Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Heybeliada, une île des Princes au large d'Istanbul

J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer Büyükada,  la plus grande de l'archipel des îles des Princes situé au large d'Istanbul.

Heybeliada, la seconde plus grande de ces îles, avec ses 2,7 km de long et 1,2 km de large figure également au palmarès de mes destinations préférées.  Bien plus calme que sa voisine Büyükada, elle n'en possède pas moins de charme pour autant. Sur ce coin de terre qui s'appelait autrefois Demonisos puis Halki, les chevaux, qu'ils soient en liberté ou attelés, y sont rois.

              
                     Les chevaux sont partout, dans les rues, en forêt, au détour d'un chemin

Que l'on arrive par "vapur" ou par "deniz otobüsü", on voit immédiatement sur la gauche la grande école militaire navale le long de l'embarcadère. Mais les pins et la végétation qui habillent l'île, de même que les maisons de bois sorties tout droit du début du siècle dernier donnent une idée des lieux.

Comme sur les autres îles de l'archipel, seules les voitures de l'administration ont le droit de circuler. C'est donc à pied, à bicyclette ou en calèche que se font les déplacements.


           
                    Au fond à droite, "Değirmen burnu", autrement dit "le nez du moulin"
  
           
                                            Premières vues de Heybeliada en arrivant

Plusieurs lieux de culte se trouvent sur l'île peuplée de nombreux grecs au siècle dernier. On ne peut ignorer, grâce à sa couleur éclatante, Aya Nikola rum ortodoks kilisesi (église grecque orthodoxe Saint-Nicolas)  située en plein centre du village. Construite au XIXème siècle à la place d'une autre église, elle-même érigée sur des ruines datant de l'empire byzantin, elle abrite, entre autres, des icônes de Saint-Nicolas et de Saint-Georges.

            
                                L'église grecque orthodoxe Aya Nikola aux façades rose profond

Tout en haut de la dernière colline située au bout de l'île, "Hristos (Makarios) Monastery", un monastère qui semble désaffecté. Pas une trace de vie, seul le bruissement des pins...

           

Près de "Aya Yorgi Monastery", le Monastère Saint-Georges, situé à présent dans l'enceinte de la zone militaire occupée par l'école navale, une statue religieuse se distingue au milieu de la verdure. 

                     

Heybeliada a la particularité de posséder, près de Çam Lımanı (le port de sapins) deux sanatoriums, un réservé aux hommes, l'autre aux femmes. Ceux-ci, créés dans les années 20, après la création de la République turque, ont permis à de nombreux malades atteints de la tuberculose de venir se soigner, jusqu'à la fermeture des établissements décidée en 2005.

           
                                 Un des sanatoriums qui surplombe Çam Limanı

Le lieudit "Değirmen Burnu", le fameux nez du moulin, situé dans une baie particulièrement agréable, abrite un des lieux de pique-nique les plus importants de l'île. Une plage y est également aménagée, de même qu'une piscine très fréquentée les week-ends.

           


Hormis quelques rares pensions, Heybeliada abrite un hôtel de charme "Halki Palace", construit entre 1852 et 1862, à la demande de Elen, une des plus importantes écoles de commerce du XIXème siècle. Cet hôtel permettait ainsi aux parents des 250 étudiants venus de Marseille, d'Alexandrie, des Balkans et des quatre coins de la Turquie d'être hébergés lors des visites faites à leurs enfants.

                            

Cet hôtel a connu des moments pénibles : à la fin des années 40 quand le tenancier de l'époque l'a laissé dans un état pitoyable* et le 21 septembre 1991 lorsque le feu a totalement  ravagé l'établissement, alors qu'il était loué à une holding chargée de sa gestion. Il a ensuite été reconstruit à l'identique.

C'est aujourd'hui un endroit où il doit être très agréable de séjourner, dans un cadre enchanteresque.

                         
                                                 Le salon du Halki Palace

Il me reste encore bien d'autres coins de l'île dont je prévois d'approfondir la visite, afin de vous donner l'envie de la découvrir...

En tout cas, Heybeliada est un havre de paix où il fait bon se reposer à l'heure de la sieste !


                          
                                       Sur le pas d'une porte, une sieste bien méritée

 


                   

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

omni tech support 30/10/2014 12:27

I have heard a lot about the beauty of Istanbul. It is so unfortunate that I could not visit this place but sure one fine day I will visit Istanbul. I am very much impressed with the details of tourist locations in Istanbul that you have shared.

