Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Il était une fois...

....

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carriere laurence 18/11/2008 17:02

Amoureuse d'Istanbul depuis 32 ans, de la Turquie et des turcs, je vais y vivre avec mon mari en 2009. Seriez-vous à meme de nous communiquer des tuyaux, notamment sur les apparts ; nous cherchon dans l'absolu 90 m2 sur la rive asiatique de prédérence à Moda avec vue sur le bosphore. En location si ça existe avec qui se mettre en rapport. Depuis 2 mois je lis vos articles et vous me faites rever ... Merci de me répondre.

Nat 18/11/2008 17:47


Bonjour et ravie de faire votre connaissance. Je vous réponds par mail quant à votre demande.


esperance 17/11/2008 01:11

excuses moi de passer si tard pour ce post
la vie est vraiment injuste parfois, mais c est un mal pour un bien je pense
parfois dans ces "bénévolats" on se laisse aveugler
on donne on donne on donne et on nous dit qu'il faut donner sans retour, mais en retour on ne te considère meme pas
je trouve que tu es une excellente journaliste au contraire et que c en est pas toi qui perd dnas l affaire
je t embrasse à bientot

Et excuses moi si je n ai pu passer avant

Nat 17/11/2008 05:57



Mieux vaut tard que jamais, j'apprécie tout de même rassure-toi et je t'en remercie. Bises



Josette 09/11/2008 14:54

Encore plus tardive que les autres lecteurs... mais j'étais en voyage. Je suis bien sûr comme tous sidérée et peinée pour toi devant un comportement aussi inadmissible, surtout devant le travail que tu as fait.
Ton amour de la Turquie te fera comme disent beaucoup de lecteurs... évidement rebondir.
En attendant il faut vivre ! As-tu un autre métier ?
Dans le contecte, ta situation de bénévole me fait exprimer une petite réflexion que j'ai dans la tête depuis pas mal de temps...
A travers nos remerciements et félicitations (nobles)et bien nous sommes nous aussi internautes des consommateurs (abonnés gratuitement à ton blog) et profitons nous aussi de ton bénévolat !

Nat 09/11/2008 16:51



Rassure-toi, j'ai un emploi rémunéré à mi-temps qui me permet de subvenir partiellement à mes besoins. Merci pour ton gentil mot.



Richard Lejeune 03/11/2008 17:31

Eh bien, il s'en passe des choses pendant mon absence !!
Que t'écrire encore qui n'ait été si justement et gentiment exprimé par tous tes lecteurs ?

La vie est ainsi faite de changements inopinés de situations qui, non seulement affermissent notre caractère, et par là même ont ce nécessaire côté roboratif qui nous permet de rebondir et d'aller de l'avant; mais qui aussi nous en apprennent plus sur l'âme humaine que bien des précis de psychologie.

Toutefois, et dans ton cas, je ne doute nullement que grâce à ce revers (qui, plus tard, sera sereinement considéré comme un simple accident de parcours), tu puiseras une force nouvelle, et tout autre, afin de continuer à "persévérer dans ton être" (comme l'écrivit bien avant moi le grand Spinoza).

Il n'en reste pas moins que le plus pestant, dans cette aventure, c'est que tu ignores les raisons de cet ostracisme.

Dans un autre domaine (quoique ...) : sais-tu que tu faisais encore la une, dimanche matin, quand j'ai ouvert Over.blog ? Avec ton article sur le Bosphore ...
Tu vois que tu n'as pas vraiment besoin d'être dans ce journal à la Direction peu amène pour que, par ailleurs, tes talents soient reconnus.

Bon vent.
Cordialement
Richard Dede.

Nat 03/11/2008 20:16


Oh Richard Dede, ravie de te "revoir" parmi nous. Tes réactions me manquaient sincèrement. J'étais surprise de découvrir en quelques minutes à peine dimanche matin des commentaires d'inconnus
et après vérification, j'ai effectivement constaté que ce petit billet pourtant très banal faisait la une de l'actualité d'Over Blog. Je ne sais pas si tu as eu le temps de parcourir les autres
billets, mais tu as un peu de "travail" qui t'attend. Bon courage.


Stella 03/11/2008 09:04

Bonjour Nat, dans la vie, on rencontre beaucoup de profiteurs mais les mauvaises expériences ont toujours un côté positif pour qui sait en tirer profit ! Je sais que ce sera ton cas . Je voulais juste que tu saches que nous sommes nombreux à t'encourager à nous faire partager ta passion pour ce pays. Je suis un peu "là-bas" à travers tes articles, tes photos. Les mouettes sont très belles, ce n'est pas facile de les photographier, j'ai déjà essayé ! A bientôt.

Nat 03/11/2008 13:30


Bonjour Stella, oui j'ai été vraiment touchée par les innombrables marques de sympathie témoignées tant sur le blog que par mail ou autrement. Les mouettes sont comme moi hi hi ! Bonne journée et
merci.


Isis 30/10/2008 10:13

Bonjour Nathalie,
Je suis un peu longue a reagir...toujours pas de net ni de telephone!! super le customer services!

Ma premiere reaction a ete la tristesse, mais par la suite je me suis dis que le perdant c'est ce personnage et son journal!!! TOI tu es la gagnante! Ils ont perdu un journaliste de qualite. C'est un nouveau depart pour toi, comme l'on dit en turc " demekki bu hayirliymis", je crois aux signes de la vie... de plus, avec ls photos que tu as mises tu illustres bien ton etat d'esprit: un nouveau depart, un envol vers d'autres cieux....

Je t'embrasse

Gulsum

Nat 31/10/2008 05:31


Merci sevgili GülsÜm et en plus grâce à toi, j'ai appris une nouvelle expression que je ne connaissais pas encore.


Rainette 29/10/2008 17:14

Eh ben le moins qu'on puisse dire c'est que c'est pas sympa... mes aprioris ressortent : tu es une femme... ou bien "on a pressé le citron on peut jeter la peau" mais bon, les raisons sont peut être autres... seulement les sauras-tu un jour ?
Bon courage !

Nat 29/10/2008 17:35


Je pense que tu n'as jamais mis les pieds sur la terre turque ou bien je me trompe. Le fait que je sois une femme n'a vraiment strictement rien à voir dans cette histoire... Le pressage du citron
est plus adéquat. La vie continue !


sylvie anita 29/10/2008 11:06

moi aussi je suis bien triste pour toi.je te comprends parfaitement .c'est quand on s'y attends le moins que ça arrive.parfois on fait trop confiance autres et puis on se rencontre qu'on aurait du laiser une distance entre le boulot ;l'amitié;.mais heureusement tout le monde n'est pas comme ça.ils ne te méritais pas.c'est tout .nous on t'adorent .tu es une battante.et tu vas encore les impressionner .ça j'en suis sure .le temps nous le diras nous sommes avec toi .

Nat 29/10/2008 15:21



En effet la notion d'amitié n'est pas toujours aussi noble qu'elle devrait l'être... Merci pour votre soutien.



Mirage 28/10/2008 22:27

Tout a été dit pratiquement, mais je voulais également te faire parvenir ma petite portion de baume au cœur!
Jalousie, rancœur voir même exploitation, quelqu'en soit la raison, dis-toi bien que c'est toi la gagnante dans l'affaire. L'expérience que tu as acquise et dont nous avons énormément profité sur ton blog, personne ne peut te l'enlever. C'est une base solide pour de nouveaux projets qui, j'en suis sûre, sortiront bientôt de ton chapeau!!!

Et s'il te plaît, oublie cet adjectif de bénévol ou amateur. Je lis souvent des articles d'étudiants en journalisme en fin d'études qui sont loin d'avoir le sérieux des tiens.

N'y a-t-il pas d'autres "bénévoles" désillusionnés d "Aujourd'hui la Turquie"? Ce serait en fait une bonne équipe pour monter un nouveau projet médiatique, pourquoi pas billingue, s'adressant aussi bien à un public en France qu'en Turquie. Quant au support, à l'heure actuelle, le papier n'est plus indispensable!

Nat 29/10/2008 05:42


Je vais commencer en effet à mettre mon chapeau de magicien et à utiliser le bâton (non pas pour taper sur quelqu'un...).


gracianne BANCON 28/10/2008 20:25

Pour l'ex-voisine.
La mouette est un des rares oiseaux que l'on ne puisse apprivoiser...

Je ne crois pas trop à des histoires de jalousies ou autres.
Tout simplement, pas assez de lecteurs en France.
J'ai cherché la revue la semaine passée à Paris, pour en prendre connaissance.

Aussi bien à la Bibliothèque de Beaubourg que dans une vingtaine de kiosques.
La réponse était toujours la même... Pas assez de ventes...
Cela n'a pas trop de rapport avec la qualité des Journalistes bénévoles ou pas.

Ce n'est pas une raison pour congédier Nathalie comme une moins que rien.

Personnellement, j'aimerais savoir rédiger et bosser comme elle. Ne serait-ce que sur mon propre blog.

A +++

Nat 28/10/2008 20:47


Pour m'apprivoiser, il faut se lever de bonne heure en effet... Quant à l'écriture, cela a toujours été un moyen d'expression que j'apprécie beaucoup, depuis le C.P. et qui apparemment me réussit
plutôt bien. Alors autant l'exploiter... mais sans se faire exploiter !