                    

Un dernier regard sur le superbe paysage désertique alentour et il est déjà temps de repartir. 

   

Hormis l'église de Saint-Grégoire de la famille Abughamrentz au toit conique typique et qui, elle aussi, s'appuie sur du métal pour assurer son maintien, le reste du site présente moins d'intérêt. Ce sont essentiellement des ruines d'autres édifices religieux ainsi que d'un temple.

     L'église Saint-Grégoire



Il est temps de repartir vers Kars pour retrouver mon meilleur ami turc et rejoindre ensemble sa famille et son village natal en altitude à deux heures de route.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ani 23/01/2010 13:01


Je vous remércie sincérement pour ces images manifique. Je rêve d'aller a Ani. Vous m'avez emue. Chaque image ma coupé le soufle me donné des frissons, je vous remércie une segonde fois de m'avoir
fais découvrir l'encienne captitale de ma chére ARMENiE


Nat 23/01/2010 17:57


Je suis allée à deux reprises à Ani et cela a été, à chaque fois, un enchantement. Jamais deux sans trois, je ne résisterai sans doute pas à l'envie d'y retourner...


Josette 23/08/2008 23:24

T'abordes vraiment beaucoup de choses ! Comme "Mirage" j'ai l'impression de visiter et surtout de découvrir ce pays. Pour faire suite au commentaire de "Jean-Yves"... aller, une petite envie de parler des photos, plus particulièrement de la 7ème (plafond) qui légèrement en haut à droite dans ses jeux de lumière dessinent pour moi (je me lache !) des personnages... magie du lieu ou simplement comme Solene un problème de réglage ! En tout cas, merci Nat pour tout ce que tu nous fais découvrir.

Nat 24/08/2008 05:57



Merci de découvrir la Turquie avec moi, avec nous.



Jean-Yves 22/08/2008 12:03

Honte à moi ! merci j'aime bien quand on me corrige ! C'est comment cela qu'on progresse !

Nat 23/08/2008 06:21


Je partage ton avis et pas de honte à avoir, ceux qui ne font rien ne font pas d'erreur


Mustafaaa 21/08/2008 21:43

Nathalie ton Passage sur RTL etait encore une foie tres sympathique, pour en venir a l'origine des mots français employé en turc, sa remonte a la proclamation de la Republique, et par la suite a la revolution de la langue en passant des mots d'origine arabe aux mots europeens et surtout en français qui ont bien enrichient la langue turc.

Nat 22/08/2008 06:29



Merci Mustafa pour ton information qui est finalement plus que logique, Atatürk ayant été un "amateur" de la langue française. Je dois dire que je ne m'attendais pas à cette question et je n'ai
pas eu le temps du tout de réfléchir un tant soit peu.



Mirage 21/08/2008 17:21

Non, on ne se lasse pas, surtout pas des superbes photos qui nous donnent l'impression de visiter nous-mêmes ces lieux impressionnants!

Ce qui me fascine le plus, ce sont ces édifices, témoins au cours des siècles d'invasions, de guerres, de tremblements de terre, semblant narguer toutes ces catastrophes et vouloir nous dire qu'ils sont là pour encore bien longtemps!

Nat 22/08/2008 06:31


Oui, ils défient le temps...


Phil 21/08/2008 11:20

Un site magnifique où les pierres des hommes se mèlent aux pierres des lieux !

Nat 21/08/2008 12:49



Absolument !



Cat 21/08/2008 10:13

Non non non! On ne s'en lasse pas de ce reportage hors du commun dans une contrée inhabituelle pour nous occidentaux en mal de sensations nouvelles...On en veut encore des églises à moitié debout qui recèlent des merveilles à qui sait les voir, on en veut encore des paysages comme celui que tu nous montre là, si singulier! Encore...

Nat 21/08/2008 12:49


Il faut penser à tout le monde mais rassure-toi il y a plein d'autres choses intéressantes à découvrir dans le coin...


Jean-Yves 21/08/2008 09:12

Tu ne dois pas limiter ton récit de peur de lasser quelques perosnnes, car tu vas pénaliser les autres qui se régalent de tes récits.Non !?
Joli la ville des 1001 églises, associé sans nul doute aux 1001 nuits.
Tes photos 2 et 3 rendent bien cette idée de grandeur et de lumière.
5ème photo c'est incroyable d'imaginer que ce bâtiment là àpresque 100 ans, cela donne le tournis.
6ème photo ces voutes imposantes en imposent même si elles donnent l'impression d'écrasées l"espace.
la photo suivant me fait penser à un tableau.
10ème photo j'étais entrain de m'imaginer une prise de vue du dessus de cette photo. La terre creuser par ce fleuve en serpentain doit être superbe vue d'en haut.
Bonne route.

Nat 21/08/2008 12:51


Je ne veux pénaliser ni les uns, ni les autres mais je peux comprendre aussi que certains puissent se lasser de certains sujets qui peuvent ne pas les intéresser autant que toi, Cat et les
autres... même si pour l'instant personne ne s'en soit plaint ouvertement.
Concernant la 5ème photo, tu as oublié un zéro puisque la mosquée est millénaire et non centenaire.


Selene 21/08/2008 07:16

Première ! :D
Bonjour, Nat. Je voulais te dire que tes photos sont très belles, mais je les trouve souvent un peu trop claires.
De toute façon, merci beaucoup pour tous tes comptes rendus.
Quant à "mon" écrivain turc, ben, il paraît qu'il est trop occupé pour moi en ce moment, donc à priori je ne viendrai pas à Istanbul les prochains jours :(

Nat 21/08/2008 12:55


Selon les ordis, elles ressortent parfois trop foncées à mon goût, change un peu le réglage du tien et regarde ce que cela donne. Dommage pour ton écrivain turc, le plus connu sans doute, il va
falloir qu'il se libère du temps pour toi, si tu veux je lui envoie un mail en ce sens.... et du coup je ne te reverrai pas de sitôt... snif