Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

A la pêche aux carpes sur le lac de Beyşehir


Lorsque le jeune Fevzi m'a proposé de l'accompagner pour lancer les filets destinés à pêcher la carpe sur le lac de Beyşehir, le plus grand lac d'eau douce de Turquie que je vous ai présenté hier, j'ai immédiatement accepté.

C'est en fin d'après-midi qu'on voit les pêcheurs se diriger vers les endroits du lac où se trouvent les fameux poissons.

         

                           Avant de lancer les filets, Fevzi les mouille afin qu'ils attachent moins 

Jusqu'à ces dernières années, on y trouvait des centaines de tonnes de poissons, assurant des ressources importantes pour les près de 2000 barques de pêche et les 10 000 personnes vivant alors de cette activité.

           
                               Engin est à la barre pendant que Fevzi lance ses filets

De nombreuses espèces différentes y étaient recensées telles le siraz (de la famille des cyprinidae et qu'on trouve seulement en Turquie), le gövce, le sazan (carpe), le sudak  (sandre), le yağ balığı et l'akbalık, le kadife balığı (tanche) le karaburun appelé aussi kıral balığı, le dere kaya balığı et le  karabalık (poisson-chat). 

              
                          Les pêcheurs sont rares en cette fin d'après-midi dominicale

Toutes ces espèces sont menacées de disparition, en raison notamment de la baisse du niveau de l'eau, de la pollution et de la fragilisation de l'équilibre biologique. 

Le niveau de l'eau du lac est un souci permanent. Celui-ci est passé de 1124 mètres à 1121 pour remonter à 1122,20. Chaque dizaine de centimètres gagnée est une victoire et la municipalité de Beyşehir surveille scrupuleusement cette évolution.

             
                               Le soleil commence sa lente descente à travers les nuages
 
Alors qu'en 2005, 300 tonnes de bars, 900 tonnes de tanches et 250 tonnes de carpes, soit au total 1450 tonnes de poissons étaient pêchées dans les eaux du lac de Beyşehir, un an après ... on en pêchait seulement 18 tonnes ! L'exportation du bar a purement et simplement cessé cette année-là ...

                      
                            Les bidons et la pierre indiquant le bout des filets

Le second rendez-vous avec Fevzi a lieu le lendemain matin, peu après le lever du jour. Il s'attend tout au plus à trouver dans les mailles des filets deux ou trois carpes...

              

Après avoir difficilement sorti la barque motorisée de son lit de vase et de boue, nous voilà à proximité des bidons qui permettent d'identifier l'emplacement des filets.

             

Les débuts sont prometteurs, la première carpe pointe rapidement le bout du nez !

              

Fevzi se souvient de la plus grosse pêche, effectuée à l'âge de 7 ou 8 ans, en compagnie de son père qui lui a transmis son savoir. Ils ont ramené ce jour-là environ 500 kg de poissons... C'était il y a 10 ans tout de même !      

                  
                            Une nouvelle carpe prise entre les mailles du filet   

Le poids moyen des carpes du lac de Beyşehir est d'un kilo. La plus grosse pêchée à ce jour en faisait... 15 !

              
                                                            Une 3ème !

Nous croisons sur notre route le pêcheur qui a jeté ses filets la veille tout près de nous... Ceux-ci se sont emmêlés avec les nôtres et il faut dégager le tout, ce qui n'est pas une mince affaire par moments !

Pour le moment, le collègue est bredouille... Il finira par rentrer avec ... une seule et unique carpe.

              

Finalement, nous avons plus de chance que lui car la "récolte" continue. Les filets sont bientôt tous levés, quel sera le résultat final ?

              

Ce seront au total 8 carpes qui parfois sautent dans tous les sens dans le fond du bateau. On peut estimer que la pêche a été très bonne !

De plus, la veille au soir, un orage important et assez long s'est abattu sur nos têtes au retour. En principe, cela diminue le nombre de poissons pêchés...

                           

Fevzi se fera un peu d'argent de poche en revendant ses carpes au prix du marché, soit environ 3,50 TL/kg (soit 1,65
€/kg)...


             

Il est certain que si les carpes faisaient toutes 4 kg comme la première vue à Beyşehir le jour de mon arrivée, la recette serait meilleure, mais bon !

            
                                                Pesée devant mes yeux, 4 kg....


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chantal 17/08/2009 18:02

merci pour ces connaissance halieutiques !! la carpe frite se déguste-t-elle comme en Alsace ?

Nat 17/08/2009 18:23


Elle peut se déguster frite également ou cuite dans un peu d'eau avec tomates, poivrons, etc semble-t-il. Pour ma part, j'ai goûté au bar du lac frit, un délice !


J-P SILVESTRE 16/08/2009 17:17

Il faudrait que ces pêcheurs cessent leur pratique jusqu'à la reconstitution du stock de poissons mais quels seraient leurs moyens d'existence et même leurs possibilités de survie ? Leur gouvernement s'en préoccupe-t-il ?
Merci, chère Nathalie, de me compter au nombre de tes amis.

Nat 16/08/2009 17:27


Je pense qu'on peut faire une croix quant à la reconstitution du "stock" telle qu'il l'était jusqu'en 2005... C'est un problème qu'on trouve également dans les mers qu'elles soient turques ou
autres, tu sais aussi bien que moi que la flore et la faune sont les premiers à pâtir de la pollution et des problèmes généraux de l'eau. Ce n'est pas qu'au gouvernement seulement de se
soucier de ces cas de figures, mais de chacun d'entre nous... Ravie de te compter parmi mes amis lecteurs.


Shupi en Suisse 16/08/2009 12:16

Les photos sont magnifiques! Je trouve ton blog de plus en plus intéressant au fil des mois. Merci de nous faire rêver et de nous donner envie de retourner très vite en Turquie!

Nat 16/08/2009 12:49



Tu n'auras pas fini d'avoir envie de retourner en Turquie avec les articles en préparation... du moins je l'espère !



Chloé 16/08/2009 08:46

Quelles belles photos! Je te lis régulièrement et je me permets de partager ce post avec nos lecteurs sur le blog. Merci!!

Nat 16/08/2009 09:08


Merci Chloé et que ta journée soit belle !


PatDeStra 15/08/2009 22:54

Superbe reportage, sujet et photos bien sûr !
Les autorités prennent de plus en plus conscience des problèmes écologique et environnementaux, mais qu'en est il de la population locale ?!......

Nat 16/08/2009 05:53


Bonne question... qui mérite de retourner sur place et de discuter plus amplement du sujet avec ceux qui habitent sur place !


patate orange 15/08/2009 19:28

J'adore le poisson jai mange un loup grillé avt hier soir mais ce netait pas une aussi "jolie bête" que celle de ce pecheur

Nat 15/08/2009 19:35


J'ai commencé à apprécier le poisson en Turquie... et à présent j'en connais un certain nombre, plus délicieux les uns que les autres ! Je n'aurais jamais cru celui ou celle qui m'aurait dit qu'un
jour j'aimerais en manger autant qu'aujourd'hui...