Kathia 07/08/2009 15:55

salutNat! je suis d'accord avec toi:l'an passé j'ai découvert Büyükada et étais enchantée.Cette année je suis allée à Heybeliada et lui ai aussi trouvé davantage de charme que la première.Qu'il doit y faire bon vivre!!Merci pour ton complément d'informations :)Gros bisous

Nat 07/08/2009 20:14


Il t'en reste encore deux à découvrir... dans l'archipel !


france 07/08/2009 08:13

et bien de belles photos je ne connais pas hélas.

Nat 07/08/2009 20:11



Qui sait un jour peut-être, je vous le souhaite !



Aetius 28/04/2009 21:13

Effectivement, je me suis trompé !

Nat 29/04/2009 06:21



Ce n'est pas grave, l'erreur est humaine dit-on.



Aetius 28/04/2009 13:22

Vous avez oublié de préciser un détail important ! Saint-Georges fait l'objet dans ce monastère d'un culte par les musulmans, qui forment 95% des pélerins ! C'est une situation unique !
Je vous suggère de regarder ce reportage de dix 13 minutes sur Youtube à propos de cette "église des musulmans"...

http://www.youtube.com/watch?v=lv-ikpsOzWM&feature=channel_page

Nat 28/04/2009 15:50


Bonjour, vous êtes certain que vous ne vous trompez pas d'île et que vous parlez du monastère Aya Yorgi, donc Saint-Georges de Büyükada ??? Je n'ai pas accès à Youtube en Turquie pour vérifier mais
vu ce que vous dites, je pense qu'il y a confusion.


Shupi chez les Helvètes 02/03/2009 15:46

Il me semble qu'on appelle ces îles "îles des Princes" car elles étaient la résidence des empereurs déchus.

Nat 02/03/2009 16:18



Information extraite de Istanbul Guide, le site de mon ami Rinaldo : Retraites des empereurs
déchus et des moines ascétiques, on y déportait également sous Byzance, les princes dont on ne voulait pas qu’ils accèdent au trône, de préférence en leur crevant les yeux.


Pourquoi n'ai-je pas pensé à regarder plus tôt ? La fatigue de la journée...




Richard LEJEUNE 02/03/2009 13:39

Judicieuse initiative que celle de faire référence à l'un ou l'autre de tes précédents articles : cela m'a permis de "visiter" un peu plus l'endroit. Au fait, (à moins que cela m'ait échappé), as-tu expliqué quelque part pourquoi la dénomination "Île aux Princes" ?

(Petit détail : dans l'article proposé par le premier des deux liens ci-dessus, certaines photographies ont disparu et sont remplacées par un grand carré blanc et une petite croix rouge ...)

Nat 02/03/2009 13:46


Non, je n'ai expliqué nulle part d'où vient l'appellation de cet archipel mais la question étant finalement très bonne, je vais faire des recherches... car je ne connais pas la réponse, ... du
moins pas pour l'instant. Je vais vérifier s'il y a un pb avec les photos dont tu me parles, merci.


Shupi à Neuchâtel 01/03/2009 21:41

Merci pour ce super reportage, on vient passer Pâques au çiragan Kempinski à Istanbul et nous irons sur les îles des Princes. Je suis preneuse de toutes tes bonnes adresses à Istanbul, que ce soit pour manger, écouter de la musique, sortir, shopper....

Nat 02/03/2009 06:44


Il va y avoir d'ici Pâques également quelques adresses de restaurants qui vont se rajouter... Il faut faire chauffer les stylos !


chantal 01/03/2009 19:42

Tu m'avais fait découvrir la plus grande des îles et j'avais adoré mais l'hôtel sur celle ci est un ravissement

Nat 01/03/2009 19:50


Bon, si j'ai bien compris, je te réserve une chambre là-bas lors de ton prochain séjour !!!


Ophiucius 01/03/2009 10:43

Bonjour Nathalie, c'est vrai que cela semble paisible comme petit coin... Si une de mes filleule voit ce billet qui parle de chevaux en liberté elle va vouloir s'y rendre, c'est sûr...
J'ai pensé à toi hier car nous avions des amis et pour notre repas 100% alsacien, nous avions décidé à l'apéritif de faire des grosses bretzels (sans étiquette : produit à forte teneur en sel...). Quelques photos sont en lignes...
Bonne journée.

Nat 01/03/2009 16:50



Je reviens justement de Heybeliada, la tentation était trop forte après mon billet d'hier et le soleil qui régnait aujourd'hui d'y aller. J'ai vu de nombreux chevaux se promener tranquillement.
Je vais aller "mordre" dans un bretzel sur le net de ce pas ! A bientôt !