Fenerbahçe, un quartier d'Istanbul agréable pour se promener


Fenerbahçe évoque pour beaucoup un club de football très connu même au-delà des frontières de la Turquie. C'est également un quartier aisé de la ville, situé sur la rive asiatique d'Istanbul après Kadıköy et Moda. Il suffit de prendre la bonne direction, vers la mer. 

C'est en compagnie de Müge, lectrice devenue amie, que je reviens avec plaisir passer quelques heures agréables à Fenerbahçe.

  
                 Une girouette bien française sur le toit d'un magnifique "köşk", pavillon traditionnel

Il fait bon s'y promener en toute quiétude, loin de la cohue. Admirer les innombrables voiliers amarrés dans les deux marinas situées côte à côte, celles de Kalamış et de Fenerbahçe. 

  
                                                  La marina de Fenerbahçe

Un peu plus loin se trouve une baie et l'endroit appelé "nez de Fenerbahçe" (Fenerbahçe burnu). Le parc qui porte le même nom que le quartier est particulièrement agréable. De nombreux arbres l'agrémentent, des allées où l'on vient se promener en famille ou en amoureux.

   
                                         Promenade dominicale en famille  

 Les corbeaux et canards qui logent ici se donnent en spectacle de façon permanente.

   
                  Maître corbeau, sur son bac perché, tenait en son bec... un morceau de simit

 Parfois, cela donne lieu à des scènes cocasses lorsque les chiens et chats errants, qui semblent aimer aussi cet endroit, font la chasse aux oiseaux qui viennent les narguer. Mais souvent la tranquillité du parc, en particulier en hiver, invite plutôt au repos.

   
                              Une petite sieste dans un cadre aussi agréable, quel plaisir !

Un pavillon abrite le restaurant "Romantika". Si le cadre de cette verrière ainsi que le mobilier sont particulièrement accueillants surtout pour le brunch dominical, les prix sont bien trop élevés comparés au buffet proposé...

  

On peut toujours se contenter d'un sahlep brûlant ou en été d'une limonade, à siroter assis à côté d'un kiosque.

  

En ce jour de l'an où le thermomètre affiche péniblement quelques degrés au-dessus de zéro, un courageux fait sa petite séance habituelle de baignade dans les eaux froides (8°). 

                   

Trois fois par semaine, ce bel homme (turc) d'une cinquantaine d'années, au corps bien entretenu, vient plonger et nager en toutes saisons.... Plutôt lui que moi...

                  

En reprenant à pied la direction de Kadıköy, un petit bâtiment coloré attire le regard, il s'agit en fait de la petite église grecque orthodoxe de Saint-Jean Chrysostome (Ayios İoannis Hrisostomos), du nom du premier patriarche de Constantinople et dont les reliques reposent au Patriarchat Orthodoxe de Fener http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-16021501.html.
          
                                                  La façade sur rue de l'église

L'église semble fermée mais il suffit de sonner pour qu'on vienne vous ouvrir et qu'on vous invite chaleureusement à la visiter. Sa construction remonte à environ 280 ans. 20 à 40 fidèles viennent assister régulièrement aux offices.

                   
                                                         Dans l'entrée
 

                   

 

                                         
Un petit poële trône à l'intérieur et donne un ton chaleureux au lieu, dans tous les sens du terme.

                   

Le sapin de Noël est en place, la fête de Noël orthodoxe aura lieu mardi prochain 6 janvier.

                   

Comme dans toutes les églises orthodoxes, les peintures et tableaux sont nombreux. Mais ici, je trouve que c'est bien plus léger que dans de nombreuses autres visitées auparavant.

                   

Dommage de n'avoir trouvé aucune information plus précise quant à l'historique de cette église. 

                   

Caméléon des neiges 02/01/2009 19:37

Bonjour Nathalie,
Merci pour cette promenade.
Interviewes-tu (quel horrible verbe) donc toutes les personnes que tu croises? :o)
Amitiés,
Patrick

Nat 02/01/2009 21:03


Ha ha, ce n'était pas une interview, ce n'était que que la curiosité qui m'a entraînée à échanger quelques phrases avec ce "baigneur" hors du commun ...


nasah 02/01/2009 14:46

Il est certain qu'elle n'a pas les mêmes atours que St-Georges mais elle est "mignonette". Fenerbahçe, la belle, l'aisée, Fener la modeste, les plus belles choses ne sont pas toujours où l'on pourrait le croire !

Nat 02/01/2009 17:53


Très différentes l'une de l'autre, entre Saint-Georges où il y a le siège du patriarchat orthodoxe de Constantinople et cette petite "mignonnette" comme tu la nommes à juste titre. Les quartiers
sont finalement le contraire des églises qu'elles abritent, en tout cas dans ces deux cas.


Müge 02/01/2009 11:36

Excellent post chère Nathalie! :-) En tant qu’une “doğma büyüme Kadıköylü” (habitant de Kadıköy depuis sa naissance) je crois que Moda-Fenerbahçe est la région résidentielle la plus jolie d’Istanbul et je pense que je ne peux pas vivre ailleurs dans cette ville (sauf Yeşilköy et les Îles des Princes). Merci pour notre promenade d’hier qui a étée un vrai plaisir pour moi avec ta présence et amitié. À la prochaine! Bises, Müge

Nat 02/01/2009 17:49


Le plaisir était partagé, renkli bir gün oldu  (C'était une journée colorée). En dehors de Cihangir où j'habite depuis le début, il y a deux autres coins qui font partie de mon tiercé gagnant
quant au lieu d'habitation, Arnavutköy et bien entendu les îles des Princes également.


Cat de La mansarde bleue 02/01/2009 10:24

Merveilleuse ballade Nat! Tu commences l'année en beauté!

Nat 02/01/2009 17:47


En effet, c'était une bonne idée d'en profiter car le beau temps n'a duré qu'un jour...


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog