Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Quelques situations originales lors des élections municipales turques


Pour clôre cette série d'articles sur les élections municipales qui ont lieu en Turquie ce dimanche, j'ai sélectionné quatre situations pour le moins inhabituelles et diverses.


Huit villages situés dans la région de Muş, dans l'est du pays, étaient inaccessibles par la route en raison des chutes de neige. Des militaires ont acheminé les urnes et des responsables pour chaque bureau par hélicoptère de l'aviation civile. Après avoir atterri le plus près possible, le reste de la route s'est fait... à pied.

            
                                    Extrait du journal "Hürriyet" du lundi 30 mars 2009

Dans un quartier situé à Melikgazi près de la ville de Kayseri, en Anatolie Centrale, 96 électeurs n'ont pas voté à l'école... mais dans l'église arménienne qui s'y trouve. Surp Astvadzadzin kilisesi, l'église de la Vierge Marie, a vu passer dimanche 96 personnes venues déposer leurs bulletins de vote dans le bureau 1077 installé dans un lieu pour le moins original.
         

                                    
                                          Extrait du journal "Hürriyet" du 30 mars 2009       

                        
                                    Vue de l'église de la Vierge Marie extraite du net
                                       

Dans trois urnes installées à l'intérieur du lycée Nuri Cıngıllıoğlu à İçerenköy, sur la rive asiatique d'Istanbul, trois enveloppes pour le moins originales ouvertes lors du dépouillement. Hormis le cachet "Evet" apposé sous le nom du parti choisi, chaque enveloppe contenait... un préservatif...

Il n'est pas précisé si la couleur de ceux-ci était assortie aux bulletins correspondants...

                                         
                                                Photo extraite du net

Belgin Çelik était candidate au poste de "muhtar" dans le quartier de Katip Mustafa Çelebi à Beyoğlu. Agée de 53 ans, née à Artvin en Mer Moire, elle vit là depuis 30 ans... et est transexuelle. Ce sont des amies qui lui ont suggéré de se présenter.

Je n'ai pas réussi à trouver sur le net les résultats des élections de "muhtar" pour savoir combien de suffrages Belgin a remportés.


                                     
                                      
Photo extraite du site www.antihomofobi.org


   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Filo 31/03/2009 17:46

Oui passionnante cette série d'articles, et ça a l'air un rien compliqué de voter....
j'ai aimé le portrait du monsieur au noeud papillon, souhaitons qu'il ait été élu!

Nat 31/03/2009 18:05


J'ai appelé en rentrant, mais il n'y avait plus personne au bureau, je prendrai contact demain pour voir s'il a bien été réélu.


lili 31/03/2009 10:34

Oui vraiment inhabituelles !!! merci pour ces intéressants reportages sur le vote en Turquie - bonne semaine - bisous

Nat 31/03/2009 17:05


Cela change des articles "politiques" sur la question... A bientôt Lili


Danielle de Strasbourg 31/03/2009 10:33

Étonnante Turquie,loin des clichés.

Nat 31/03/2009 17:03


La Turquie continuera toujours de m'étonner avec ses paradoxes permanents...


La mansardienne 31/03/2009 10:32

Excellente série d'articles!

Nat 31/03/2009 17:02


Merci Cat !


Nina d'İstanbul 31/03/2009 08:49

Moi quand je suis aller voter... . c'est simple il n'y avait que le nom d'un muhtar... rien d'autre.. Quand à mon fils il a été convoqué à voter en trois endroits différents.. ( İzmir chez son père, istanbul chez moi , Satrsbrougs chez lui... ) Ça crée des situations comme tu dit....

Nat 31/03/2009 08:59


Inscrit dans 3 bureaux de vote différents, pas mal ! Au dépouillement, certaines enveloppes (mais rares) ne contenaient que le nom du muhtar choisi, pas la liste de la commission des "anciens"