Cela ne pouvait être qu'à Rumeli Feneri...

... que je souhaitais passer cette journée pour fêter mes 5 ans de vie en Turquie.

La première fois que j'ai découvert ce village dont toute l'activité tourne autour de la pêche, j'ai immédiatement été séduite, presque amoureuse.

J'ai déjà publié un article dans le journal  "Aujourd'hui la Turquie" ainsi que sur mon blog  concernant Rumeli Feneri
   sur son histoire bien ancienne.

  

Sa position géographique stratégique, à l'entrée du détroit du Bosphore et de la Mer Noire lui confère une aura particulière.

Je n'ai pas compté le nombre de fois où je suis venue à Rumeli et pourtant je n'avais encore jamais emprunté le chemin de ronde de la citadelle génoise qui embrasse Karadeniz (la Mer Noire), tant le vertige m'en empêchait. Mais cette fois-ci, faisant totale confiance à mon ami, j'ai voulu en profiter pleinement... et quel plaisir pour moi.


  

Observer aussi loin que porte le regard les dizaines de bateaux qui attendent de pouvoir passer le détroit, les rochers qui bordent la mer, avoir un regard différent sur ce presque bout du monde.

  

Comme tous les week-ends d'été, des familles sont là en train de pique-niquer et de se baigner sans peut-être même penser à tous les pirates, cargos, voiliers ou paquebots qui ont passé ici depuis des millénaires.

   


Pour accéder à ce panorama, il faut emprunter des escaliers tordus aux marches inégales, parfois faire un peu d'escalade.

                  

Mais ensuite lorgner à travers les ouvertures aux formes toutes différentes permet d'observer la mer à perte de vue, les baigneurs et les rochers alentours.

                  

J'aime ainsi laisser s'égrener le temps, regarder sans fin autour de moi, apprécier chaque miette...

  


Nous nous retrouvons nez-à-nez avec deux jeunes vendeurs d'eau qui se font un peu d'argent de poche, échangeons quelques mots pour voir ce qu'ils connaissent du village où ils habitent.
                         

                            

Leur bouille adorable se devait de figurer parmi les souvenirs de la journée.

                             

Il y a quelques restaurants de poissons à Rumeli Feneri mais mon préféré est incontestablement le Barinak. Bien que l'aspect extérieur ne soit pas des plus engageants, au milieu des ateliers de restauration de bateaux, aussitôt arrivé à l'étage et installé près d'une fenêtre qui donne sur le port.

Une soupe de poisson préparée à la demande, des meze (assortiment d'entrées froides ou chaudes) plus délicieux les uns que les autres, des poissons cuits juste comme il faut, comment résister, impossible  !



Pour terminer, une part de helva au four saupoudré de décoction de noisettes, laissera, tout comme le reste, un souvenir de plaisir gustatif.



Barinak - Balıkçı Barınağı n° 1 - Tel (0212) 228 17 00-01 www.barinakrestaurant.com.

Jusqu'à la reprise de la pêche au gros le 1er septembre, les gros bateaux sont au bercail afin d'être requinqués, toilettés, repeints. On ne voit ces mastodontes qu'en été, en temps normal, ils partent durant 2 à 3 mois pour chaque expédition. 

  

Du coup, les embarcations plus petites semblent presque minuscules et ont parfois changé d'emplacement pour laisser la place aux grands frères.
 

   

Il n'est pas encore temps de lever l'ancre, le repos est encore de mise.

                     

Près de la jetée, ce sont des groupes de copains qui viennent entre eux, se rafraîchir de pastèques, de concombres et de tomates entre deux séances de baignade.

 

Certains ont emmené le mangal, petit barbecue de poche qu'on voit fleurir le dimanche un peu partout. Les odeurs de grillade se mêlent au bruit des mouettes et des goêlands, sur fond de paysage de carte postale.




                      

   La palette de couleurs est infinie ici, un peintre se régalerait (clin d'oeil à Jean-Yves) !

  

Il est difficile de repartir pour moi de ce lieu que j'aime tout particulièrement. Heureusement, je reviendrai très vite pour partager du temps avec mes amis pêcheurs, leur famille, ceux qui me voient revenir régulièrement, seule ou accompagnée, pour faire découvrir ce petit coin de paradis qu'est pour moi Rumeli Feneri.


daniel 23/09/2012 21:57

bonsoir nathalie, me rendant à istanbul le mois prochain, j'aimerais connaître le moyen le plus simple pour me rendre jusqu'à Rumeli. merci d'avance pour votre réponse.

Nat 01/10/2012 06:31



Je viens de vous répondre par mail.



Jean-Yves 27/08/2008 09:48

J'y pense j'y pense mais je vais m'impregner encore de tes beaux articles avant, afin d'avoir pleins d'images dans la tête...

Nat 27/08/2008 10:24


Tu ne saurais bien plus choisir car la palette ne fera que s'agrandir...


Mirage 26/08/2008 15:43

Tes photos mettent vraiment l'eau à la bouche!! Et pas seulement celles du repas!

J'avais pensé y aller au mois de mai, mais bon ce sera pour une prochaine fois, là c'est sur et certain car cela a l'air vraiment très, trÈs agréable.

Nat 26/08/2008 20:34


A noter absolument sur la liste des endroits à voir lors de votre prochain séjour !


Danielle de Strasbourg 26/08/2008 15:09

C'est bien ce que j'écrivais:"en route pour Istanbul 2008"!Dans les années 70,cette zone était interdite(zone militaire).Alors que j'habitais à Yeniköy,je ne connais pas!Promesse tenue...Cet endroit est fort intéressant.Que faire pour célébrer un anniversaire?Bien sûr,un bon repas de poissons sur le Bosphore!!accompagné d'un rakı j'espère...
afiyet olsun

Nat 26/08/2008 15:41


Oui exact, elle était interdite, disons qu'en fait il fallait une autorisation pour s'y rendre. Quant au repas, c'est exactement comme cela que je l'entends !!! Ha Yeniköy aussi j'aime beaucoup,
j'ai d'ailleurs fait un billet sur ce coin en février ou mars me semble-t-il, il suffit de chercher dans la liste des articles...


Cat 26/08/2008 11:45

OUAOUH! Quel article et quel contraste entre les paysages hors du temps que tu proposes au début et les scènes maritimes de la fin! Superbe!

Nat 26/08/2008 15:00



Si tu viens, je t'y emmènerai.



Jacqueline 26/08/2008 10:36

Ah Nathalie!!! regarder ces images, respirer (?)le bleu de la mer..et les effluves des chalutiers (!!) saliver devant les rougets et l'halva...bien sur c'est la mer noire...mais bon sang c'est aussi beau que mon Algèrie...
Merci de ces moments délicieux
Bises latines!

Nat 26/08/2008 10:44


Entre ma Turquie, ton Algérie et ton Italie, les coins de mer ont souvent cet air dont on ne plus se passer une fois qu'on y a goûté... Bises


Jean-Yves 26/08/2008 09:23

Bon on va commencer par la première photo, qui me fait penser "aux dix petits nègres" d'Agatha Christie. Cette photo est tout droit sortie d'un de ses Romans.
On passe souvent à côté de quelque chose en se disant tiens il faudra que je m'arrête là un jour... On fini par dépasser ses peurs.
3ème et 4ème : Un jour j'ai eu la chance d'aller en Grèce en camp d'ados. Et bien chaque fois que je visitais un site je me disais là il y a un Romain ou un philosophe qui a posé le pied...
5ème photo, tout de suite j'ai vu un coquillage dans ces escaliers. Quels mystère se trouvent en bas des marches !?
6ème photo, excellent poste d'obesrvation et avec ces formes rigolottes on peut y voir des tableaux dans ces paysages.
Les enfants font offices d'oasis avec leur bouteille d'eau...
Et toi tu fait office de tourisme, c'est excellent.
Paritr en mer coupez du monde terrestre, quelle aventure cela doit être !
C'est fou quand même je voyais ces photos de port et je pensais à cela, peindre...
Merci pour le clin d'oeil, tu le disais les grand esprits se rencontrent !
Un coup de coeur pour ces Mangeurs de Pastèques.
Merci de m'avoir encore fait rêver.

Nat 26/08/2008 09:53


J'aime beaucoup ta comparaison avec l'oasis ! Quant à l'office du tourisme,.... cela m'a fait bien rire. Bon alors quand est-ce que tu viens immortaliser Rumeli Feneri en pastels ???


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog