Le village de Cambazlı et son église byzantine


De nombreux vestiges témoignent du passé hellénistique, romain et byzantin de la Turquie, même dans les villages les plus reculés, comme ici dans la région de Silifke - Uzunçaburç.  Ils ont été édifiés à une époque glorieuse où les empereurs et leurs proches faisaient construire des sites prestigieux.

Le minuscule village de Cambazlı, à l'est d'Uzunçaburç, en est un bon exemple. Situé sur la trajectoire de l'ancienne route romaine qui reliait  Diocaesarea (Uzunçaburç) à Corycos (Kızkalesi), il occupait ainsi une place de choix.

En arrivant par la petite route déserte où seules quelques chèvres daignent tourner la tête pour vous voir passer, la première image de Cambazlı est assez féérique...

             

Un plan d'eau et à l'arrière, légèrement surélevé, un monument funéraire qui tient encore fragilement debout. La demeure voisine est habitée par une villageoise qui ne me voit pas arriver d'un bon oeil et vocifère des paroles incompréhensibles, les poings sur la taille !

Un habitant du village s'excuse de l'attitude de cette personne qui apparemment n'a plus toute sa raison...
 
                            

La contemplation du lieu se fera donc avec un peu plus de recul, dommage car de belles frises ornent le haut de la colonne et des murs.

             

Des habitants m'indiquent la route qui mène à l'église byzantine, à la sortie du village. La façade donnant sur la rue, bien que de taille imposante, n'est pas très engageante.

                 
                              
De même, la façade latérale est plutôt austère... Le bâtiment occupe une surface de 20 m x 13 m, en face du cimetière musulman.

            

Par contre, en s'approchant, l'intérieur semble bien plus intéressant...

                       

La nef et les bas-côtés sont bien visibles et une série d'arches sur deux étages trône là, à ciel ouvert, dans un bon état de conservation.


             

Il existe très peu d'informations sur cette église construite durant la seconde moitié du Vème siècle, au tout début de la période byzantine.

           

Mais on peut toujours faire jouer son imagination et recréer les parties manquantes en trois dimensions...

 

TerreHappy 24/05/2009 03:00

Votre site sur la Turquie est superbe. Bravo !
Je suis heureuse de l'avoir visité en attendant de pouvoir aller dans ce magnifique pays un jour.
amicalement, je repasserai :-)

Nat 27/05/2009 10:09


Merci pour votre visite, à bientôt j'espère !


Richard LEJEUNE 22/05/2009 20:16

Que de trésors antiques, architecturaux pour l'essentiel, dont on ignore - pardon, dont personnellement j'ignorais - , jusqu'à l'existence qui, grâce à toi, "renaissent" pour mon plus grand plaisir visuel et intellectuel !

Nat 23/05/2009 05:59


Je connais ton goût pour ce genre d'endroits, tu te régalerais véritablement dans la région...


Ophiucius 22/05/2009 10:28

Il est étonnant de voir le temps faire son office et laisser ces dentelles de pierres !
Est-ce que cette région est épargnée par les séismes ? Il me semble que les failles sismiques soient plus vers le nord de l'Anatolie...

Nat 22/05/2009 16:46


Cela dépend, il y a eu en 1998 par exemple un tremblement de terre important à Adana dans le sud...


Melly 21/05/2009 21:47

Tu connais une méthode, un livre, cd, pour apprendre le Turc ? - je suis preneuse !

merci de nous faire visiter ce pays dont je garde un souvenir ému !

Nat 22/05/2009 05:25



Je te réponds par mail dès que possible, ce n'est pas l'endroit ici...



chantal 21/05/2009 14:12

Merci pour ce nouvel article et l'architecture à deviner

Nat 21/05/2009 20:30



J'aime bien faire jouer mon imagination de temps en temps !



Arlette 21/05/2009 13:45

On a du mal à imaginer tout ce qui a pu se passer dans des lieux qui semblent complètement isolés, en dehors des chemins battus de notre époques. Cet édifice parait immense, il a dû recevoir une foule de croyants. D'où venaient-ils? de quoi vivaient-ils?....Si les pierres pouvaient parler...

Nat 21/05/2009 20:29


Si seulement, on serait bien prêt à écouter !


Gracianne 21/05/2009 13:08

Très intéressante balade architecturale.
Et des vieilles personnes comme celle-là que l'on vient "déranger" dans leur quotidien ont leurs propres raisons qui nous échappent.
Ce n'est pas grave. Cela fait partie de l'aventure humaine.

Nat 21/05/2009 20:29


Tu as tout dit !


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog