Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Un surréaliste à Istanbul, Salvador Dali - seconde partie


Salvador Dali s'intéresse également à d'autres arts tels que la photographie, le cinéma et la publicité.

Il participe avec Luis Bunuel à l'écriture de deux films, un court-métrage en 1929, "un chien andalou" et "L'âge d'or" en 1930, interdit jusqu'en 1981 en raison de son insolence. Il écrit également en 1941 pour Fritz Lang. Pour Walt Disney, il réalise un dessin animé "Destino", oeuvre de pure fantaisie. Il produit plusieurs films et son travail artistique dans le monde du cinéma n'est pas négligeable.


                             
                            Composition surréaliste avec personnages invisibles, 1936, huile sur carton

Paysage de Cadaques en arrière-plan, sur une plateforme, un lit et un fauteuil où sont matérialisées des silhouettes, un rubis étincelle en haut d'un support, en référence à l'égo de Dali. L'artiste avait commencé cette oeuvre 10 ans plus tôt.


Lors d'une conférence de presse donnée à Paris en 1970, Dali annonce qu'il va créer le plus grand musée surréaliste au monde, dans une construction du XIXème siècle, ancien théâtre municipal de Figueres, en Catalogne.

Le 28 septembre 1974 est inauguré le musée-théâtre de Figueres conçu par Dali lui-même. Ce lieu kitchissime est à présent le deuxième musée le plus visité d'Espagne après celui du Prado.  

                              
                Dans cette salle est représentée une infime partie du théâtre-musée de Figueres 

L'immense toile a été réalisée pour le ballet "Labyrinthe" interprété le 8 octobre 1941 au Metropolitan de New York, costumes et décors de Salvador Dali
               

En 1972, il achète pour son épouse Gala le château médiéval de Pubol à une quarantaine de kms de Figueres. Il deviendra marquis de Pubol en 1982, année du décès de celle qui a partagé sa vie durant 50 années. C'est aussi à Pubol que Dali réalisera sa dernière oeuvre en mai 1983, "la queue d'Aronde". Depuis 1996, le château porte le nom de Maison-musée Château Gala Dalí.

En 1979, il devient membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.

    
                                            Le char de Bacchus - 1953, huile sur carton

La Fondation Gala-Salvador Dalí est créée par l'artiste le 23 décembre 1983. C'est une entité culturelle privée destinée à promouvoir, favoriser, vulgariser, diffuser, protéger et défendre, sur le territoire de l’État espagnol et tout autre état, l’œuvre artistique, culturale et intellectuelle du peintre Dali.

                    
                      Apparition du visage d'Aphrodite de Cnide - 1981 - huile sur toile

                     Tableau inspiré de la Grèce antique, du déclin de l'être et de la mort


Après quelques recherches, il s'avère que la totalité des oeuvres présentées à Istanbul proviennent de la Fondation. Il s'agit de la première exposition de cette envergure que la fondation tient à l'extérieur de ses locaux.

                       
                                           Illustration, encre sur papier 
 
Dali déménage en 1984 à Torre-Galatea, maison attenante au musée de  Fıgueres. Cette étrange demeure  en forme de tour et surmontée d'oeufs géants est reproduite dans la cour du musée Sabancı. 

 
                                          Echo géologique, la Pieta, 1982, huile sur canevas

 Cette toile, référence à la célèbre Pieta de Michel-Ange, est l'oeuvre contemporaine majeure qui représente cette scène.

Dali meurt  à Torre-Galatea le 23 novembre 1989 d'une défaillance cardiaque. Conformément à sa volonté, il se fait embaumer puis exposer dans son "Teatre-Museu", où il repose. Par testament, il lègue l'ensemble de ses biens et de son œuvre à l'État espagnol.

                   
                                   Photographie du célèbre peintre turc Ara Güler


Une dizaine de photographies d'Ara Güler prises de Salvador Dali dans sa demeure excentrique est exposée au musée Sabancı. Ara Güler a réalisé de nombreux portraits de Picasso, d'Aragon et de Marc Chagall entre autres.


Dali a peint 1648 tableaux, essentiellement des huiles sur toile et a réalisé en tout plus de 4000 oeuvres avec des supports, des techniques et des matériaux divers. Il reste le roi du surréalisme.



Musée Sakip Sabancı
Sahil Yolu - Sakıp Sabancı Caddesi - EMIRGAN

Fermé le lundi
Ouvert les mardis, jeudis, vendredis et dimanches de 10 h à 18 h, les mercredis de 10 h à 22 h  et  les samedis de 10 h à 19 h

"Un surréaliste à Istanbul, Dali" - Jusqu'au 20 janvier 2009

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mirage 04/10/2008 21:01

Ça, c'est bien vrai! hihihi.....

Nat 05/10/2008 06:35



Jo...



lili 03/10/2008 22:40

Je ne suis pas fan de Dali - mais je reconnais que c'est un grand artiste - ses oeuvres sont peut-être trop difficile à comprendre pour moi ! bisous

Nat 04/10/2008 06:46



Ne cherche pas à trop comprendre, tu risquerais d'y perdre tes cheveux, bises.



esperance 03/10/2008 22:02

bravo j ai lu les deux
ce sont de beaux reportages

bises

Nat 04/10/2008 06:42



Merci Espérance, bon week-end !



Jean-Yves 03/10/2008 11:11

Mince 4000 oeuvres. Bon je sais que mes pastels ne sont pas des oeuvres mais j'ai fait le calcul si à partir d'aujourd'hui je fais un pastel par jour il me faudra plus de 10 pour arriver jusqu'à ce chiffre... Eh ! C'est possible. Ca c'était pour te faire sourire.

Très intéressant tout cela. Cette toile le Labyrinth, impressionant on doit se sentir tout petit. Je ne connais pas encore le surréalisme mais hummm pour le moment je le préfère au cubisme de Picasso. Mais faut jamais dire jamais. Est-ce que c'est difficile pour toi d'interpréter une toile de Dali ? ou est-ce qu'il ne faut pas chercher à comprendre quelque chose de cacher ?

Nat 03/10/2008 11:47



Il te faudra plus de 10 quoi ?? années ? Et pourquoi tes pastels ne seraient-ils pas des oeuvres ? Chaque "chose" que l'on réalise avec ses mains est une oeuvre à mon sens. Je ne recherche
pas à interpréter une toile de Dali ou Picasso car je n'y comprends pas grand chose (pour ne pas dire rien)en matière de cubisme ou de surréalisme. Ou j'accroche, ou je ne n'accroche. Ce n'est
pas comme une peinture impressionniste ou l'on sait de quoi on parle et qu'est-ce qu'on veut représenter. Je ne cherche pas à comprendre, j'observe avec attention ou bien... je me sauve en
courant selon...



Cat 03/10/2008 11:00

J'aime beaucoup "l'apparition du visage d'Aphrodite". Merci pour ce beau reportage!

Nat 03/10/2008 11:44



Il figure dans mon tiercé des "préférés".



Perrine 03/10/2008 10:31

Moi, généralement je suis pas très fan de la peinture, mais j'ai toujours bien aimé Dali, alors merci pour les 2 billets que tu lui as consacré!

Nat 03/10/2008 10:36


Ah, que préfères-tu alors à la peinture, la sculpture ? le dessin ???? Mais si tu aimes bien Dali, c'est déjà pas mal que tu l'aies retrouvé à Istanbul.


chantal 03/10/2008 09:30

Les oeuvres de DALI ne sont pas ma tasse de thé mais merci pour tes deux articles très riches et ton travail de recherches

Nat 03/10/2008 10:35



Thé turc ? Auquel cas le verre-tulipe sera plus approprié. Merci à toi.



gracianne BANCON 03/10/2008 09:12

Génial l'artiste,
Génial - dans un autre genre - de bénéficier d'un tel article en ligne.

Très beau et bon travail de rédaction et de synthèse.

Nat 03/10/2008 09:15


Je te remercie sincèrement pour ton appréciation de l'article car il m'a pris du temps avec toutes les recherches et tris d'infos pour essayer d'en sortir quelque chose qui tienne à peu près la
route. Bonne journée.