Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Le parc d'Emirgan à Istanbul, un parterre de verdure et de fleurs



28 mars dernier, la végétation commence à sortir de sa torpeur hivernale. C'est l'occasion rêvée de faire un tour au parc d'Emirgan, situé sur la rive européenne du Bosphore, peu après le 2ème pont du détroit.

C'est un de mes endroits préférés pour profiter de la végétation au milieu d'un cadre idyllique.

            

De jolis pavillons de bois, qui servaient autrefois de pavillons de chasse aux sultans, permettent aujourd'hui de s'y désaltérer ou de se restaurer, de bruncher le week-end, tout en profitant de la situation exceptionnelle du lieu.

            
                                              Sarı köşk du parc d'Emirgan

De nombreux bancs sont disséminés dans le parc ainsi que des espaces de jeux et des aires de pique-nique. Les familles y viennent nombreuses les week-ends, appréciant l'environnement.

             



On y trouve quelques plans d'eau très agréables, particulièrement rafraîchissants en été.

             

Le parc, dont l'origine remonte au XVIIème siècle, a plusieurs fois changé de propriétaire.

Fin mars, les jonquilles, les primevères et les jacinthes y sont à l'honneur... mais les tulipes commencent déjà à pointer leur nez...

              

Rendez-vous demain, même heure, même lieu, pour apprécier ces tulipes, symboles d'Istanbul, et qu'on honore actuellement à l'occasion du festival annuel. Pour l'heure, quelques minutes de repos, même pour ces jardiniers municipaux qui évoluent dans un cadre qui n'invite pas forcément au travail... mais plutôt au farniente...

            


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Une jolie promenade, on ne s'en lasse pas.
Jean-Yves
Répondre
N

Effectivement, je ne m'en lasse pas.


U
contrairement a mustafa moi je pense qu'il ya beaucoup plus de verdure et de bleu à Istanbul comparé aux autres métropoles tels Paris,Londres ou Milan par exemple
Répondre
N


Istanbul se positionne à mon avis également plutôt bien... En tout cas, du bleu, c'est sûr il y en a partout entre le Bosphore, la Corne d'Or, la Mer de Marmara et la Noire, une énergie décuplée.



M
a istanbul les espaces vert se font rare par rapport aux capital occidental mai pour le peux, le depaysement est garantie.
Nathalie peut tu nous presenter un billet sur les conditions de vie des turcs tous confondues et celle des femmes aussi, en regardant de l'europe l'image n'est pas toujours poositive, merci.
Répondre
N

Il y a finalement pas mal d'espaces verts mais cela dépend des quartiers de la ville.
Concernant ta demande, elle est intéressante mais très dense et ne peut se limiter à un article, le sujet étant bien trop vaste. Peux-tu m'envoyer un mail pour me préciser à quoi tu penses lütfen.


G
Je relève aussi les pavages des revêtements de sols. En arcs de cercle. Autour de l'arbre sinueux. Qui se répercutent jusqu'à la balustrade du bassin aussi en arabesque... Jolie photo.
Répondre
N

Je reste toujours en admiration devant cet arbre aux formes si originales. Les pavages n'ont évidemment pas pu échapper a ton oeil professionnel...


F
C'était effectivement un de nos endroits préférés avec les enfants! Quelle douceur printanière!
Répondre
N

Je comprends fort bien... Petits et grands apprécient !


C
merci pour cette promenade printanière et je garde de bons souvenirs de brunchs à Istanbul !!
Répondre
N

N'est-ce pas, on prévoit le prochain à Emirgan si tu veux...


D
Souvenirs,souvenirs....
Répondre
N


De bons souvenirs, sans aucun doute ...



M
Magnifique, dépaysant, j'adore

Bonne journée
Répondre
N

Rdv demain, il y aura encore plus de couleurs au programme...