Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Mehmet Bedel, artiste-musicien et producteur de sipsi

Lors du Festival des Mains d'or sur la place de Taksim en août dernier auquel j'ai consacré un article, j'ai fait la connaissance de Mehmet Bedel,  venu de Burdur près d'Isparta dans le sud de la Turquie, qui fabrique des sipsi depuis plus de 20 ans.  

Le sipsi est un instrument à vent qui s'apparente à la clarinette. Il est originaire d'Asie Centrale mais à quelle période exactement a-t-il apparu, nul ne le sait vraiment. On en trouve actuellement des semblables au Türkmenistan, en Iran et en Mer Noire.

 

La commune de Altınyala près de Burdur est "la capitale du sipsi". Les plus célèbres musiciens qui manient cet instrument viennent là pour y jouer.  Séduit par les sons du sipsi, Mehmet se met à  en jouer et  apprend tout seul à en fabriquer.

Cet instrument est réalisé avec des branches de prunier ou de genévrier. Exigeant sur la qualité, Mehmet choisit lui-même les branches qu'il utilise. Elles doivent être droites et dures comme des crayons à papier.

  

Le sipsi est composé de deux parties : le corps qui mesure 15 à 25 cm et l'embout de 4 à 5 cm. De cinq à huit trous sur le corps et un près de l'embout donneront la sonorité ; ces ouvertures sont réalisées à l'aide de tournevis enflammés.

Selon le diamètre, les sons diffèrent ; plus il est fin, plus les notes seront aiguës. L"air expiré et l'utilisation des doigts vont également influer sur les sons. Il y a une octave d'intervalle sur un sipsi.

  

La fabrication d'un exemplaire nécessite environ une journée de travail entre la préparation du bois, le façonnage et les essais d'accords, particulièrement longs. Parfois même, un instrument ne donne absolument pas le résultat escompté et atterrit à la poubelle au bout d'une journée de travail inutile. 

Le prix de vente d'un tel instrument varie entre 100 et 200 ytl (soit 50 à 100 ).

Mehmet Bedel fabrique  également plusieurs sortes de flûtes telles que les çoban kavalı, les flûtes de berger, faites en roseau du sud de la Turquie, des régions d'Antalya ou de Fethiye.

                   

Il confectionne aussi des ney, les flûtes des mystiques utilisées dans les confréries de derviches tourneurs. Celles-ci mesurent de 70 à 75 cm de long et sont réalisées en roseau  et l'embout est en ébène. D'ailleurs, son nom vient du persan qui veut dire roseau.

                  

Mehmet est employé  au musée archéologique de Burdur. Parallèlement, il a aménagé un petit atelier d'où sort sa production réalisée avec ses deux fils à qui il a transmis sa passion de la musique. Le plus âgé joue du zurna (clarinette), du ney et du kaval (sorte de flûte) et plus jeune a commencé le kaval.

                       

Le talent de Mehmet Bedel est reconnu au-delà des frontières de la Turquie et il envoie régulièrement des commandes en France, en Allemagne, en Suède et même... au Japon.

Il fait également partie du groupe musical Yarenler qui se produit lors de différentes manifestations dans sa région. Si un jour vous vous promenez du côté de Burdur, vous entendrez sûrement le son typique du sipsi, instrument de musique du folklore de ce coin du pays.                


 
                                                  
   




























      

  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 23/10/2008 14:10

C'est fantastique de voir le "Désordre" dans un atelier comme celui_ci. J'aime le bois et là je suis servi.
Bien sur la musique aussi. Je trouve que ce n'est pas beaucoup une journée pour la réalisation d'un instrument. C'est très bien je suis du genre préssé. Je vais aller écouter le son chez Cat.
Bonne journée
Jean-Yves

Nat 23/10/2008 18:02


J'espère que la musique que tu as entendu chez Cat t'aura fait passer un bon moment, à bientôt.


compiegnois 22/10/2008 17:55

pour ecouter de belles exemple sur le Ney taper yansimalar sur youtube et vous direz se que vous en penser

Nat 22/10/2008 19:51



On suit les bons conseils du Compiegnois !!! Tesekkürler !



Cat 22/10/2008 16:26

Il y a juste à cliquer sur (site web) en bas de mon commentaire à cet article.

Nat 22/10/2008 17:53


ou à lire ma réponse à la question de Tülay...


lili 22/10/2008 15:49

Je viens de chez Cat - je viens de passer un agréable moment avec Methmet Bedel, cet artiste musicien nous emmène dans un autre monde, presque un Paradis - merci

Nat 22/10/2008 17:52


C'est clair que c'est très agréable à écouter, merci à Cat.


Tülay 22/10/2008 15:18

Cat,quel est le nom de votre blog ?

Nat 22/10/2008 17:50


http://hommage.a.eux.over-blog.com  un blog que je recommande
chaleureusement pour tous les amateurs de peinture, d'écriture et de culture en général.


Cat 22/10/2008 13:43

Ca y est j'ai enfin pu écouter! Va voir sur mon blog...

Nat 22/10/2008 17:48


Comme d'hab je ne peux pas y accéder...


Cat 22/10/2008 13:24

Je vais voir si je trouve de mon côté car j'ai vraiment envie d'écouter! Je te dirai si mes recherches se sont avérées fructueuses!

Nat 22/10/2008 17:49


Qui cherche trouve !


Cat 22/10/2008 10:56

Tu pourrais peut-être nous dégotter une petite vidéo sur you tube qui nous permettrait d'écouter cet instrument! Sinon encore un beau portrait que tu nous offres là!

Nat 22/10/2008 10:59



You tube n'est toujours pas accessible en Turquie suite à la censure qu'il y avait eu... J'aurais bien aimé effectivement mettre un fond musical adéquat.



Chantal 22/10/2008 09:57

Merci pour cette leçon de flûte enchantée !
Très interessant et au fur et à mesure de la lecture de cet article il me semble entendre quelques notes !!

Nat 22/10/2008 10:10


S'il y avait le son dispo pour certains billets, ce serait en effet de bon ton !