Samatya, un ancien quartier arménien d'Istanbul

 

Le quartier de Samatya, situé sur la rive européenne d'Istanbul, dans la partie historique de la ville, a gardé une ambiance de village que j'apprécie tout particulièrement. On y accède facilement avec le train de banlieue qui part de la gare de Sirkeci. 

Aussitôt descendu du train, à quelques dizaines de mètres à peine de la station Koca Mustafa Paşa, vous voilà plongés au milieu des restaurants de poissons, des tavernes.

         

C'est également sur la place principale que se trouve un de mes restaurants préférés d'Istanbul, le Develi, une institution ! La maison-mère a ouvert ses portes à Samatya en 1912 et offre une palette de spécialités du sud-est de la Turquie à la finesse particulière. Il figure d'ailleurs sur la liste des 100 meilleurs restaurants au monde, excusez du peu !

http://www.develikebap.com/

                          
Le Develi restaurant, dont j'apprécie, en dehors de la cuisine, la terrasse ouverte qui donne sur la Mer de Marmara au milieu des cheminées et des toits du quartier

Samatya offre aussi à la vue de ceux qui arpentent ses ruelles, de jolies maisons en bois, comme dans la plupart des quartiers anciens. 
                               
Elles sont éparpillées de çi de là, il faut les chercher quelque peu.

                      

Mais Samatya est avant tout un des principaux anciens quartiers arméniens de la ville. De nombreuses églises sont visibles, la plupart encore en activité d'ailleurs.

Il suffit de lever le nez pour apercevoir un clocher, une porte ou une inscription révélatrice.


                     
                                      Le clocher d'une église de Samatya

Je vous propose de découvrir l'église arménienne catholique située sur la rue principale.

                    
                                            
Construite en 1857, elle a fait l'objet d'une restauration il y a 4-5 ans. 

      
  
De belles proportions, cette église est particulièrement lumineuse et comprend quelques peintures intéressantes.

                       

Elle porte le nom difficilement prononçable de Surp Azdvadzadzin Anarat Hığutyun  (Sainte-Marie de l'Immaculée Conception).

                   
                                                 Détail 

Les détails visibles dans cette église, où j'ai pu exceptionnellement prendre des photos sans être obligée de demander une autorisation auprès des autorités officielles, sont de toute beauté.


                        


 Cette main tendue, brandissant une croix, m'a intriguée tout particulièrement. 

                          
             


A défaut de pouvoir insérer certaines photos de façades de différentes autres églises de Samatya (merci Overblog qui déconne à fond depuis quelques jours !), j'invite tous ceux que ce quartier intéresse d'y venir le samedi (jour de marché) ou le dimanche afin de ressentir véritablement l'âme de ce quartier.

         

De même, en automne, lorsque la saison de la pêche bat son plein, y est organisé durant deux jours le festival du poisson où l'on distribue gratuitement des milliers de "balık ekmek", des délicieux sandwichs au poisson.

Mirage 20/01/2009 20:58

Je ne connais pas ce quartier mais je note, surtout l'adresse du restaurant!
Le humus au pastirma, cela doit être délicieux! Moi qui adore les deux!!!!
Et pour ceux qui peuvent se procurer du pastirma en Europe de l'ouest, le pastirma se marie bien avec les autres charcuteries fumées pour une bonne raclette!

Nat 21/01/2009 05:41



Tu ne seras pas déçue par le humus au pastırma, c'est un régal ! Je suis également fan des deux.



bunny le chti 20/01/2009 10:09

salut
merci pour ces belles photos qui nous font connaitre la turquie
bonne journée

Nat 20/01/2009 10:16


Merci pour la visite... et bonne journée également.


Alex 19/01/2009 23:10

en effet, il me semble que les maisons en bois, de style ancien, sont interdites de démolition, à moins de les rénover et donner l'aspect extérieur en bois. Du coup, on voit de nombreux taudis en ruine, dangereux, interdits à la démolition. J'ai pu voir en septembre que des maisons métalliques se construisent en remplacement, tout en gardant l'aspect bois extérieur. C'est le mariage avec les immeubles difformes qui ne passe pas...

