Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Parfum de gaz lacrymogène au programme du 1er mai à Istanbul

Mes yeux et mon visage ont repris leur aspect normal après avoir été mis à mal par les gaz lacrymogènes qui ont envahi entre autres Beyoğlu en ce 1er mai. Si j'avais enfilé la tenue de rigueur indispensable aujourd'hui, cela n'aurait pas été le cas.


                          
                                                   La tenue du 1er mai

Il faut dire que depuis ce matin, de bonne heure, les alentours de Taksim avaient pris une allure singulière. 

Un hélicoptère circule bruyamment au-dessus de nos têtes pour observer la situation.

           
             Un hélicoptère virevolte autour de l'hôtel Marmara sur la place de Taksim à Istanbul

Avant 10 h 30 déjà, une vitrine proche de chez moi vole en éclats.

                       

Des dizaines de barricades sont en place et des centaines de policiers ont envahi les rues et boulevards, munis de casques, de masques, de gilets pare-balles, de matraques et d'autres objets divers et variés pouvant être utiles un tel jour.                      

        
                    Siraselviler Caddesi, devant l'hôpital allemand, on ne passe plus

           

Pour circuler, le choix est relativement restreint et le labyrinthe des ruelles de Beyoğlu n'arrange pas la situation.

        
                      On contourne, on change de trajectoire ou... on escalade  ?
                 
De nombreux commerçants d'Istiklal Caddesi et du quartier ont baissé leur rideau en ce 1er mai, l'avenue est étrangement calme malgré la tension qui monte au fur et à mesure des minutes qui passent.

       
                                         11 h 51, Istiklal Caddesi

A côté de la mosquée d'Istiklal Caddesi, un panzer, quelques mètres plus loin, de part et d'autres, une ambulance... au cas où !

       
                   Le vélo ne fait pas le poids face au panzer, il faut passer ailleurs...

         
                                     Plusieurs ambulances sont là, en cas de besoin

12 h 23, en moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf, un groupe de manifestants remonte de Galatasaray en direction de Taksim.

       

Les forces de l'ordre se préparent... et la vision est étonnante, presque surréaliste !

      

La police demande de dégager, l'intervention est immédiate, les barricades se lèvent !

      

Un nuage de gaz important envahit la rue dans laquelle se sont engouffrés les manifestants. L'affrontement a été de courte durée... 

      

      

Un restaurant que je connais dans une ruelle proche veut bien m'ouvrir la porte. Je m'y abrite. Des serviettes imbibées de jus de citron et de l'eau sur les yeux me feront le plus grand bien, pourtant j'étais assez loin des gaz...

Je fais un détour par Siraselviler Caddesi où un peloton de la sécurité part à la rencontre d'un groupe de semeurs de trouble annoncé non loin de là.

         
             Plusieurs femmes font partie des services à pied d'oeuvre aujourd'hui

Je retourne finalement sur İstiklal Caddesi, le cortège principal venant de Pangaltı, Mecidiyeköy et Şişli n'ayant pas encore envahi l'avenue. Pourtant, certains commerçants ramassent déjà les morceaux de vitrine... 

      

Le panzer s'est déplacé entre temps, il se passe quelque chose dans la petite rue à droite, on va aller voir de plus près...

      

Ce n'était pas une bonne idée , mais alors vraiment pas du tout... Sur les deux photos qui suivent, tout semble pourtant calme...

      

Je me demande encore comment j'ai réussi à prendre la photo ci-dessous, asphyxiée par les gaz de la rue, la gorge en feu, les yeux en larme... Je rebrousse chemin immédiatement, je ne suis pas assez protégée.

      

Je décide d'en arrêter là pour aujourd'hui... Au retour, larmoyante, je dois à nouveau m'abriter dans un petit restaurant, mais cette fois-ci pour éviter un groupe qui déboule de deux ruelles en criant...

En descendant dans ma rue, je vois que la police est présente au bas de l'escalier tout proche...

     

Je commençe à entreprendre le transfert des photos prises lorsque des bruits attirent mon attention... Je remets ça à plus tard... il y a de l'ambiance dans l'air, il est 13 h 36.

                   
 
Ce n'est qu'un petit groupe de manifestants qui empruntent la rue... quelques slogans, quelques banderoles... mais à peine 5 minutes plus tard, des pierres volent...

      

Jusque dans ma paisible petite rue de Cihangir, des affrontements ont lieu entre un groupe de manifestants et la police. 
             
      

Les pierres sont jetées du haut de l'escalier à quelques mètres de mon immeuble, à côté de l'échoppe du cordonnier. 

      

Un groupe de policiers grimpe l'escalier en face en se protégeant au mieux pour venir à la rencontre des manifestants. Les images donnent une idée de l'atmosphère du moment...

