Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

1 pantalon, 2 pantalons, 3 pantalons sèchent à l'air d'Istanbul


Dans les quartiers populaires d'Istanbul, les rues ressemblent parfois à celles de Marseille ou de certaines villes d'Italie dont j'ai le souvenir.

Des guirlandes de linge sèchent entre deux rangées d'immeubles et donnent ainsi une touche particulière.

               
                                                                 Quartier de Fener

J'ai commencé une collection de photos de linge et j'attends avec impatience de pouvoir capturer au vol soit une séance d'étendage, soit une de récupération.

                
                                                                   Quartier de Fener

Les systèmes de treuils sont souvent ingénieux et je suis curieuse d'en voir un de plus près.

                                       
                                                                        Quartier de Balat

Parfois, le linge est juste accroché à hauteur des yeux ou à peine plus haut, mais personne ne songe à le subtiliser pour autant.

                  
          Une guirlande de pantalons et de salopettes sous une guirlande de câbles électriques à Fener


Les décors constitués par ces ribambelles de pantalons, de tee-shirts, de linge de maison voire de sous-vêtements, sont plus ou moins colorés selon les saisons.

            
                                                                        Quartier de Balat

Parfois, il y a même des intrus, comme ces quelques peluches qui ont visiblement pris leur bain annuel avant de sécher également à l'air libre, serrées l'une contre l'autre.

                 
                                                                         Quartier de Fener

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
j'ai vu cela dans un des plus beaux villages de France LAGRASSE dans l'Aude où des tas de touristes laissant leur voiture au parking à l'entrée du village avaient le privilège d'admirer les culottes blanches de toute une famille... j'ai évidemmen pris mes photos !!!
Répondre
N

C'est finalement plus qu'original dans le village de Lagrasse...


R
De l'autre côté du boulevard descendant vers la Corne d'Or ? Je crois que c'était plutôt Tarlabaşı, non ?

En fait, je n'en sais strictement rien !

Mais j'aimerais tant, moi aussi, un jour (pas trop lointain, les ans passent tellement vite !) pouvoir dire : Je me souviens, près du boulevard Tarlabaşı, j'ai vu ...
Répondre
N

Ha ha, j'étais en train de me demander en lisant le début ce que tu allais me trouver à dire au sujet de Tarlabaşı...


L
Le vieux quartier derrière Taksim est comme ça aussi...
Trop sympa la dernière photo :)
Répondre
N

tu parles de Tarlabaşı ou Tepebaşı je présume, de l'autre côté du boulevard qui descend vers la Corne d'or... Oui, je me souvenais avoir prise la dernière phot il y a déjà un paquet de mois...


E
incredible que cela puisse encore exister
je t embrasse
Répondre
N

Eh oui, cela existe encore et toujours et sans doute pour un petit moment.


C
"C'est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l'Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c'est joli "
Moi j'ai pensé à Nino Ferrer donc à la poésie aussi !!
Répondre
N

C'était la chronique musicale et poétique du jour...


L
je pensais aussi à la même chanson. J'ai regardée il n'y avait pas trop de culotte en dentelle.
J'attend de voir la photo de pose du linge et de récupération aussi. C'est génial ce sujet.
Merci je trouve ça astucieux d'étendre son linge ainsi.
Répondre
N

Oui, la méthode est effectivement astucieuse.


C
J'adore ce sujet que je trouve poétique. Celà me fait penser à la chanson de Renan Luce "j'ai toujours préféré aux voisins mes voisines..."
Répondre
N

Merci pour cette illustration musicale qui se prête fort bien au thème du jour.