Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

La journée mondiale de la femme est aussi célébrée en Turquie



Tout a commencé hier avec l'arrivée d'un message sur mon téléphone portable. A l'occasion de la journée de la femme, 50 % de réduction durant ce week-end sur les produits de maquillage et de beauté et d'autres réductions sur certains produits destinés à la gente féminine.

Ce n'est qu'un petit exemple, pas forcément le plus significatif je le reconnais, pour montrer qu'en Turquie également, la femme est à l'honneur aujourd'hui.

                                   

C'est le 8 mars 1921 qu'a été célébrée la première fois dans le pays "emekçi kadınlar günü", "la journée des femmes salariées". 

           
                                                    Dans la région de Bursa

Entre temps, Türkan Akyol est la première femme turque nommée ministre en 1971 ; durant neuf mois, elle dirige le Ministère de la Santé.

                                                         
                              Türkan Akyol à l'époque et une photo plus récente

En 1975, le 8 mars a plus de retentissements et les femmes descendent dans la rue. Cette année-là, c'est "Türkiye 1975 kadın yılı", soit "Turquie 1975, l'année de la femme".

Après le Coup d'Etat de 1980, le 8 mars n'a pas été célébré pendant les 4 années suivantes dans le pays. A partir de 1984, différentes associations ont organisé tous les ans la célébration de la journée de la femme. Durant les années 80, les femmes ont eu le droit de défiler dans la rue mais sans pour autant que les manifestations soient très festives.

                                 

Durant la décennie suivante, les manifestations organisées par les associations et organisations féministes ont amplifié en Turquie afin de célébrer le 8 mars de façon plus importante.

Aujourd'hui, les rassemblements seront nombreux et j'ai prévu d'aller en voir un cet après-midi...


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
j'aime la turquie les gens que j'ai rencontre labas etaient tres chaleurs j'aime COUCADACI. avec son port.
Istanbul et le bosphore
sa vieille ville, ses bazars ses music,
how je pense y retouner bientot
Répondre
N


Kuşadası est une ville particulièrement animée en été, j'espère que vous pourrez exaucer votre désir bientôt.



L
En fait elle n'a pris que quelques familles où cette situation existe réellement. Elle ne fait pas le contrepoids et c'est dommage car le thème est intéressant.
Ce que je trouvais édifiant, c'était les propos tenus par certains hommes à notre époque...
Répondre
N

Je partage ton point de vue.


Z
je trouve ce reportage réalisé eulement dans le but de ternir l'image de la Turquie et je n'ai pas du tout apprécier le ton de la narratrice, il faut bien préciser que la majorité des personne vu dans le reportage sont kurdes, il ya une grande difference de coutume entre turcs et kurdes...
Répondre
N

Pour la partie que j'ai pu voir pour l'instant, je n'ai pas non plus apprécié les commentaires de la narratrice. Je devrais pouvoir regarder le reste ce soir... C'est tout à fait le genre de
reportages que les médias savent bien faire... si l'on peut dire !


L
Je viens de visionner le reportage. En effet c'est édifiant, je ne pensais pas la polygamie répandue à ce point...
(si tu veux quand m^me visionner arte +7, je connais un moyen de le faire, envoie moi un mail si tu veux une explication)
Répondre
N


J'ai réussi à regarder une partie grâce à un ami en France qui me l'a mis sur un autre support. D'ici ce soir, j'arriverai peut être à voir le reste.



O
En réponse à Nasah :
De rien, j'aime bien regarder les reportages sur Arte et celui ci était effectivement édifiant...
Pour Nathalie :
J'ai mis sur mon blog le lien pour visualiser sur le site d'Arte le documentaire sur internet (je n'ai compris si c'était bloqué sur ton internet)...
Répondre
N

Certaines chaînes françaises ne permettent pas l'accès à certains de leurs reportages lorsqu'on habite à l'étranger. J'ai bien trouvé l'annonce mais après un message indiquait que je ne pouvais y
accéder. J'ai l'habitude...


N
Merci Ophiucius,j'ai vu le reportage,édifiant ! où est le bonheur de ces femmes ? et de ces hommes ?
Nathalie ce serait bien si tu arrivais à le voir.
Répondre
N

J'ai demandé à un ami en France qui m'a apparemment trouvé un moyen de l'enregistrer et je dois pouvoir le visualiser. A suivre !


A
Vive les femmes !
Répondre
N

Doğru söylüyorsun !


O
Bonjour Nathalie.
8 mars "journée mondiale de la femme", cette femme qui enfante la vie...
Sommes nous macho au point de n'avoir qu'une journée à leur consacrer ? J'espère que non.
J'ai eut l'occasion hier soir à de voir un reportage intéressant sur un sujet semble t-il sensible en Turquie sur Arte : "Cherche femme polygame". Ce reportage est disponible encore quelques jours sur ARTE+7...
Bonnes fêtes à toutes les femmes...
Répondre
N


Il est vrai qu'on peut nous fêter tous les jours ! Qu'est-ce que c'est que ce reportage ??? C'est bien ce que je craignais, pour des raisons de droit, je ne peux regarder cette émission sur
ARTE+7 depuis la Turquie. Cela arrive sur de nombreuses chaînes. Dommage, j'aurais bien aimé le visualiser.



G
Ces journées symboliques, Fête de la Femme, des Mères, des Amoureux, des Morts, de la Révolution etc etc... sont toutes intéressantes à fêter.
Occasion de s'amuser, d'octroyer un peu de soupape dans la vie quotidienne et d'entretenir la mémoire dans nos sociétés, de nos Femmes, Mères, Amoureux, Morts, Révolution ...
Répondre
N


Je les trouve également intéressantes à condition qu'elles gardent véritablement leur symbolique. Pour la plupart malheureusement, c'est le commerce qui prend le dessus et on en oublie presque ce
qu'on fête !



N
Nous te souhaitons une bonne fête, ainsi qu'à toutes celles qui te visiteront aujourd'hui !
si cette journée n'est pas ensoleillée à l'extérieur qu'elle le soit dans ton coeur,
öptüm
Répondre
N

Merci chère Nasah, que cette journée soit douce pour toi aussi !