Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Dans la région de Kastamonu, on fait dans la dentelle



Dans le temps, de nombreux métiers à tisser se trouvaient dans les maisons des villages de la région de Kastamonu. On fabriquait des tissus très solides qui servaient à la confection de tabliers utilisés par les femmes au quotidien. Les jeunes filles à marier avaient dans leur dot un rouleau de ce tissu réalisé en teintes naturelles, résistant au temps et au lavage.

   

Les draps étaient également tissés et de la dentelle nouée ornait les bordures. De même, les taies d'oreiller faisaient l'objet de finitions manuelles souvent très sophistiquées.


                  
                       Taie d'oreiller ouvragée au-dessus d'un drap orné de dentelle 

On retrouvait ces draps dans la dot, au même titre que les contours de lits, les serviettes de toilette brodées, les nappes, et les yazma (foulards au contour en dentelle réalisé au crochet ou à l'aiguille).

   
                                       Des serviettes de toilette enrichies de dentelle

                      
                                  Différents "yazma" aux finitions réalisées à l'aiguille


                      
                      De même, les rideaux sont parés de dentelle délicates faites à la main


Dans les traditions qui perdurent aujourd'hui, les parures des jeunes filles à marier comportent encore une bonne partie de ce linge de table et de maison.

                      
                                 Dentelle à l'aiguille bordant deux superbes "yazma"  

"Çeyiz"
(la dot) existe toujours dans la région de Kastamonu. Avant le mariage, la chambre de la mariée est parée de tout ce qu'elle apporte, réalisé par ses soins ou qu'elle a fait faire. On en fait le tour "çeyiz asma" pour admirer la diversité et la composition de ses biens.

        

                       
   "Fiskos örtüsü", nappe destinée à recouvrir une petite table ronde ("fiskos") autour de laquelle on cause

Dans cette région ainsi que dans celle de Tokat, on trouve des nappes imprimées par baskı, c'est-à-dire par pression de gros tampons encreurs trempés dans les couleurs désirées.

          
                                      Nappe typique de la région de Kastamonu - finition au crochet

On ne peut que rester admiratif devant ces réalisations de toute beauté particulièrement représentatives de la richesse artisanale en Turquie en espérant qu'elle dure encore bien longtemps.

 
                             
 Nappe imprimée type "baskı" avec une finition au crochet          


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

suzan 26/01/2009 23:30

La dot existe encore chez nous (malgré notre immigration en Europe) mais aussi dans d'autres régions de Turquie

Nat 27/01/2009 05:28


Oui, bien sûr, la dot existe dans d'autres régions de Turquie également.


lili 12/12/2008 14:03

Oh la la que de merveilles - j'aime tous ces ouvrages "fait mains" la taie d'oreiller une splendeur - merci bcp pour ce joli reportage tout en dentelle ! bisous

Nat 12/12/2008 17:01


Je n'ai pas trop brodé autour, bisous Lili


Legleg 10/12/2008 21:40

Ma belle famille originaire de Mardin m'a fait aussi de ses superbe foulard bordés de dentelles.
Une différence : c'est crocheté au fil blanc agrémenté de perles et le foulard utilisé est souvent du voile de coton blanc très léger ,limite transparent

Nat 11/12/2008 08:44


Oui, je les apprécie tout particulièrement, ces splendides foulards du Sud-Est que tu évoques.


Cat de La mansarde bleue 10/12/2008 18:34

Oui oui je passe commande pour La mansarde!N'oublie pas le rendez-vous de demain...

Nat 11/12/2008 08:45


Commande enregistrée ! Par contre, pour le rendez-vous de demain, entre les pb de connexion depuis hier soir et le fait que nous sommes invités à déjeuner à l'extérieur, je risque de seulement
pouvoir venir au rdv (en retard) demain matin à mon retour à Istanbul.


mylraid irene chat tout gris 10/12/2008 18:17

jean-Yves m'a signalé la magie de ce lieu
combien je suis heureuse d'^tre venue en "touriste émerveillée"
j'ai déjà effectué des napperons, mais ces travaux d'auguille dépassent et de loin mes modestes travaux manuels, à part des "aubussons"
je vois que Cat aimerait décorer la merveilleuse mansarde avec ces suberbes ouvrages
Cat, étant une artiste
je suis enchantée de la visite, je ne saurais assez remercier JYves
et reviendrai flâner dans ce beau blog
bonjour d'IRENE

Nat 11/12/2008 08:47


Bonjour Irène et bienvenue parmi nous, merci Jean-Yves d'avoir permis cette rencontre qui n'est que la première d'une longue série, je l'espère.


Jean-Yves 10/12/2008 16:35

Comme tu le dis je reste en admiration quand je vois ce que l'on peut faire avec un crochet... de l'art.
Cette article m'a fait penser à ma grand-mère maternelle, Léa, qui aimait beaucoup les napperons... Instants nostalgiques. Merci.
Jean-Yves

Nat 11/12/2008 08:49


Nos grands-mères maniaient le crochet et l'aiguille bien mieux que nous ne savons encore le faire, sauf quelques exceptions heureusement (dont je ne fais pas partie).


fée des agrumes 10/12/2008 15:19

http://www.feedesagrumes.com/article-18782992.html

Pour la photo de mes premiers patik en bas de page..

Nat 11/12/2008 08:54


Allons faire un tour...


fée des agrumes 10/12/2008 15:10

Il est vrai que j'ai retrouvé avec bonheur ce goût des travaux d'aiguille auprès des femmes turques, quelque soit leur âge. J'ai appris à faire des patik et des tapis tricotés en laine. J'ai cousu et offert des vêtements sur commande qu'elles ont embelli de leurs idées. Mes yeux me font encore défaut mais tout ce que je peux faire et apprendre auprès d'elles me prépare à reprendre des travaux actuellement inaccessible quand je le pourrais. Ma voisine a fait des tapis dans sa jeunesse ce qui ne lui plaisait pas, j'aurai tant voulu apprendre cela aussi avec elle... dans d'autres circonstances qui sait?
iyi gûnler

Nat 11/12/2008 08:54


Fée des Agrumes a semble-t-il aussi des doigts d'or ! Je suis toujours admirative...


nasah 10/12/2008 13:24

Ma préférence va vers le drap et la taie d'oreiller mais j'admire le travail réalisé sur l'ensemble des pièces qui effectivement doit demandé du temps et de la patience.
Merci pour les traductions !

Nat 10/12/2008 14:47


Tous ces échantillons parmi tant d'autres sont des oeuvres d'art à part entière qui méritaient bien une traduction.


Cat de La mansarde bleue 10/12/2008 10:26

C'est magnifique! Les photos du haut m'ont rappelé ce que faisaient mes grands-mères, la broderie richelieu de la deuxième photo!

Nat 10/12/2008 10:30


On pourrait parer la Mansarde de quelques broderies d'ici, qu'en penses-tu ?