Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Les micro-crédits attribués également aux femmes turques



15 000 femmes turques ont bénéficié à ce jour de micro-crédits alloués par la Fondation turque contre le gaspillage (Türkiye israfı Önleme Vakfı - TİSVA).

Le programme Grameen, puisque c'est son nom, a par exemple permis à 45 femmes de la région d'Eskişehir (Ouest de la Turquie) de bénéficier d'un prêt de 700 ytl (environ 350 Euros) qui leur a permis de constituer le capital nécessaire pour démarrer leur petite entreprise.

   

Ce programme de micro-crédit n'existe pas seulement dans les pays pauvres ou à faibles revenus, mais également aux Etats-Unis, au Canada, en France, en Angleterre et en Italie.

Ces prêts destinés à la création d'entreprise ou au développement de celle-ci, ne requiert aucune caution ou garantie. Cela n'a pas d'empêché qu'ils soient remboursés à 100 % en temps et en heure par les bénéficiaires.

  


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cat 17/11/2008 16:39

Bonne initiative je pense dans les pays émergeants mais ici c'est déjà si dur de tenir quand on passe par la voie classique...

Nat 17/11/2008 18:05


Là aussi, ce serait intéressant de comparer le parcours du combattant en tant que créateur d'entreprise...en France et en Turquie. Ma liste ne fait que se noircir de jour en jour.


chantal 17/11/2008 10:09

ESKISEHIR me rappelle de bons moments et tout ce retour en bus depuis ESKISEHIR jusque Istanbul qui m'avait permis de vivre un voyage long en bus ... quelles sortes d'entreprises ces femmes ont elles créées ?

Nat 17/11/2008 18:03



D'après le peu de renseignements dont je dispose pour l'instant, ce sont de petites structures de type artisanal qui semblent être concernées.



Danielle de Strasbourg 17/11/2008 09:55

Ces micro-crédits sont ils réservés seulement aux femmes?Je leur fais confiance dans tous les pays émergents,leur rôle et leur force sont un potentiel.Cela me fait penser à qq femmes que j'ai connues en Turquie ,véritables piliers de la famille,mais sans reconnaissance ....

Nat 17/11/2008 18:02


L'article que j'ai trouvé à ce sujet ne concerne que des femmes bénéficiaires semble-t-il. Autant de nombreuses femmes occupent des postes-clé à Istanbul, autant en province c'est nettement moins
le cas. J'envisage d'approfondir l'étude des femmes dans certaines professions car je pense que cela pourrait en étonner plus d'un d'après mes premiers renseignements. A suivre...