Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La bâtarde d'Istanbul


... Istanbul n'est pas une ville. Elle ressemble à une ville, mais en réalité, c'est un navire....Nous sommes tous des passagers, ici,...

                                                                                          Extrait de "La bâtarde d'Istanbul"


J'ai pu profiter de ces quelques jours loin d'Istanbul pour enfin lire le roman d'Elif Shafak "La bâtarde d'Istanbul" qui m'a été offert pour Noël dernier par ma meilleure amie d'ici.

J'avais beaucoup entendu parler de ce livre publié, voilà tout juste un an.

Asya Kazanci, "la bâtarde d'Istanbul", jeune fille au caractère bien trempé, croise sur sa route Armanoush Tchakhmakhchian, jeune arménienne ayant grandi aux Etats-Unis, qui en venant à Istanbul à l'insu de sa famille, tente de comprendre les origines de son peuple.

Deux familles aux destins différents dont l'histoire de chacune d'entre elles s'est reproduit sans doute plus d'une fois pas seulement dans le livre, mais aussi en vérité.


                                                                      
C'est un trait d'union entre deux peuples que tout unit et que tout sépare, les Turcs et les Arméniens. Troublant, émouvant, parfois volontairement dérangeant, il ne peut laisser indifférent. Parfois, il fait sourire, parfois aussi, la gorge se noue au fil des pages.

En le lisant avec délectation, j'ai retrouvé des caractéristiques connues, celles d'amis tant turcs qu'arméniens, chacun avec ses particularités mais aussi ses similitudes.

Le travail de profondeur réalisé par l'auteur, femme écrivain turque d'une quarantaine d'années, auprès de familles turques et arméniennes qui ont partagé avec elle leur histoire mais aussi les souffrances passées, transpire à chaque page.

Pour tous les amoureux d'Istanbul et de la Turquie, cet ouvrage mérite une place de choix dans votre bibliothèque.


... Le vrai choc des cultures, c'est celui qui oppose les Turcs aux Turcs....Nous sommes piégés. Nous sommes coincés entre l'Est et l'Ouest. Entre le passé et l'avenir....

                                                                                      
Extrait de "La bâtarde d'Istanbul"


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yolanda 21/08/2009 16:55

Pendant mes vacances à la Costa Brava,j'ai lu le livre en espagnol. J'avais envie de le lire depuis que j'ai lu ton article. Le livre m'ai plaît beaucoup!! Deux familles, deux cultures qui ne sont pas si loin l'une de l'autre comme il paraît. J'ai aussi joui des citations gastronomiques de l'écrivain.
Bises et merci!!

Nat 21/08/2009 17:45


Ce livre n'a recueilli que des suffrages positifs de la part de ceux et celles qui ont le plaisir de le lire.


marie 26/06/2009 17:07

Mères encombrantes, préjugés envahissants, secrets de famille bien gardés, passé tragique et lourd à porter.
L'histoire de ces deux familles semble être celle de nombreuses familles à travers le monde.
Cette universalité rend ce roman des plus passionant. Débordant d'humour il dresse des personnages on ne peut plus attanchants.
coup de coeur de l'année pour moi... et vu ce qu'en dit Amin Maalouf on est sur de ne pas se tromper! :-)

Nat 26/06/2009 17:48



Ha, les secrets de famille, je suis certaine que ce genre d'histoire se répète effectivement de par le monde bien souvent.



Cat 27/09/2008 18:11

Je l'ai lu avidemment la semaine dernière. On passe du sourire aux larmes. C'est un monde que j'ai découvert là, une autre facette de la Turquie et d'Istanbul. En plus il y a une véritable histoire palpitante et émouvante! Un petit bijou

Nat 28/09/2008 05:17


Nous l'avons lu en même temps ... et apprécié toutes deux.


Vincent MULLOT 25/09/2008 13:28

Je veux bien que tu me le prête :-)!!!

Nat 25/09/2008 18:26


J'ai noté... et en plus tu n'es pas le seul !


Selene 23/09/2008 23:02

Salut, Nat. Ca me fait plaisir que tu as finalement lu ce livre que j'ai adoré, et je craignait que peut-être tu n'en aurais pas eu la même expérience. J'ai lu des critiques qui attaquent la façon d'écrire de Shafak, peut-être parce qu'elle n'est pas assez "littéraire". Moi, je la trouve génial, entre ironie et tragédie, et ses moments de légéreté qui toutefois cache quelque chose de bien plus profond... Je pense que qui n'a pas vu cela, n'a pas lu le livre avec le bon esprit. Mais ce n'est pas ton cas, heureusement :)

Nat 24/09/2008 17:52


Comme je ne suis pas une "littéraire" justement, le style me convient parfaitement et je crois bien ne pas être la seule.


Jacqueline 23/09/2008 22:36

Merci de cette indication de lecture.
J'avoue que ce problème entre les deux communautés m'interesse beaucoup..bien que la dernière phrase de ton article est assez révélatrice de l'actualité!!!
Bonne semaine!

Nat 24/09/2008 17:52


Elle n'est pas de moi, mais de l'auteur et reflète bien toute l'ambiguité du pays.


ummahan 23/09/2008 20:15

Bonjour,
J'ai dévorée ce livre en moins d'une journée. c'était un vrai moment d'émotion entre l'attachement aux personnges, des larmes et surtout des moments trés rigolos.
J'ai commandé le dernier livre bonbon de palace et j'attends avec impatience de le recevoir. Je vous donnerais mes impressions sur ce nouveau livre.

Nat 23/09/2008 20:35


Bonsoir Ummahan, je vois que ce livre a conquis tous ses lecteurs. J'attends vos impressions sur "Bonbon palace" avec plaisir... et impatience.  Je viens de trouver une information
intéressante, Elif Shafak, l'auteur du livre, est née... en Alsace comme moi, à Strasbourg plus précisément...


Jean-Yves 23/09/2008 17:17

Je dirais manque de temps, surtout pas d'envie... Je dirais que l'on ne m'a pas transmis cet amour de la lecture étant enfant. Aujourd'hui j'essaie de m'y mettre mais je crois que je me perds dans toutes ces lectures que j'aimerais lire et je fini par en lire quelques lignes par ci par là. C'est une question de discipline que je dois réussir à trouver pour que cela devienne naturel de lire et surtout réussir à finir le livre entièrement.

Nat 23/09/2008 17:26


Tu sais, on ne m'a pas transmis l'amour de la lecture, je l'ai acquis toute seule étant enfant. Je dévorais un livre tous les soirs... Maintenant, c'est le temps qui me manque mais pas l'envie et
quand je pars, c'est au moins l'occasion d'en lire l'un ou l'autre. Je suis certaine qu'un sujet qui te branche tel la peinture ... et cela me fait penser aux lettres de Vincent (Van Gogh) à son
frère Théo que j'ai lu, tente le coup...


Najet 23/09/2008 17:02

Bonjour Nathalie,

Je lis ton blog depuis un bon moment mais sans intervenir jusqu'à présent....

Mais avec l'article du jour je me lance...
car j'ai moi même lu ce livre en Novembre dernier, et je l'ai tout simplement adoré !
je le recommande vivement, certaines scènes notamment historiques sont émouvantes, d'autres sont très drôles...

Je me suis acheté la semaine dernière le nouveau livre d'Elif Shafak, intitulé "Bonbon Palace", j'ai commencé à le lire il y'a deux jours et c'est un véritable régal.....


A bientôt et bravo pour ton site,

Najet

Nat 23/09/2008 17:24


Bonjour Najet, ravie de faire ta connaissance même si tu sembles être une fidèle lectrice, ce dont je te remercie. J'ai entendu parler de "Bonbon palace" également, mais avant de l'acheter, j'ai
encore un paquet de livres qui m'attendent....


Jean-Yves 23/09/2008 15:31

cette couverture pourrais très ien être un tableau.

Nat 23/09/2008 15:39


C'est vrai, monsieur le peintre...