Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

De Montivilliers en Normandie jusqu'à Istanbul en courant...

  

Le 6 juin dernier, Patrick Malandain, natif de Montivilliers en Normandie, partait de sa petite ville natale pour rejoindre Istanbul... à pieds, ou plutôt en courant, soit 3320 km parcourus en 53 jours, plus de 60 kilomètres quotidiens au compteur !



                                
                                                                  Patrick Malandain


Après avoir traversé la France, puis l'Allemagne, Patrick Malandain est passé par la République Tchèque, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie avant d'arriver en Turquie.

Son épouse Fabienne l'a accompagné tout au long de ce long voyage à bord d'un camping-car.

Madame Christine Moro, Consule Générale de France, a souhaité fêter l'exploit de ce sportif en organisant hier une rencontre en son honneur dans les jardins du Consulat.

               
De gauche à droite, Christine Moro, Consule Générale de France à Istanbul, Patrick Malandain et son épouse Fabienne, Louis Moro, époux de Madame la Consule

L'occasion a été donnée à chacun de pouvoir s'entretenir en toute simplicité avec Patrick et son épouse, qui auront ainsi fait connaissance avec la Turquie et Istanbul de façon bien originale.

                
Patrick en pleines explications, entouré par Mehmet Erbak, Consul Honoraire de Bursa, Louis Moro et Christine Moro, Consule Générale

Patrick explique avoir souhaité réaliser ce geste d'amitié entre les deux pays et «  faire des côtes de la Normandie et de celles de la Mer Noire... et du Bosphore, des côtes jumelles » !

C'est aussi "un dépassement de soi, une course à pieds nommée Ultra, une course hors limites en distance, hors limites physiques et mentales... une quête pour reculer les frontières du possible."

                           
          "On ne voit d'abord que ses pieds, puis à 1 m, puis à 2 m... et au final on voit le Bosphore"

Ce technico-commercial de 49 ans, qui a fêté son anniversaire il y a quelques jours en Turquie, donne ainsi un sens différent à sa vie, en se surpassant, avec un objectif bien précis à réaliser. La volonté permet de prouver que rien n'est impossible...

Le pays dont la traversée aura été pour lui la plus marquante est la Roumanie, rustique et rurale, qu'il aura eu loisir de voir assez longtemps puisque c'est le pays dans lequel il aura parcouru le plus de kilomètres.

Patrick aura usé au total 6 paires de chaussures... durant ses près de 8 heures de courses quotidiennes. Ses plus mauvais souvenirs sont les chiens errants rencontrés sur la route, particulièrement en Roumanie.

               
Sous l'affiche accrochée dans la cour du Consulat de France, de gauche à droite, Serengül Gökdemir, traductrice du Consulat, Patrick et Fabienne Malandain, Christine Moro, Consule Générale de France et Eric Danion, directeur du bureau Décathlon à Istanbul

Ce sportif s'est mis à cette discipline sur le tard, il y a une vingtaine d'années seulement. Son premier défi personnel a eu lieu en 2007, en joignant Le Havre à Agen, soit 771 km parcourus en 13 jours, puis Agen-Barcelone l'année suivante.

D'autres projets se profilent à l'horizon des années à venir. Qui sait, peut-être, verra-t-on Patrick au prochain marathon d'Istanbul, même s'il n'est pas un grand adepte des performances de ce type de courses.

             
                            On peut bien trinquer pour saluer la performance !




Site-forum de Patrick Malandain : http://patrun.top-forum.net/


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chantal 17/08/2009 17:35

félicitations à ce sportif endurant

Nat 17/08/2009 17:41


Je confirme !


arlette 07/08/2009 18:29

Bravo à ce couple de Normands, ils ont bien mérité les honneurs d'un grand billet dans ton blog.
Une petite anecdote sur Montivilliers: au cours d'un match de foot, il y a bien longtemps, un joueur de l'équipe de Montivilliers a croqué l'oreille d'un joueur adverse. Pendant très longtemps, et peut-être encore aujourd'hui mais je ne peux l'affirmer car j'ai quitté la région depuis longtemps, les habitants de cette petite localité ont été désignés sous le nom de "les maqueux d'orel" (orth non garantie), cad les mangeurs d'oreilles.

Nat 07/08/2009 20:16


Merci pour cette anecdote "croustillante" !


Josette 04/08/2009 15:53

Un très grand bravo d'un couple de marathoniens à Patrick et aussi à sa femme car accompagnatrice n'est pas simple non plus. Des hauts et bas à gérer au quotidien surtout sur de grandes distances, mais que de plaisir quand l'objectif est atteint !

Nat 04/08/2009 18:10


Le mental joue beaucoup plus que le côté sportif finalement !


Enitram 02/08/2009 21:07

C'est incroyable! Bravo au sportif! Ca fait un petit moment que je n'étais pas venue sur ton blog... Je vais combler le retard de lecture de tes billets et te dis à bientôt.

Nat 04/08/2009 18:08


Bon courage pour le retard ! Vu que je suis en vacances jusqu'à mardi prochain, je n'ai pas eu le temps de prévoir grand chose jusqu'à mon retour.