      

Le tout aura duré cinq bonnes minutes, largement suffisantes... Quand on voit la taille de certains débris qui jonchent la rue, il vallait mieux ne pas être aux premières loges...

                       
 Le jeune homme est-il blessé ou fait-il partie des "lanceurs de pierre", je ne suis pas allée demander...

On dévie une partie de la circulation piétonne, on fouille certains passants au passage.

        

Ma rue va ainsi rester sous alerte durant une heure, ambiance vraiment particulière...

Bilan au milieu de l'après-midi suite aux tumultes de la journée : une dizaine de personnes hospitalisées (dont au moins un policier blessé à Cihangir) et une quinzaine de manifestants en garde à vue.

       

La sélection de ces photos, parmi les plus de 300 prises en quatre heures, a été longue. Je ne pensais pas passer autant de temps sur le sujet d'aujourd'hui, mais lorsqu'on est pris dans le feu de l'action...

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mirage 08/05/2009 18:00

J'avais presque oublié : http://www.politikcity.de/forum/showthread.php?p=618152&highlight=Tr%E4nengas#post618152

Nat 10/05/2009 06:52


Teşekkürler canım !


J-P+SILVESTRE 03/05/2009 16:01

Une démonstration de plus, s'il en était besoin : en tout temps et en tout lieu les flics sont les mêmes partout...

Nat 10/05/2009 06:18


No comment !


Gracianne 03/05/2009 12:51

La photo que je préfère est celle de la jeune femme CRS. Ses cheveux sont cachés, elle peut baisser la visière à l'approche d'un homme, se faire tabasser sans souffrir... la nouvelle tenue islamique est hard...

Nat 10/05/2009 06:17


La tenue de CRS est la même pour les deux sexes...


Ophiucius 02/05/2009 09:47

Bonjour Nathalie. Hé bien, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a eut une grande phase d'animation...
Pour nous à Orléans c'est calme, il faut dire que c'est le début des fêtes Johanniques (une toute autre ambiance...

Nat 10/05/2009 06:14


Pour être animé, ça l'était ! Les fêtes Johanniques, il va falloir que je prenne quelques minutes pour voir de quoi il s'agit.


Danielle de Strasbourg 02/05/2009 07:08

Nous venons de vivre des événements violents à Strasbourg .Dans les médias,on a évoqué les heurts à Istanbul,avec ton excellent reportage,du vécu en direct,nous avons plus de détails.L'équipement des policiers(à Strasbourg comme à Istanbul )est impressionnant.La Démocratie est toujours fragile....

Nat 10/05/2009 06:12


Heureusement que ce n'est pas tous les jours le 1er mai...


chahine+victor 01/05/2009 23:16

bonsoir nat
en france tous ensemble avec une manif officielle
a rassembler 1 000 000 sur la france,en turkye en interdit les rassemblement laique mes pas les
manifestatios religeuses ou en soutin au pouvoir.
pour l'europ l'image est toujours flou la democrati .merci pour ton reportage complet,et pas de masque recte
naturellepour dire ta veriter amicalement fahim

Nat 02/05/2009 04:30


Le masque aurait tout de même été le bienvenue je dois dire, vu l'air pas moment très irritant.


Mirage 01/05/2009 22:52

Comme tu le dis,c'est presque surréaliste! La Siraselviler Caddessi que nous empruntions l'an dernier pratiquement tous les jours pour rejoindre l'appartement! D'ailleurs il me semble avoir reconnu la mosquée Firuzaga en arrière-plan sur une des photos.

En tout cas félicitations pour ton reportage qui a été fort apprécié par le forum turco-allemand.

Nat 02/05/2009 04:29


Tu as bien reconnu la mosquée Firuzağa, bravo ! Pense à m'indiquer le lien du reportage sur le forum lütfen.


michelle 01/05/2009 22:42

Et bien... nous étions à Istanbul le we de Pâques, c'était plus calme ! Il ne faut donc jamais aller à Istanbul le 1er mai.
Bravo pour le reportage en tout cas.
Bonne fin de semaine

Nat 02/05/2009 04:28


Heureusement que ce n'est pas tous les jours ainsi... Il vaut mieux en effet éviter le 1er mai, certains touristes étaient perdus, déboussolés, ne sachant plus où se promener, où passer...


Melly 01/05/2009 22:02

pff quel reportage !
et tout ça près de chez toi !

tu en as du courage pour aller te mêler à la foule ainsi !

en tout cas bravo pour les photos !

Nat 02/05/2009 04:27


Vraiment tout près de chez moi...


cecile+dossetto 01/05/2009 21:43

Pourquoi ces afrontements?
bises
cecile

Nat 02/05/2009 04:26


Un peu trop long à expliquer, mais c'est comme en France et dans de nombreux autres pays, on manifeste le 1er mai.