Vous pourrez jeter un oeil à Bakirkoy, non loin de Samatya...

Nat 20/01/2009 06:27


Effectivement, un tel "mariage" semble de goût douteux. Quant à la réglementation en vigueur concernant les maisons en bois, la question mérite d'être creusée.


Flo 19/01/2009 22:28

De pere alsacien et de mere armenienne, j'ai ete tres interessee par ton blog et ton article sur Samatya. Je viens a Istanbul prochainement mais n'arrive pas a trouver d'hotel dans le quartier de Samatya, tu n'aurais pas des suggestions?

Nat 20/01/2009 06:24


Bonjour Flo, il suffit de taper hotel Samatya sur Google et j'ai trouvé un seul hôtel semble-t-il pas très loin de Samatya. http://www.istanbulguide.net/hotels/fr/panorama_.htm


Cat de La mansarde bleue 19/01/2009 14:35

J'ai un faible pour ces adorables maisons de bois. Font t'elles l'objet d'un classement qui en interdit la démolition?

Nat 19/01/2009 14:46


Pas à ma connaissance... Un autre problème se pose, l'entretien de celles-ci, sachant que cela représente des sommes considérables que souvent les propriétaires n'ont pas les moyens engager.


Legleg 19/01/2009 12:22

Pour le resto, c'est quel ordre du prix?
Est il facile à trouver?

Nat 19/01/2009 12:27



Cela fait plus d'un an malheureusement que je n'y ai plus été. A l'époque, les meze tournaient autour de 5-6 YTL, les kebap autour de 10-15 YTL si je me souviens bien. Oui, c'est facile à
trouver, cela dépend d'où et par quel moyen de transport vous venez.On peut en reparler par mail ou MSN si tu veux plus de précisions. 



Richard LEJEUNE 19/01/2009 11:44

Et une nouvelle adresse intéressante, une !
"... spécialités du sud-est de la Turquie à la finesse particulière", écris-tu à son propos.

Ok pour tous ceux qui n'ignorent plus rien de la Turquie. Et les néophytes, ils se contentent de se lécher les doigts ???

Donc, la question du jour : Qu'entends-tu par : "spécialités du sud-est de la Turquie à la finesse particulière" ?

Nat 19/01/2009 12:03



Tu as raison, la région du Sud-Est et particulièrement la ville de Gaziantep présentée au printemps dernier sont réputés en matière de gastronomie. Hormis différents meze (entrées) dont par
exemple le humus à la pastırma (viande fumée et séchée) que j'ai dégusté au develi, le muhammara une entrée avec une pâte de noix, les içli köfte (entrée à base de viande hachée dans une
couverture de semoule particulière), il y a des kebap particuliers au simit, à la pistache, à l'oignon ou à l'ail, mais aussi du künefe, un dessert que l'on mange chaud, où se mêlent le kadayıf,
du miel et un fromage adapté à ce plat. Ce ne sont que quelques échantillons des délicatesses...



chantal 19/01/2009 11:25

Merci pour l'invitation à laquelle je répondrai avec plaisir car c'est charmant (les billets ne me sont toujours pas signalés et je les découvre moi même en cherchant sur le précédent ou en regardant un autre commentaire car eux et tes réponses me sont signalée par mail !!)

Nat 19/01/2009 11:54


Tu peux aussi tout simplement taper http://dubretzelausimit.over-blog.com et dérouler ainsi les derniers articles publiés. J'espère que ces
problèmes vont se résoudre rapidement car cela m'énerve profondément.


nasah 19/01/2009 11:15

Merci pour ce nouveau lieu à découvrir !
L'église reste ouverte aux visiteurs ou faut-il en solliciter l'accès ?
iyi günler

Nat 19/01/2009 11:53



Il y a un gardien qui a bien voulu m'en ouvrir les portes. Mais j'ai entendu dire que cela ne marche pas à tous les coups... Sana da iyi günler.



Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog