Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

La lente agonie du quartier de Sulukule à Istanbul


Cela faisait longtemps que je voulais retourner dans le quartier de Sulukule à l'agonie. J'y étais passée, peu de temps après m'être installée à Istanbul, ne sachant pas à l'époque ce qu'il était réellement, mais impressionnée par cet environnement inhabituel. Je n'avais pris aucune photo ce jour-là, mal à l'aise et n'étant pas adepte de cette forme de voyeurisme.

        

Plusieurs connaissances dans le milieu journalistique m'ont conseillée d'y aller accompagnée, de préférence avec un turc. Le temps a passé et il était urgent de voir Sulukule avant sa mort. J'ai donc décidé de m'y rendre hier après-midi, seule...

                         

Ce quartier a fait couler beaucoup d'encre depuis 3 ans. Niché entre Edirnekapı et Fatihkapı, contre les remparts byzantins qui délimitent la vieille ville, Sulukule est le plus vieux quartier gitan au monde ! Au temps de l'empire ottoman, les musiciens les plus réputés de la communauté venaient au palais de Topkapı pour divertir les sultans et la cour, accompagnés de danseuses du ventre qui s'appelaient peut-être Esmeralda...

          

Les rom, appellation turque pour les gitans, sont arrivés à Istanbul au XIème siècle, à l'époque byzantine, en provenance d'Inde. Certains d'entre eux sont allés s'installer aux quatre coins de la planète, d'autres sont restés... Pendant des siècles, la culture gitane s'est enracinée à Sulukule, y a posé ses marques, et le quartıer est devenu un lieu de pélerinage important de la communauté.

            

Durant des dizaines d'années pendant la seconde moitié du XXième siècle, jusqu'en 1991 où elles ont été fermées sur décision municipale, les tavernes du quartier vibraient au son des violons, des clarinettes et des orchestres gitans et les noctambules venaient y passer une partie de la nuit. A Sulukule, on trouvait à la fois des maisons, certaines plus que centenaires, d'autres plus récentes, et d'innombrables "gecekondu", constructions de fortune érigées sans autorisation, formant le bidonville le plus réputé d'Istanbul.

           

Le 11 avril 2006, Istanbul a été élue "capitale culturelle européenne 2010" et la ville s'est mise à la tâche. Le 13 juillet de la même année, la Mairie du Grand Istanbul, celle de l'arrondissement de Fatih, dont dépend Sulukule, et l’agence pour le développement du logement (TOKI) ont signé un accord par lequel 571 familles allaient devoir quitter les lieux. Pourtant, Sulukule est classé en zone de « renouvellement urbain »...

            

Les autorités s'appuient sur une loi qui date de juin 2005 dite de « rénovation pour la protection et l’usage des biens historiques et culturels détériorés ». Mais les mots "rénover" et "détruire" ont-ils la même signification ???

            

Des ONG locales ainsi que des membres de l'Association pour la solidarité et le développement de la culture rom de Sulukule se sont mobilisé, ont introduit une procédure en justice contre la mesure d'expulsion d'urgence prononcée, sans succès. Des propositions alternatives ont été faites, tentant de concilier la spécificité de la culture rom et l'aménagement du quartier sans que les habitants ne soient obligés de le quitter, échec.

            

A ce jour, 571 maisons ont déjà été rasées et 640 attendent leur mort prochaine annoncée. 34 habitations considérées comme "historiques" vont rester sur pieds, souvenirs furtifs d'une époque révolue. 17 autres ont été ajoutées sur la liste semble-t-il. 

            
                La maison rose et blanche du fond ne va pas subir le même sort que ses voisines

Parmi ces demeures sauvées de la mort, celle de Taşkın bey. Un échafaudage est monté en façade, une peinture blanche étincelante tranche avec les pans de murs alentours, écorchés, à vif, qui laissent apparaître les traces de vie passée... Les travaux de rénovation intérieure ont commencé, il y a fort à faire...

                     

Les propriétaires expulsés ont été indemnisés selon la valeur vénale de leur piètre bien. La fourchette moyenne d'indemisation se situe entre 30 et 100 000 TL (15 à 50 000 Euros environ), parfois plus. Pour des familles qui vivent avec 200 à 300 TL/mois (100 à 150 Euros), la somme versée est énorme. Quelques uns n'ont pas su gérer cet argent et ont mal tourné... Drogue et alcool se sont parfois confondu avec la couleur des billets.

