Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

La communauté turque de Mulhouse

 

Mulhouse, cette ville industrielle du sud de l'Alsace où je suis née, est composée d'environ 112 000 habitants. Après m'être jetée sur le premier bretzel venu (de chez Poulaillon, le fabricant le plus connu, si déjà), je me suis intéressée durant une partie de mon séjour à la communauté turque qui y habite.

 

                           

 

 

Les premiers turcs sont venus s'y installer au début des années 70, pour travailler en particulier  à l'usine Peugeot de Sausheim ainsi que dans le secteur du bâtiment.

 

A l'heure actuelle, la communauté turque de Mulhouse est estimée à peu près à 5000 personnes.

 

                    

                               Une souriante fillette d'origine turque âgée de 3 ans

 

J'aurais bien aimé les rencontrer tous... mais dans un laps de temps aussi court, ce n'était guère possible.

 

J'ai tout de même pris le temps d'aller à leur rencontre, certains que je connais (tels que Paşa ou Semiha), d'autres que je connais sans connaître (Çelebi ou Meryem), mais aussi quelques inconnus (Songül et Yavuz, des ouvriers dans la rue, une douzaine de femmes rencontrée hier après-midi).

 

                    

                                                          Iman, la cadette de mon ami Paşa

 

Dans les jours à venir, je vous présenterai certains d'entre eux. Vous découvrirez leur parcours loin d'être facile, leur histoire, leurs racines... mais aussi leur déracinement...

 

La plupart a gardé la chaleur naturelle si caractéristique du peuple turc et j'ai eu grand plaisir à passer un moment avec chacun d'entre eux.

 

 

             Groupe de travail "parentalité" au centre socio-culturel Papin de Mulhouse dirigé par Semiha

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
je suis alsacienne et je vis à Barcelone. La communauté turque donne à Srasbourg ce petit goût de piquant qui lui manque.
Mon amie d'enfance, ma soeur de coeur est turque.
Elle a grandit en Alllemagne et vit en Alsace depuis qu'elle a dix ans. J'ai grandi dans sa cuisine avec la cuisine de sa mère. Les rouleaux de feuilles de vignes, la sauce au yaourth et à l'ail; les épinards, les feuilletés... Plein de souvenirs qui restent à jamais dans le coeur.
Sa mère est une femme qui s'est battu pour faire de la Turquie un pays libre, elle est venue en France et dans ma région pour travailler et élever ses enfants dans un lieu de liberté.
Elle est la bienvenue...
Répondre
N

Bonjour Marie, je vous remercie pour ce témoignage très touchant.


U
Ah Poulaillon ! ses bretzels, nature ou au fromage, et ses mauricettes garnies, ah la la, que de souvenirs Nathalie ! De Mulhouse, je n'ai pas gardé un très bon souvenir, mais Poulaillon, des isch ebs !
Tiens, je pense que je trouverais tout ça au marché de Noël de la Défense, sinon rdv en décembre en Alsace !
Bises
Répondre
N

C'est vraiment la meilleure adresse alsacienne en ce qui concerne les "bratzala". On reconnaît les amateurs de bonnes choses. Öptüm


F
Pour vous répondre alors je dois faire des copier coller !?
Répondre
N

Non non, explication sous peu par mail...


F
Faites pour la liste de contacts. :)

j'écrirai bien un peu en turc mais si l'alphabet est dans la machine, je ne trouve pas les touches !
Répondre
N

Ok pour la liste, quand aux lettres de l'alphabet turc inexistantes en français, vous les trouverez dans insertion - caractères spéciaux sous word tout simplement. Bonne recherche !


E
yes j avais perdu le fil depuis des semaines
je vois que tu as fait un flash back à mulhouse
bises
Répondre
N


Maintenant que tu as retrouvé le fil... tout va bien madame la Marquise...



M
Olalala quelle surprise ce vendredi soir... Ca a été pour moi un réel plaisir de faire ta connaissance et surtout une très grande surprise à laquelle je ne m'attendais pas en rentrant du boulot... (vive MacDo hein =)
Tu es une femme géniale que j'ai énormement apprécié, j'espère que nous aurons la possibilité de nous revoir un jour ;-) en Turquie cette fois...
Bisoux !
Répondre
N

Pour une surprise elle était en effet réussie. J'ai eu autant de plaisir que toi à passer ce bon moment ensemble et faire plus ample connaissance.... et tous les lecteurs pourront bientôt en
profiter aussi...


I
Oki, Nath j'attends avec impatience tes billets sur le sujet.
Marie Rose vaut le détour, tu peux regarder ds videos de ses seances d'ethnopsychiatrie sur le net. C'est une femme geniale et sensible.. je peux te conseiller 2 à 3 ouvrages d'elle:

- Avicenne l'Andalouse, où elle raconte son histoire familiale, le parcours de ses parents migrants Espagnols... témoignage tres emouvant et qui m'a rappelé qq passages persos;
- Enfants d'ici venus d'ailleurs que j'ai lu , relu et annoté pr mon sujet de memoire .... qui m'a aide a comprendre mon histoire personnelle, histoire de tt enfant de migrant.

- Parents en exil. Psychopathologie et migrations. Ce dernier et plus technique mais vaut le détour.
Répondre
N


Il va y avoir de quoi faire mais je pense que je prendrai du temps d'abord pour au moins commencer par des vidéos et suivre par l'un ou l'autre bouquin. Merci pour toutes ces précisions très
intéressantes.



C
De bien belles rencontres! Et comment est leur vie en France?
Répondre
N

Précise ta question stp Cat, elle est beaucoup trop large pour que je saisisse ce que tu voudrais savoir.


C
alors attendons la suite des tribulations d'une turco-alsacienne en alsace !!
Répondre
N

Comme tu dis...


F
Merhaba,
j'ai eu le lien de ce blog par mon amie Magali que vous avez rencontrée à Istanbul dans le cadre d'un voyage d'intervenants du centre Papin. Je ne suis pas de Mulhouse tout en n'étant pas trop loin, ni trop près. Par mon travail, j'ai rencontré beaucoup de Turcs et je baragouine un peu la langue après des échanges très riches avec eux.Votre point de vue m'intéresse aussi, je pense revenir vous lire de temps en temps.
L'idée de partir vivre en Turquie m'a traversé l'esprit il y a qq années; des circonstances m'en ont empêchée, je continue donc mon petit chemin depuis la France.
a bientôt,
Répondre
N

Bonsoir fée des agrumes et ravie de vous connaître par ce biais. Puis-je vous rajouter dans ma liste de contacts afin que vous soyez informée des prochains "portraits" de turcs d'Alsace qui vont
être publiés dans les tous prochains temps (le premier l'a été ce matin d'ailleurs). Je serais également intéressée d'en savoir plus sur votre travail qui vous a justement amené à rencontrer
beaucoup de turcs, je vous contacte par mail à ce sujet sous peu. A bientôt donc.