Şakirin Camii, une mosquée de femme sur les hauteurs d'Üsküdar

Üsküdar, quartier commerçant d'Istanbul sur la rive asiatique, abrite de nombreuses mosquées datant du prestigieux Empire ottoman, dont certaines sont signées par le plus grand architecte en la matière, Sinan. Depuis le 8 mai 2009, Şakirin Camii, la dernière-née, tranche radicalement avec toutes ses voisines.

 

  M-ge-103-copy.jpg

                                                Des versets du Coran décorent les murs de verre


Il faut d'abord emprunter l'immense avenue qui part de l'embarcadère et grimpe vers les hauteurs d'Üsküdar. Sur la gauche se trouve l'hôpital Zeynep Kamil qui a vu naître la quasi-totalité des enfants de cette rive, avant la présence d'établissements privés. En effet, cet établissement est la plus importante maternité de l'Istanbul asiatique.

 

  M-ge-195-copy.jpg
            
Les arrangements aux couleurs pastel présentés dans les magasins de fleurs tout proches sont là pour en témoigner.

 

  M-ge-188-copy.jpg
 

 

Le plus important cimetière du côté anatolien de la ville, Karaca Ahmet Mezarlıği, est proche.  Deux minarets pointent le nez vers le ciel au milieu des superbes arbres du secteur.

Ma toute première impression est un mélange de scepticisme et de déception en observant les minarets. Je ne retrouve en rien les dentelles habituelles, les dessins ouvragés qui caractérisent les mosquées turques. Ceux que je regarde sont dépouillés, presque tristes...

A quelques dizaines de mètres de la maternité, derrière l'immense portail qui permet de pénétrer à l'intérieur du cimetière, la magie commence à opérer.

 

  M-ge-089-copy.jpg
          

La ligne est futuriste, un dôme en composite d'aluminium côtoie une multitude de petits dômes en-dessous desquels se trouve la cour intérieure, le ton est donné. Si le croissant de lune et les deux minarets n'étaient pas là, on pourrait s'imaginer devant un complexe sportif ou une salle de réception.

 

   M-ge-090-copy.jpg
          
Zeynep Fadilioğlu, 53 ans, est la conceptrice et designer de la mosquée Şakirin et Hüsrev Tayla, l'architecte chargé de la réalisation.

La fratrie turco-saoudienne Gazi, Gassan ve Ghada Şakir a confié la conception et la décoration de ce lieu de culte à Zeynep Fadilioğlu. Cette mosquée est dédiée à leurs parents Ibrahim et Semiha ainsi qu'à l'amour que ces derniers portaient à la ville d'Istanbul.

 

  M-ge-094-copy.jpg 

L'émotion est forte en passant la porte qui donne accès à la salle de prière. Le soleil illumine les lieux où la touche féminine est perceptible immédiatement. Un homme chantonne des versets du Coran, impassible. 

 

   M-ge-158-copy.jpg
                                Première vision intérieure de la salle de prière

Je reprends mes esprits pour admirer l'intérieur de cette mosquée qui ne ressemble à aucune autre. Le mihrab, qui indique la direction de La Mecque, est constitué de couleurs or et turquoise et sa forme arrondie est inhabituelle. Deux bibliothèques de verre l'entourent.

 

  M-ge-162-copy.jpg

Le minbar, aux tons clairs et aux matériaux légers, s'élance vers le dôme... Je reste bouche bée !

 

Il faut du temps pour admirer, absorber, digérer cette vision révolutionnaire hors du commun.

La religion, les traditions et l'architecture font là parfaitement bon ménage pour le plus grand bonheur des yeux.

 

                     M-ge-107-copy.jpg
                               Le mihrab et le minbar, des formes, des couleurs...

Pour la réalisation de cette oeuvre prestigieuse, confiée pour la première fois au monde à une femme, la conceptrice s'est entourée d'une équipe d'architectes essentiellement féminine. 

 

  M-ge-130-copy.jpg
           
La mosquée occupe une surface de 10 000 m2 et peut recevoir 500 fidèles. Pour l'heure, on vient se faire photographier en famille ou seule, souvent devant le mihrab.

 

                           M-ge-117-copy.jpg

Le  lustre, constitué de centaines de gouttes de verre, est surmonté d'écritures coraniques en lettres d'or et d'argent.

 

  M-ge-115-copy.jpg
             
Emine Erdoğan, l'épouse du Premier Ministre , Kadir Topbaş, Maire de la Ville du Grand Istanbul et Ali Bardakoğlu, Président de la Direction des Affaires Religieuses ont honoré de leur présence la cérémonie d'ouverture de la mosquée Şakirin, le 8 mai dernier, à l'occasion de la grande prière du vendredi.

 

                        M-ge-120-copy.jpg
                           
Les gouttes de verre du lustre m'ont véritablement fascinée. Chacune d'entre elles permet de voir l'intérieur de la mosquée à l'envers...

 

                        M-ge-133-copy.jpg
                          
Parfois, l'une d'entre elles semble vouloir s'écraser sur la douce moquette...

 

                        M-ge-149-copy.jpg
                          
L'étage, réservé aux femmes, permet d'effleurer certaines gouttes du doigt. A mes yeux, l'harmonie est parfaite entre les matières utilisées, la luminosité, la décoration et  la destination principale du lieu.

 

  M-ge-138-copy.jpg
                    
Au milieu de la cour intérieure trône une boule de métal où l'eau ruisselle en permanence. Elle aussi, tout comme les gouttes de verre, reflète la magie du site.

 

  M-ge-165-copy.jpg
             
Şakirin Camii est assurément une mosquée où l'on se sent bien...

 

  M-ge-173-copy.jpg
             

Elle tient une place de choix dans la longue liste de celles qui ont ma faveur ! 

J'invite ceux et celles qui habitent Istanbul ou qui y viennent régulièrement à consacrer un peu de leur temps à sa visite qui peut se prolonger d'une balade au milieu de l'immense cimetière Karaca Ahmet et de ses arbres magnifiques.

 

                       M-ge-185-copy.jpg

                        

castets 16/04/2010 15:00


Je rentre d'Istanbul, avec une fois encore, pleine de nostalgie. Pemier jour, première visite, cette magnifique mosquée toute en pureté, en lumière. Une vraie merveille !


Nat 17/04/2010 06:56



Ravie qu'elle vous ait séduite autant que moi !



arlette 23/08/2009 22:25

Comment ai-je pu louper ce reportage? je suis sans voix devant une telle merveille. A voir sans faute lors de mon prochain passage à Istanbul...

Nat 24/08/2009 05:54


Avec plaisir !


Mirage 01/07/2009 22:50

J'apprécie beaucoup le commentaire de Richard à propos de l'esthétisme qui manque souvent dans les créations masculines.

Ceci dit, la future mosquée de Strasbourg, qui, je crois, a été conçue par des hommes, devrait se rapprocher dans ses formes et ses finesses de celle d'Üsküdar.

Nat 02/07/2009 05:28



Il va falloir que je me renseigne sur la mosquée de Strasbourg, fin des travaux prévue quand ? Est-ce que tu le sais ?



Ophiucius 30/06/2009 21:53

Bonsoir Nathalie,
Un bel édifice où l'on sent l'empreinte féminine... Le lustre évidement est tout à fait étonnant...

Nat 01/07/2009 18:43


Ha, ce lustre, je l'ai admiré mais admiré !


Aysin 29/06/2009 17:08

Bonjour Nat,

Très joli sujet. J'aimerais te poser une question. Est-ce que d'après toi, c'est une mosquée qui permet le recueillement, qui convient à la prière ? Moi je la trouve belle mais est-ce qu'elle n'est pas un peu trop lumineuse ? Tu vois les églises sont sombres et ce n'est pas pour rien.

Bonne journée à tous,

Nat 29/06/2009 17:19


Je trouve personnellement qu'un endroit lumineux, où l'on se sent bien, à l'aise, est finalement plus adapté à la prière qu'un lieu sombre et triste. Certaines mosquées ottomanes sont très
lumineuses également (Dolmabahçe, Ortaköy pour ne citer qu'elles) et je les apprécie beaucoup pour cela. et je trouve par exemple la plupart des églises et cathédrales si froides de par leur manque
de lumière. Ce n'est qu'un avis tout à fait personnel et qui n'engage que moi. Après, pour certains, cela n'aura peut-être aucune influence et finalement on peut prier où on veut değil mi ?


nasah 29/06/2009 14:11

Il est certain que nous ne manquerons pas d'aller découvrir cette superbe mosquée, elle a l'air vraiment superbe et j'aime l'atmosphère qui règne dans ces lieux !

Nat 29/06/2009 17:15



Je n'ai aucun doute quant à l'appréciation des lieux.



Richard LEJEUNE 29/06/2009 13:43

C'est effectivement d'une beauté à couper le souffle ! Et tout empreint de sensibilité féminine qui se traduit par un esthétisme qui manque trop souvent dans les créations architecturales masculines du XXème siècle.

Tout autre chose : j'ai été frappé, dans ton commentaire, épousant évidemment une certaine réalité de terrain, par la proximité de la maternité et du cimetière : quel surprenant et extraordinaire raccourci philosophique !!!

Nat 29/06/2009 13:53


Je dois dire que j'ai également eu cette réaction intérieure quant à la proximité de la maternité et du cimetière... Quant à l'esthétisme de cette mosquée, on ne peut que rester admiratif.


M&M 29/06/2009 12:46

Je n'ai qu'un mot : maginifique ! A voir absolument lors de notre prochain escapade en novembre. Merci pour nous avoir fait découvrir ce lieu.

Nat 29/06/2009 13:52



Tu te souviens m'en avoir parlé il y a déjà un moment de ce lieu à découvrir ?



flora 29/06/2009 10:21

Magnifique! Un exemple éclatant en ce que l'arcitecture contemporainne pourrait et devrait allier modernité et beauté (ce qu'elle oublie la plupart du temps!)

Nat 29/06/2009 10:26



En fait, la modernité se confond avec la tradition sur un fond de toute beauté !



chantal 29/06/2009 09:56

quelle pureté, quelle sérénité : cette mosquée moderne me plaît car elle renouvelle le genre avec douceur et sans heurts.

Nat 29/06/2009 10:20


Je partage tout à fait ton avis !


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog