Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

4ème Festival International du Film de Montagne à Istanbul



Cette année et pour la première fois, c'est l'Institut Français d'Istanbul qui a le plaisir d'accueillir la 4ème édition du Festival International du Film de Montagne, du 2 au 7 mars, dont la France est l'invitée d'honneur.

Les trois éditions précédentes ont eu lieu dans différents centres culturels de la ville. Ce Festival est organisé par D.A.G., Doğa Aktiviteleri Grubu Spor Kulübü (Groupe des Activités de Montagne), créé le 13 avril 2000. Il permet au public de découvrir 17 films documentaires de qualité sur le thème de la montagne, de la nature et de l'être humain.

              

C'est d'ailleurs un film français, celui de Gilles Chapaz, "Berhault" consacré à Patrick Berhault, grimpeur et alpiniste mort dans les Alpes suisses en 2004 lors d'un marathon de 82 jours durant lequel les 82 sommets alpins de plus de 4000 mètres étaient au programme, qui a ouvert le festival. Il sera rediffusé samedi pour la clôture de cette manifestation en présence du réalisateur.

Ersin Alok,  photographe turc renommé, présente, à l'occasion du Festival dans la galerie de l'Institut, une exposition photographique "Nos montagnes" dont le vernissage a eu lieu hier soir, en présence de Madame Anne Potié, Directrice de l'Institut Culturel.

              
                                                       Il y avait foule au vernissage

Les photos exposées dans le cadre de cette exposition sont des clichés noir et blanc réalisés dans les montagnes turques entre 1953 et 1957. C'est d'ailleurs l'ascension de Hüseyin Gazi en 1953, par 4 membres du club d'alpinisme d'Elmadağ, qui marque un renouveau dans la discipline de l'alpinisme.

                             

Ersin Alok a d'abord fait des études de psychologie, puis l'école de journalisme avant de se consacrer à l'art de la photographie dont il a largement contribué au développement en Turquie.

Ce passionné de nature, né en 1937, alpiniste et plongeur sous-marin, fait partie du cercle des plus grands photographes turcs. Ersin est le fondateur de l'Institut de photographie de l'Université des Beaux-Arts de Mimar Sinan.

                
                                                   Photo d'Ersin Alok - 1955

Ayant à son actif 189 ascensions, Ersin Alok est également le premier turc à plonger dans la Mer Rouge. Il est devenu photographe professionnel en 1967 et a obtenu le Premier Prix à la Biennale de Paris pour son projet "Absurd".

Primé à Rome, Bruxelles, Sofia, Varsovie et Berkley aux Etats-Unis, il a été choisi comme représentant de l'Asie en 1989 à l'occasion de l'exposition "Triangle Panoramique" par l'Union des Photographes du Monde.

                               
                                Ersin Alok à côté d'un auto-portrait de 1953 à Demirkazık

Cet homme à l'énergie et à l'humour intarissables, que  j'ai eu le plaisir de revoir hier, est l'auteur de 45 livres. Il a également obtenu de nombreux prix dont celui de la Fraternité Mondiale en 2005, le prix de la Photo Scientifique en Turquie en 2008 et le grand prix de Contribution à la Culture Turque en 2009. 300 expositions sont à son actif dont 93 à l'étranger.


http://www.infist.org/programme/programme.htm pour tout savoir sur les films présentés dans le cadre du Festival

http://www.dag.org.tr/ le site de l'organisateur

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

esperance 03/03/2009 17:27

j adore les photos en noir et blanc
tu as du te régaler bises

Nat 03/03/2009 20:24



Je me suis régalée effectivement. Bonne soirée !



chantal 03/03/2009 10:04

J'aime bien cette dame avec sa canne qui rêve encore de hauts sommets : il y a toujours de quoi rêver avec les montagnes !

Nat 03/03/2009 11:42


J'avais à peine quelques secondes pour la photographier sans que quelqu'un me passe devant le nez et sans qu'elle le remarque. Je l'ai montré à Ersin bey qui m'a dit que j'aurais du essayer de me
tourner un peu plus pour l'avoir de profil... Il a raison mais c'était là ou sans doute plus... c'était donc là vue de dos.


Cat la mansardienne 03/03/2009 09:59

Une expo qui a dû interpeller ton regard acéré de photographe!

Nat 03/03/2009 11:41



Absolument, en plus j'aime particulièrement les photos en noir et blanc...