          
                                            Un escalier qui mène au néant...

En outre, comment peuvent-ils assurer, dans les immeubles où ils sont ou seront relogés à quelques dizaines de kilomètres de là, des loyers, des charges mensuelles bien au-delà de leurs capacités, des frais de déplacement démultipliés ???

Le projet de nouvelles constructions à Sulukule va faire perdre un bout de l'âme et de la richesse d'Istanbul, cette âme-mosaïque composée d'origines et de cultures différentes.

              
                                       Le linge de Ferhan sèche au soleil

Ferhan vient d'accrocher son linge dans la rue entre la maison d'en face et la sienne, les poules picorent ce qu'elles trouvent au milieu des décombres,  les gamins ne se préoccupent pas de leur lendemain, Şahin continue d'écouter de la musique et semble être sur une autre planète.... Tranches de vie ...

           
    Gamze, 12 ans et des yeux en forme d'amande - Şahin a quitté son écouteur quelques instants

Je vais garder gravées en moi les images d'hier, qui font déjà partie des images du passé de Sulukule...

            

Istanbul sera bien capitale culturelle européenne 2010, mais elle ne sera plus la capitale de la culture Rom....

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

crm systems 19/08/2014 14:42

This web site made me very sad. All I see here is destruction and chaos. People forced to sleep on the streets, homeless. I can’t take this anymore, why is God so cruel to these innocent people?

CORINNE LEROY 12/12/2010 15:16


La turquie est un pays qui riche de son histoire se doit de protéger cet espace sans quoi l'exprience de rénovations mal faites comme le bétonnage sur le site de EFES...
bref battons nous pour que les erreurs ne se reproduisent plus.
La culture gitane représentent l'asie et l'europe...C'est donc à la turquie de faire son devoir de méméoire. MERCI POUR VOS ENFANTS


Nat 13/12/2010 09:35



Chaque pays a un devoir de mémoire quant aux cultures qui font sa richesse, pas seulement la Turquie...



lia 11/06/2010 11:23


En effet , je n'avais pas vu votre dernier article...et je suis effrayée de constater le résultat! à l'époque de mon reportage quelques silhouettes peuplaient encore les décombres.Vous dites qu'un
certain nombre de roms sont revenus sur le site je crois. Pourriez vous me dire dans quelles conditions? ont ils réinvestit le terrain ou sont ils aux alentours? Je doute sérieusement aussi que le
gouvernement acceptent de reloger les familles sur le site, malheureusement...
Je veux bien que vous me teniez informée des évolutions de Balat .
merci beaucoup!


Nat 13/06/2010 07:58



Presque tous les roms sont revenus dans le quartier et habitent à présent les appartements qui se libéraient au fur et à mesure. Sur le site même, hormis les quelques maisons "historiques"
préservées et habitées, il n'y a plus âme qui vive.



Isabelle WS 10/06/2010 19:43


Encore un magnifique reportage engagé et fort en émotions. Bravo.


Nat 10/06/2010 20:15



Reportage qui date d'avril 2009 mais as-tu vu que j'ai fait un point récemment, un an après
http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-le-quartier-de-sulukule-a-istanbul-un-an-apres-50133692.html, ainsi que
http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-sulukule-quartier-d-istanbul-un-an-apres-post-scriptum-50199616.html



lia 10/06/2010 18:05


bonjour,
Je suis photographe, et j'ai photographié et travaillé l'année dernière sur le quartier de Sulukule et également sur le quartier de Balat.
A l'époque, les habitants m'avaient informé d'un projet de démolition similaire. J'ai lu sur votre blog et en particulier dans le commentaire de Brian qu'il ne s'agissait plus seulement d'un
projet.
Je suis malheureusement loin d'Istanbul et je souhaiterais me tenir informée de l'évolution de ces mesures gouvernementales. Pourriez vous m'en dire un peu plus sur l'actuel état des lieux (vous
qui etes sur place) ? merci!


Nat 10/06/2010 20:10



Pour l'instant, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus concernant le projet de Fener-Balat-Ayvansaray, il faut que je me rende au siège de l'association qui le suit de près... Patience
patience, je vais noter vos coordonnées et revenir vers vous lorsque j'en saurai plus.



brian 10/03/2010 16:58


Bonjour,

ce projet couvre les berges et les habitations allant de l'embarcadère de Fener à la muraille terrestre (Ayvansaray, Lonca). Il participe à une plus large politique de transformation principalement
de la péninsule historique et de la corne d'Or (pour ce qui est d'Istanbul, d'autres projets se développant à Ankara, Bursa, Edirne, Izmir). Sulukule en est un exemple, le projet affectant
Fener-Balat-Ayvansaray, en est un autre, Tarlabasi aussi.

L'autre rapprochement avec Sulukule se fait via les familles qui se sont réfugiées à Lonca (Avansaray), et que l'asso des Roman de Sulukule (Şükrü Pündük)cherche à soutenir. C'est à cet effet que
je me suis permis de poster sur votre site, que j'apprécie.

Enfin, le 8 avril sera, comme chaque année, un jour de fête des Rom. A cette occasion, une fête se déroulera sur les berges de Balat, et sans doute aussi en d'autres lieux.

Pour plus d'infos sur Fener, Balat, Ayvansaray, vous pouvez jeter un oeil sur le plan d'urbanisme : [http://www.fatihhaber.com/BUTUN.htm] / Et sur la présentation de l'asso de défense des proprios
et locataires de Fener-Balat-Ayvansaray: [http://www.febayder.com/content/fatihte-katliam-var-fener-balat-ayvansaray-yenileme-projesi]. Il y a aussi de nombreux articles dans les journaux.

bonne soirée


Nat 11/03/2010 06:23


Merci Brian pour toutes ces informations ainsi que sur les liens indiqués. Je vais me pencher sur le sujet, bien évidemment. Par contre, le 8 avril, je ne serai pas sur place pour assister aux
festivités, çok yazık...


brian 07/03/2010 21:06


bonjour,

Un habitant de Fener, impliqué dans une asso de défense contre un projet similaire sur la Corne d'Or, m'a présenté Sükür Pündük cette semaine. Sükür bey a défendu bec et ongles les habitants de
Sulukule (auprès du parlement européen, médias turcs et étrangers,...). Inutile de préciser son scepticisme quant à l'efficacité des manifestations d'indignations, et la douleur vécue.
Quoi qu'il en soit, il fait face à des demandes pressantes d'aide, de la part des familles expulsées. Celles-ci n'ont pas pu rester dans les logements du Toki (à 40km d'Istanbul), trop éloignés des
lieux de travail. En somme, il cherche des partenaires pour fournir une aide d'urgence (couvertures, colis alimentaires,...). Je peux lui relayer toute proposition ou demande d'infos. Je serais
aussi preneur de tout conseil pour lui permettre de trouver du soutien.

Bien à vous

Par ailleurs, pour répondre à un post précédent, il y aura un festival Roman sur les bords de la corne d'or (sur les embarcadères de Fener ou Balat), le 8 avril prochain


Nat 08/03/2010 06:34


Suite à des informations recueillies pas plus tard qu'hier, un projet de démolition existerait à Balat (et non Fener). Effectivement, les habitants de Sulukule partis vivre à l'extérieur de la
ville sont revenus en force dans leur quartier d'origine.
On ne m'a pas parlé du festival Roman du 8 avril ... mais du festival Kakava du jeudi 6 mai à Ahırkapı.
Je vous enverrai prochainement un mail indépendamment de cette réponse.


Geneix Simone 05/03/2010 00:08


Merci pour votre aide. SG


Nat 05/03/2010 06:09


Avec plaisir


Simone Geneix 04/03/2010 13:58


Je suis passionnée par la musique gitane; j'ai une information qui me dit que tous les ans en juin à Sulukule il y a de grandes fêtes musicales. Je ne trouve pas comment avoir des informations plus
précises. Je vous remercie d'avance si vous pouvez m'aider. SG.


Nat 04/03/2010 19:46


Je ne suis pas au courant... mais je vais me renseigner. A suivre !


jacques robert 28/02/2010 07:54


un tout grand merci ... pour rappel, mon mail est jacques-robert@skynet.be


Nat 28/02/2010 07:56


Je l'ai vu sur votre premier envoi, je vous écris ce soir...