Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Festival des mains d'or à Istanbul


Vous connaissez l'attachement que je porte à l'artisanat sous quelque forme que ce soit. Mon amie Figen m'a appelé il y a quelques jours pour me dire d'aller absolument faire un tour sur la place de Taksim où avait lieu durant 10 jours le festival des arts manuels traditionnels, celui des mains d'or !



Cette exposition organisée par la Ville d'Istanbul, le Ministère de la Culture et le comité Istanbul 2010 regroupait environ 80 exposants venus de toute la Turquie présenter leur savoir-faire et s'est achevée hier soir. Mais durant le mois du Ramadan, qui commence ce lundi 1er septembre, une bonne partie sera encore présente.

Ce n'est pas une fois que je suis allée, mais trois fois, tellement il y avait de stands intéressants et d'arts très divers.

Je ne peux ici tous les présenter, mais dans les semaines à venir, je consacrerai quelques articles à certains artisans qui ont particulièrement retenu mon attention, comme par exemple celui-ci qui pratique le "kazaz" en réalisant des objets faits de fils d'argent ou d'or.

                        

J'ai retrouvé avec grand plaisir à cette exposition Ahmet dont l'atelier se trouve dans le merveilleux jardin de Küçük Aya Sofya camii à Istanbul. J'ai de toute façon prévu un article dans "Aujourd'hui la Turquie" pour mieux faire découvrir cet art qu'il manie avec beaucoup de talent, l'incrustation de nacre.

                                

J'aurais aimé passer plus de temps à observer ce travail de bois incrusté de toute beauté.

                                   

J'irai aussi sur la rive asiatique d'Istanbul voir l'atelier de Musa, virtuose du violon traditionnel turc dont le son donne des frissons.



Juste à côté, un fabricant de "sipsi", de "ney" et de "çoban kavalı", différentes flûtes dont la dernière est la "flûte du berger" et sur laquelle je reviendrai également.

                             

J'ai servi de traductrice à cet autre artisan de Kastamonu qui fait de l'impression sur étoffes pour réaliser des nappes de coton typiques de cette région de Mer Noire.



Certains ont sans doute déjà entendu parler du "karaköz", le guignol turc. Là encore, il y aura plein de choses à raconter.




A Batman, tout près de la merveilleuse Hasankeyf que j'aime tant, deux frères sont devenus des artistes en maniant la terre et la boue pour en faire de superbes poupées aux costumes traditionnels. J'ai passé du temps avec eux pour savoir comment ils en sont arrivés là et je vous ferai découvrir leur parcours hors du commun.

                               

J'ai découvert aussi l'"ebru" avec cet artisan originaire de Gaziantep mais qui habite sur la rive asiatique d'Istanbul. Des pinceaux à base de crin de cheval, une préparation mystérieuse à base de plantes pour absorber la peinture, un art dont nous reparlerons ensemble.

                                

Le festival des "mains d'or" a tenu ses promesses et je suis bien heureuse de voir à quel point les pouvoirs publics désirent présenter toutes ses richesses au grand public.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Yves 01/09/2008 16:23

C'est un festival qui porte bien son nom.
Ravi de connaitre cet instrument "Le violon turc". J'imagine les frissons que l'on peut ressentir avec un tel instrument.

Nat 02/09/2008 11:11



J'ai découvert à cette occasion divers instruments dont les sons sont vraiment très beaux. Nous aurons l'occasion d'en reparler.



Chantal 31/08/2008 15:52

je voudrais bien de ces figurines en bois du guignol turc pour ma petite fille Mathilde pour lui parler de la Turquie... à prévoir pour mon prochain voyage !!

Nat 01/09/2008 05:44


Le Karaköz vient de Bursa... on va étudier cela de plus près pour Mathilde.


nasah 30/08/2008 15:08

quand il s'agit de travail manuel et encore plus quand il est minutieux, je pense que l'appellation "Mains d'Or" n'est pas usurpée.
Karagöz, je ne connaissais pas mais j'ai eu la chance de la découvrir en lisant " L'Enfant du Bosphore ".
öptüm

Nat 30/08/2008 15:49


En effet, l'appellation est de circonstance. Je ne connais pas cet ouvrage, je vais chercher plus d'informations... Bises


Cat 30/08/2008 13:53

Encore bien des merveilles que tu nous fais partager. Y aura t'il un développement concernant le peintre de la dernière photo?

Nat 30/08/2008 14:31


Va voir le développement dans le dernier billet que je viens de publier à l'instant.


Richard Lejeune 30/08/2008 10:46

"Le festival des mains d'or a tenu ses promesses, concluez-vous."
Je suis ravi de lire, quasiment sous chaque photographie, celle que vous nous faites de bientôt publier un article sur chacun des artisans qui aura retenu votre attention : je ne doute évidemment pas ,que vous la tiendrez, et me réjouis déjà de cette foisonnante manne en perspective.

"Iyi günler" à vous.

Nat 30/08/2008 13:50


J'ai du pain sur la planche, vous vous en doutez. Ma liste de prévisions d'articles s'allonge de jour en jour, mais un après l'autre, j'y arriverai bien. Je vois que vous vous mettez au turc à
présent, "kolay gelsin" !


Legleg 30/08/2008 10:28

Pourquoi n'as tu pas fait l'article avant :(
j'aurai tant voulu y faire un tour...

Nat 30/08/2008 13:49


Je rentrais chaque fois trop tard, désolée ma chère Legleg. Mais comme je l'écrivais, durant le Ramadan, tu peux y aller, c'est ouvert tous les soirs (en journée je ne sais pas, je peux demander si
tu veux). Un bon nombre d'artisans locaux seront toujours encore présents. Préviens, on fera la visite ensemble si tu veux.


Delwiche 30/08/2008 08:51

J'ai reconnu Ahmet et sa collègue, bonjour à eux de Belgique !

Nat 30/08/2008 13:48


Nous avons parlé de vous hier soir ensemble car j'ai passé un long moment avec lui.


Danielle de Strasbourg 30/08/2008 08:12

C'est magnifique!!Un trésor qu'il faut préserver.Merci de m'avoir aidé à situer le village de Aşağı Aydere.

Nat 30/08/2008 13:47



Je t'en prie ! Oui, ce trésor fait partie du patrimoine du pays.