Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Deux nouvelles manifestations culturelles sur la place de Taksim


Deux manifestations se tiennent ce week-end sur la place de Taksim dont une jusqu’à mercredi, la foire aux livres d’occasion avec la participation d’une soixantaine de bouquinistes, essentiellement venus de Beyoğlu.

   

Des milliers de livres en turc, en anglais, en français, même en d’autres langues, des revues, des vieux 33 tours, des affiches de cinéma, des journaux, il y a de quoi faire.

         

Hormis les très beaux livres, les prix sont très attractifs et le public est au rendez-vous.

 

Il faut prendre le temps, regarder, feuilleter, demander. En tout cas, le choix est on ne peut plus varié.

                       

Sur la même place a lieu également une présentation de l’association du développement du bassin de Kelkit comprenant les villes de Tokat, Sivas, Gümüşhane et Giresun (situées pour les deux premières en Anatolie Centrale et les suivantes en Mer Noire).

       

Le public venu en nombre peut ainsi découvrir les spécialités de ces provinces, les connaître mieux grâce aux guides touristiques et parfois CD édités par les Préfectures et le Ministère de la Culture.

 

Des noisettes de Giresun au “çiğ köfte” (sorte de tartare de viande épicée servi dans des feuilles de salade et arrosé de citron), de la confiture d’églantines de Gümüşhane aux haricots blancs distribués en quantité impressionnante, tout est délicieux.

     

                     

De plus, des exhibitions de danse foklorique des différentes villes présentes permettent de se familiariser avec les costumes régionaux.

  

                                                            Groupe de Gümüşhane   

   
                                         Autre groupe de toutes jeunes filles de Gümüşhane

                               
                                                           En costume traditionnel de Sivas

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ah les brocantes, j'aime ça. On y trouve de tout et souvent même ce que l'on ne cherche pas. hi hi hi !
Magnifiques couleurs les costumes des groupes.
Dernière photo y-t-il une raison particulière a ce que la demoiselle du fond n'est pas le même pantalon que les autres ?
Répondre
N

Je ne lui ai pas posé la question à la demoiselle, désolée !


T
Ah oui en parlant de la confiture d'églantine ...de Kastamonu...tu as dix pots qui sont prêts...a la dégustation...qui t'attendent.
Répondre
N


L'indigestion me guette mais j'arrive !!!!



C
Un endroit où j'aurais bien aimé déhambuler!
Répondre
N

Ah il est clair que tu ne t'y serais pas ennuyée.


I
Que dire de plus quand l'essentiel a deja ete dit?
Mens sana in corpore sano ;-))
Moi zaussi** j'aime beaucoup la confiture d'eglantine.... et en plus c'est plein d'antioxydants.
" Turkey today" m'a l'air interessant.
As-tu fais ds achats?
Répondre
N

J'ai trouvé quelques revues intéressantes...


R
Puis-je me permettre plusieurs questions ?

* Qu'appelles-tu "de très beaux livres", dans ce que proposent les bouquinistes ?

* Quels types de livres français peut-on trouver chez ces bouquinistes rassemblés place Taksim ?

* Ces bouquinistes sont-ils turcs ou français travaillant en Turquie ?

* A qui, en fait, ces livres en français sont-ils essentiellement destinés ? A une population autochtone cultivée ? Ou à ces Français qui résident en Turquie pour deux ou trois ans, suivant leurs activités professionnelles ?
Répondre
N


Bien sûr que tu peux te permettre plusieurs questions, le blog est aussi et surtout un lieu d'échange. J'appelle "de très beaux livres" des livres d'art ou d'histoire ou de géographie, la plupart
en turc, mais aussi en anglais. Au niveau des livres français, j'ai vu des livres de poches, surtout des romans, quelques livres pour enfants, quelques vieux livres historiques (dont 2 sur
Atatürk qui étaient particulièrement intéressants). Ces bouquinistes sont TOUS tourcs et tiennent échoppe essentiellement dans le quartier de Beyoglu, près de Taksim (je crois l'avoir précisé
dans le billet). Il ne faut pas oublier qu'on parlait beaucoup français à Istanbul, il y a quelques dizaines d'années... Ces livres sont achetés par des expat, par des turcs francophones qui
étudient dans des éts français. Je me suis également amusée en jetant un oeil sur certains 33 tours en vente (dont 1 qui passait sur un tourne-disque, "La vie en rose"), j'ai vu Sacha Distel,
Enrico Macias (qui est très apprécié ici), etc.



C
c'est cette confiture là d'églantines qui est comme celle d'Alsace ? merci pour cette balade à Taksim et merci pouir cet article dominical
Répondre
N

Oui, exactement comme la confiture de Beyer ... (souvenirs d'Alsace et de mon enfance). On en trouve aussi aux alentours de Bursa et ... de Kastamonu...


C
Olala la maitrise du turc est parfaite j'en revien pas, en tous cas chapeau.
J'ais grandis en france malgré cela j'ais encore des lacunes.
Répondre
N

Le français est si dur, compliqué et illogique...


C
Excuse j'ais mal formuler la question, par exemple du consulat de france prés de la place de taksim du palais de france des établissements scolaire aussi tous ce qui a un liens avec la france.
je sais que je demande beaucoup, (neyse bu kardeşini anlayışla karşılarsın)
parfois j'ai du mal en français.
Répondre
N

Ce n'est pas grave, là j'y vois plus clair. Tout regrouper ce n'est pas drôle car il y a beaucoup de choses ama biraz beklersen bakacaksın ne olacak... sabır sabır


C
Nathalie je vois que le blog ne connais pas de jours fériées quelle énergie, je vais avoir une demande, peux tu nous préparer un billet sur les établissements français ou bien les regrouper merci.
Répondre
N

De quels établissements français veux-tu parler, les établissements scolaires ?


A
Nourritures de l'esprit et nourritures de l'estomac font bon ménage. Et tous ces costumes riches et colorés ravissent les yeux.
Répondre
N

C'est vrai que les deux nourritures s'accordent bien.