Jeudi 15 janvier 2009 4 15 /01 /Jan /2009 06:56


S'il y a bien un endroit au charme particulier dans la région de la Mer Egée en Turquie, ce sont les villages voisins d'Assos et de Behramkale, au sud de Çanakkale.



Afficher Assos - Behramkale sur une carte plus grande

      
En venant de Çanakkale, des oliviers s'étalent à perte de vue et quelques collines surgissent des plateaux environnants.

 

   

          

A flanc de colline, c'est d'abord le village perché de Behramkale qui s'offre en premier au regard. C'est là que nous irons nous promener plus tard, voir les vestiges antiques qui s'y trouvent.

              

Tout près de là, le superbe pont de pierre Hüdavendigar du XIVème siècle enjambe le Tuzlu Çayı, petit cours d'eau.


              

Assos, minuscule hameau du bord de mer, constitué de quelques ravissantes vieilles maisons de pierre transformées en hôtels, a été fondé au VIIIème siècle av. J-C. par des colons venus de l'île grecque voisine de Lesbos.

C'était un havre de paix jusqu'à ce que les habitants d'Izmir et d'Istanbul, attirés par son charme, y affluent en masse les jours fériés et les week-ends, faisant grimper  les prix de façon vertigineuse.


                              

Avoir vue sur le délicieux petit port de pêche en dégustant son assiette de poissons est presque devenu du luxe à Assos.

On a su préserver les constructions de pierre, le béton n'a pas droit de cité ici pour le plus grand plaisir de tous.

              

Les barques des pêcheurs sont parfaitement alignées le long de la promenade aménagée qui permet de profiter d'une vue sublime sur le village.


                  

Entre Behramkale et Assos se trouvent les restes d'un théâtre antique érigé env. 250 ans  av. J.-C.

                  


Il suffit de se rendre sur les hauteurs de Behramkale pour retrouver une ambiance paisible dans un décor de pierre et de tuiles.  Le temps semble presque s'être arrêté...                 

                 
                   

J'ai gardé intact le souvenir du café du village où le soba (le poêle) trônait au milieu de la pièce et où les hommes se retrouvaient pour boire leur thé et jouer aux cartes ou aux dés. C'était un des premiers cafés du genre où je mettais les pieds...


                                                  

Le matin de bonne heure, quand Berhamkale sort à peine de sa torpeur, c'est là qu'il fait bon grimper les ruelles pavées pour découvrir les beautés du site.

                                         

Du haut du temple d'Athéna, la vue est à couper le souffle. Dommage, ce jour-là, la brume était aussi au rendez-vous...
              

             

Le temple d'Athéna, construit au VIème siècle av. J.-C. sur l'Acropole, est le monument le plus ancien visible aujourd'hui. Quelques colonnes surmontées d'un chapiteau très sobre se dressent encore là. 


             

Il semblerait que le site était déjà occupé à l'âge de bronze. Plusieurs civilisations (Lydiens, Perses) se sont succédé ici.

             
                                 Une visiteuse à quatre pattes bien matinale également


Tout près des ruines, la Hüdavendigar Camii est une petite mosquée du XIVème siècle.



             

Remonter aux vestiges du temple pour voir le coucher du soleil du haut des 234 m au-dessus du niveau de la mer est également un spectacle bien agréable.
 
             

 

Par Nat - Publié dans : Mer Egée - Communauté : Turquie
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés