Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Le long du Göksu entre Silifke et Mut



J'ai déjà évoqué ce fleuve de 260 kilomètres qui trouve son origine dans les montagnes du Taurus, serpente le long de celles-ci pour finir sa course dans la Mer Méditerranée au sud de Silifke http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-29418679.html.

C'est en particulier en empruntant la magnifique route nationale qui part de Silifke vers le nord-ouest, en direction de Mut, qui permet de le voir et de l'apprécier le plus.

          

Particulièrement boueux à cette période de l'année, à cause des alluvions charriées par les eaux à la fonte des neiges, il l'est nettement moins en plein été.

           

C'est dans les eaux du Göksu, connues alors sous le nom de Saleph, que Frédéric Barberousse, empereur romain d'origine allemande, s'est noyé en 1190 en voulant le traverser.

            

Les paysages sont de toute beauté et la route permet de profiter de nombreux points de vue.

            


La route ne cesse de grimper, un nouveau delta du Göksü est visible d'Ortaören.

            

Le temps semble s'être arrêté dans certains villages traversés, comme celui de Kargıcak, perché en altitude. De nombreuses maisons de pierre se mêlent au décor naturel.

Dans cette région du sud de la Turquie, comme dans bon nombre d'ailleurs, les panneaux solaires sont visibles partout et permettent ainsi d'utiliser l'énergie du soleil pour chauffer l'eau.

                


L'école de Kargıcak se trouve quelque peu à l'extérieur du centre et les élèves sont justement dans la cour lors de mon passage.

               

 Après Kargıcak, le Göksu s'éloigne de plus en plus du regard. On l'aperçoit de loin et il ressemble à un mince filet d'eau qui se faufile au milieu des monts qui l'entourent.

                             


Cette route, bien que reliant les villes principales du secteur que sont Silifke, Mut et Karaman, est peu fréquentée, ce qui permet de savourer les magnifiques paysages en toute tranquillité.


                

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Richard LEJEUNE 21/04/2009 22:21

Encore un de ces coins au paysage grandiose qu'il me plairait de visiter ...

Nat 22/04/2009 06:49


Très plaisant en effet.


chantal 15/04/2009 16:24

majestueux ce fleuve

Nat 15/04/2009 18:08


Tortueux aussi...


esperance 10/04/2009 18:30

oufff un petit moment pour lire ton joli blog
et découvrir la turquie mieux qu en voyages d affaires

bises et bon week end de pâques

Nat 11/04/2009 07:09



Les affaires et le tourisme ce n'est pas tout à fait pareil ! Joyeuses Pâques également à toi !



Nancy 10/04/2009 17:21

vraiment magnifique cette balade le long du Göksu... ça me donne envie de prendre mon sac a dos et de partir ...

Nat 10/04/2009 17:43


Y a qu'a....


Pégase 10/04/2009 10:47

Beau décor pour une cour d'école.
Toutes ces failles dans le paysage me font penser aux forces telluriques, donc aux tremblements de terre !
Actualité oblige, hier un beau geste d'Ankara et peut-être aussi d'Istanbul, Turcs et Grecs faisaient en commun des exercices pour parer au pire, mais combien d'immeubles en instance de démolition sont toujours occupés ?
Et que vogue le navire sur Marmara, l'Egée et la Méditerranée.

Nat 10/04/2009 17:41


Autant la nature fait des merveilles, autant elle peut devenir un spectacle de désolation...


La mansardienne 10/04/2009 10:38

Une cour de récré avec un panorama pareil, ça fait rêver!

Nat 10/04/2009 17:40


Cela me ferait rêver aussi !


flora 10/04/2009 09:51

Paysages magnifiques, Nathalie, tes photos le sont également et nous permettent un instant de nous y rendre! Ce serait bien!...

Nat 10/04/2009 17:39


Bonne promenade !


Jean-Yves 10/04/2009 06:40

Tes photos me donnent envie de faire l'hermite.
Quel silence cela doit être de vivre là.
Je suis toujours impressionné quant aux anecdotes qui traversent le temps. Je parle bien sur de la mésaventure de Frédéric Barbebousse.
Quels émotions les enfants doivent ressentir tous les matins en allant à l'école et se lever et d'ouvrir les yeux sur un tel spectalce.
J'aime beaucoup ce filet d'eau ainsi que les filets de la route où l'on peut imaginer que ce sont les veines des montagnes.
Jean-Yves

Nat 10/04/2009 06:54


J'espère que les enfants s'émerveillent au moins devant de tels paysages...