26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 18:06

 

Mulhouse, cette ville industrielle du sud de l'Alsace où je suis née, est composée d'environ 112 000 habitants. Après m'être jetée sur le premier bretzel venu (de chez Poulaillon, le fabricant le plus connu, si déjà), je me suis intéressée durant une partie de mon séjour à la communauté turque qui y habite.

 

                           

 

 

Les premiers turcs sont venus s'y installer au début des années 70, pour travailler en particulier  à l'usine Peugeot de Sausheim ainsi que dans le secteur du bâtiment.

 

A l'heure actuelle, la communauté turque de Mulhouse est estimée à peu près à 5000 personnes.

 

                    

                               Une souriante fillette d'origine turque âgée de 3 ans

 

J'aurais bien aimé les rencontrer tous... mais dans un laps de temps aussi court, ce n'était guère possible.

 

J'ai tout de même pris le temps d'aller à leur rencontre, certains que je connais (tels que Paşa ou Semiha), d'autres que je connais sans connaître (Çelebi ou Meryem), mais aussi quelques inconnus (Songül et Yavuz, des ouvriers dans la rue, une douzaine de femmes rencontrée hier après-midi).

 

                    

                                                          Iman, la cadette de mon ami Paşa

 

Dans les jours à venir, je vous présenterai certains d'entre eux. Vous découvrirez leur parcours loin d'être facile, leur histoire, leurs racines... mais aussi leur déracinement...

 

La plupart a gardé la chaleur naturelle si caractéristique du peuple turc et j'ai eu grand plaisir à passer un moment avec chacun d'entre eux.

 

 

             Groupe de travail "parentalité" au centre socio-culturel Papin de Mulhouse dirigé par Semiha

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

esperance 27/11/2008

yes j avais perdu le fil depuis des semaines
je vois que tu as fait un flash back à mulhouse
bises

fée des agrumes 28/11/2008

Faites pour la liste de contacts. :)

j'écrirai bien un peu en turc mais si l'alphabet est dans la machine, je ne trouve pas les touches !

fée des agrumes 29/11/2008

Pour vous répondre alors je dois faire des copier coller !?

Umran 30/11/2008

Ah Poulaillon ! ses bretzels, nature ou au fromage, et ses mauricettes garnies, ah la la, que de souvenirs Nathalie ! De Mulhouse, je n'ai pas gardé un très bon souvenir, mais Poulaillon, des isch ebs !
Tiens, je pense que je trouverais tout ça au marché de Noël de la Défense, sinon rdv en décembre en Alsace !
Bises

Muller 01/12/2008

je suis alsacienne et je vis à Barcelone. La communauté turque donne à Srasbourg ce petit goût de piquant qui lui manque.
Mon amie d'enfance, ma soeur de coeur est turque.
Elle a grandit en Alllemagne et vit en Alsace depuis qu'elle a dix ans. J'ai grandi dans sa cuisine avec la cuisine de sa mère. Les rouleaux de feuilles de vignes, la sauce au yaourth et à l'ail; les épinards, les feuilletés... Plein de souvenirs qui restent à jamais dans le coeur.
Sa mère est une femme qui s'est battu pour faire de la Turquie un pays libre, elle est venue en France et dans ma région pour travailler et élever ses enfants dans un lieu de liberté.
Elle est la bienvenue...

Présentation

  • : Du bretzel au simit
  • Du bretzel au simit
  • : Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 10 ans
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog