Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Quelques fruits particuliers turcs


Sur les étalages des primeurs turcs, sur les charrettes des marchands ambulants, sur les étals des marchés, en cette période, la variété de fruits est impressionnante. Parmi la longue liste, certains m'étaient totalement inconnus lorsque j'habitais en France.

En Turquie, les variétés de prunes sont nombreuses, la plus étonnante s'appelle yeşil erik, prune verte tout simplement. Petites,  à la chair ferme et acide, cela fait un moment déjà qu'on peut la déguster, nature... ou additionnée de sel !

                
                                                            Yeşil erik, pour les amateurs

Les cerises sont abondantes. A côté de la variété Napoléon aux spécimens charnus, mes préférées, et près des vişne - griottes - qui font leur apparition, des ereğli kıraz, venues tout droit de la région de Konya, en Anatolie Centrale. On dirait qu'elles ont oublié de mûrir, translucides, palottes, chétives...

               
                                                                 Ereğli kıraz   

Un peu plus loin, non, ce ne sont pas des cocons, mais des dut - des mûres. Les noires sont bien connues, mais en Turquie, les blanches semblent être très appréciées également.

                         
                          Beyaz dut et kara dut, les mûres blanches et les mûres noires

Pour terminer ce petit inventaire à la Prévert, ma préférence va aux akça armut, de toutes petites poires produites dans les régions de Yalova et de Bursa toute proches, de l'autre côté de la mer de Marmara.

On les trouve seulement durant 3 à 4 semaines et j'ai bien l'intention d'en faire une grosse consommation, comme tous les ans à pareille époque. Lorsqu'elles deviennent fondantes, le régal est assuré !

 
                         


Afiyet olsun ! Que cela fasse du bien !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

éclaireur de lanterne 06/07/2009 11:33

La prune consommée pas mure en Turquie est tout simplement une Reine-Claude.

Nat 06/07/2009 11:37



Elle ne ressemble aucunement à la reine-claude qu'on trouve en France, ni en terme de goût, ni de taille... Permettez-moi d'en douter !



Mirage 27/06/2009 23:14

Ce matin au supermarché turc où je suis allée faire mes commissions, il y avait les petites poires en provenance de Turquie. Par contre les Erik, je n'en ai jamais acheté. Je crois que c'est la couleur qui me repousse un peu, donnant l'impression que le fruit n'est pas mûr.

En France aussi on dit "sur" pour un fruit un peu acide. Du moins dans mes Ardennes natales, et l'adjectif figure avec ce sens-là dans mon Robert 2009. Mais c'est vrai que c'est apparenté au "sür" alsacien et au "sauer" allemand. D'ailleurs au Luxembourg il y a une rivière qui s'appelle la Sure en français et la Sauer en allemand.
Les premières années où j'étais en Allemagne j'ai parfois été étonnée des "liens de parentée" de certains mots. Par exemple, les poireaux, que ma grand mère appelait dans son patois ardennais les porettes et qui dans certaines régions d'Allemagne s'appellent "Poree" et non "Lauch", le nom courant.

Nat 28/06/2009 06:28


Petit cours linguistique, merci Mirage !


Perrine 27/06/2009 22:30

Ici, on dit "surlette" ou "sur" aussi, c'est peut-être un belgicisme!

Nat 28/06/2009 06:26


Tamam canım !


un passant 27/06/2009 18:22

c'est trop bon les "dut", on en trouve un peu partout dans le pays, et les "erik" avec du sel ça passe trop bien...
bonne continuation

Nat 27/06/2009 18:57


Salutations au passant...


chantal 27/06/2009 15:28

toujours amusantes les découvertes de fruits ou légumes inusités en France etpour les fruits du mûrier, les enfants qui les maraudent les appellent des fraises entre eux !

Nat 27/06/2009 18:57


Encore quelque chose que j'ignorais ! Ce qui est bien, c'est que chaque lecteur ou lectrice peut apporter quelque chose en matière de connaissance, super !


Perrine 27/06/2009 12:59

Les épiciers turcs de Belgique vendent aussi les petites prunes vertes, du coup j'y ai déjà goûté, je les trouve très surlettes!!

Nat 27/06/2009 18:56


Surlettes, voilà une expression que je ne connais pas (belge ?) mais qui me rappelle en alsacien "sür" pour l'acidité ou l'amertume... C'est pareil ?


Selene 27/06/2009 10:55

Mon grand-père, en Sardaigne, produisait des poires et des pommes toutes petites :) (je ne sais pas le nom des poires, les pommes s'appellent pommes de San Giovanni, Saint Jean)

Nat 27/06/2009 18:55


Des pommes, des poires et des scoubidous...


Yolanda Morros 27/06/2009 10:34

Je lis ton blog chaque jour. J'aimerais que tu mettes la page de ton blog dans le facebook. Tu pourrais réunir a tes fans dans cette page. A bientôt!! Yolanda

Nat 27/06/2009 18:43


Merhaba Yolanda, depuis quelques jours, je partage régulièrement mon billet du jour sur Face book avec mes amis. Je vais t'inviter, merci pour ta fidélité.